Indiquer son niveau de langue sur un CV

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Mis à jour le 7 décembre 2022 | Publié le 6 décembre 2021

Mis à jour le 7 décembre 2022

Publié le 6 décembre 2021

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Lors de la rédaction de votre CV, il est important de ne pas négliger la rubrique indiquant votre niveau en langues étrangères. De nos jours, maîtriser une ou plusieurs langues est parfois un prérequis pour occuper certains postes à dimension internationale. Dans tous les cas, c'est un critère que les employeurs ont besoin de connaître au moment d'étudier votre candidature. Dans cet article, nous verrons ensemble comment indiquer correctement votre niveau de langue sur un CV, les termes à éviter pour illustrer ce niveau et les certifications qui peuvent renforcer votre candidature.

Pourquoi indiquer son niveau de langue sur son CV ?

Depuis plusieurs décennies, et avec la généralisation de l'apprentissage de l'anglais et d'une seconde langue étrangère obligatoire à l'école, il est attendu des candidats de maîtriser au minimum une langue étrangère. Dans la majorité des cas, les employeurs apprécient que leurs salariés parlent anglais. Cette langue est quasiment partout, notamment lorsque le poste implique l'utilisation d'outils informatiques ou un contact avec le public. Vous pouvez être amené à communiquer avec des personnes dont la langue maternelle n'est pas le français, et l'anglais fait généralement figure de langue commune.

Maîtriser au minimum une langue étrangère, en particulier l'anglais, est donc désormais l'un des critères clés pour de nombreux employeurs. C'est pourquoi il est primordial d'apporter un soin particulier à la section indiquant votre niveau de langue en anglais, allemand, espagnol, italien ou encore dans une langue dite « rare », telle que le mandarin, l'arabe ou le japonais. C'est un atout considérable pour plusieurs raisons.

Travailler à international

Si vous visez un emploi à dimension internationale, il vous sera demandé de parler anglais, et idéalement une autre langue. Maîtriser une ou plusieurs langues étrangères vous offre des possibilités d'emploi à l'étranger. Et, même si vous ne souhaitez pas travailler hors de France, parler une ou plusieurs langues étrangères vous permet d'avoir davantage d'opportunités, puisque vous êtes en mesure d'interagir avec des interlocuteurs étrangers. Cela est particulièrement important dans le commerce et les métiers du tourisme.

Se démarquer grâce à la connaissance d'une langue rare

Il est possible que la langue que vous parlez ne soit pas utile pour l'emploi que vous visez, mais sa mention sur votre CV peut faire la différence dans votre candidature. En maîtrisant une langue dite « rare », telle que le mandarin, le japonais, l'arabe, ou encore le russe, vous démontrez une capacité d'apprentissage et une curiosité qui vous permettent de sortir du lot. A minima, cela peut attirer l'attention de votre éventuel futur employeur et lui donner envie d'en savoir plus lors d'un entretien d'embauche, qu'il ait ou non lui-même des connaissances dans cette langue.

Occuper un poste dans certains secteurs d'activité

Pour certains postes, la maîtrise de l'anglais ou d'une autre langue étrangère est un critère de sélection à l'embauche. C'est par exemple le cas si vous souhaitez travailler dans le tourisme (guide touristique), un métier du commerce (relation client) ou encore un métier de l'hôtellerie. C'est aussi le cas pour un métier de la restauration, lorsque l'établissement est situé en zone touristique. Et bien sûr, le métier d'interprète ou traducteur requiert également la maîtrise d'une langue étrangère. Enfin, les commerciaux qui travaillent avec des clients étrangers doivent parler leur langue ou avoir une parfaite maîtrise de l'anglais.

Comment indiquer son niveau de langue sur un CV ?

Vous l'aurez compris, mettre en avant votre niveau de langue sur votre CV ne peut que jouer en votre faveur ; ne pas le faire serait commettre une grave erreur ! Mais il ne s'agit pas de simplement lister les langues que vous parlez, il faut indiquer avec clarté et honnêteté vos compétences linguistiques. Voici quelques conseils pour vous y aider.

1. Consacrez une rubrique aux langues sur un CV

Ne noyez pas vos compétences linguistiques au milieu d'autres informations. Donnez-leur de la place et de la visibilité, et ne vous contentez pas de vaguement lister les langues que vous connaissez. Au contraire, créez une rubrique à part que vous pouvez intituler « Langues étrangères » et que vous mettez en avant. Cette rubrique dédiée vous donne l'espace nécessaire pour ensuite détailler votre maîtrise de chacune des langues mentionnées.

2. Oubliez les formulations vagues

La première erreur à éviter lorsque vous indiquez vos compétences en langues étrangères sur votre CV est l'emploi de termes vagues. On trouve souvent des formules telles que « lu, écrit, parlé », « niveau scolaire » ou encore « notions ». Mais que veulent dire ces termes ? La réponse n'est claire pour personne. Ces formules n'aident donc pas l'employeur à comprendre la connaissance que vous avez des langues mentionnées.

De même, il n'est pas recommandé d'indiquer votre niveau de langue de façon graphique avec, par exemple, des étoiles, une jauge ou un pourcentage. Là encore, c'est une représentation subjective qui manque de clarté. Si vous choisissez tout de même cette option, n'oubliez pas d'ajouter une légende pour expliquer à quoi correspondent vos graphiques.

3. Adoptez des qualificatifs clairs

Afin de bien indiquer votre niveau de langue, vous pouvez opter pour une graduation allant de « débutant » à « langue maternelle ». Mais attention, là aussi, à bien savoir ce qui se cache derrière chaque terme afin d'indiquer votre niveau réel. Voici à quoi correspondent ces termes :

  • Débutant : vous avez des notions de la langue et êtes uniquement capable de vous faire comprendre pour des choses simples.

  • Intermédiaire : vous connaissez les bases de la langue, êtes capable de faire des phrases complètes et correctes, et pouvez comprendre des phrases simples.

  • Courant : vous n'avez aucune difficulté à comprendre vos interlocuteurs et pouvez vous-même vous exprimer avec aisance sur tous les sujets.

  • Bilingue : vous maîtrisez la langue comme un locuteur natif pour avoir vécu dans le pays où il s'agit d'une seconde langue maternelle.

  • Langue maternelle : il s'agit de votre langue natale, vous la maîtrisez donc parfaitement.

4. Indiquez la fréquence de votre pratique

Si vous n'arrivez pas à vous décider entre « courant » et « bilingue » ou entre « courant » et « intermédiaire », par exemple, il peut être intéressant d'indiquer votre fréquence de pratique de la langue. Vous pouvez distinguer les pratiques suivantes : occasionnelle, régulière ou professionnelle. Elles correspondent aux définitions suivantes :

  • Pratique occasionnelle : vous utilisez la langue de façon ponctuelle et vous arrivez à vous faire comprendre.

  • Pratique régulière : vous utilisez la langue plusieurs fois par mois.

  • Pratique professionnelle : vous utilisez la langue quotidiennement pour votre travail.

5. Utilisez le cadre européen de référence pour les langues sur votre CV

Le cadre européen de référence des langues (CECRL) est un autre outil pertinent pour indiquer votre niveau de langue sur votre CV. Il possède trois niveaux standardisés, avec chacun deux sous-niveaux, allant de A1 à C2. Ces niveaux sont utilisés pour les principales certifications, mais vous pouvez aussi vous baser sur le descriptif de chaque niveau pour indiquer vos compétences : la plupart des employeurs connaissent cette échelle.

Le niveau A (A1 et A2) équivaut à une maîtrise élémentaire de la langue. Les niveaux B (B1 et B2) correspondent à une pratique autonome ou intermédiaire de la langue. Les niveaux C (C1 et C2) sont réservés à ceux qui possèdent une pratique avancée et expérimentée de la langue.

Les tests et les certifications pour prouver son niveau de langue sur un CV

La meilleure façon d'indiquer votre niveau de langue sur votre CV reste de le prouver de façon objective, grâce à une certification et un CV en anglais par exemple. En effet, indiquer que vous êtes, par exemple, de niveau « intermédiaire » relève de l'auto-évaluation et pourrait ne pas être fidèle à la réalité. Si vous avez passé un examen de langue, votre niveau a été évalué de façon fiable, et cette information a plus de valeur pour l'employeur.

Pour l'anglais, les examens du type TOEFL, TOEIC ou Cambridge, sont les références en la matière. Vous pouvez indiquer sur votre CV le nom de l'examen passé et le score réalisé. Mentionnez également la date à laquelle vous avez passé le test, puisque certains ont une durée de validité limitée. À défaut d'avoir obtenu une certification payante, vous pouvez également indiquer sur votre CV les séjours linguistiques ou stages effectués à l'étranger. Mais attention, ces expériences doivent être dans un cadre scolaire ou professionnel : n'indiquez pas un séjour à l'étranger s'il s'agit de vacances.

Que faire si vous ne maîtrisez aucune langue étrangère ?

Il se peut que votre connaissance des langues étrangères soit faible ou inexistante. Dans ce cas, il est préférable de ne pas créer de rubrique dédiée aux langues sur votre CV, faute d'avoir assez de compétences à lister. En effet, pour un CV en français à destination d'un employeur français, ne faites pas l'erreur d'indiquer le français en tant que langue maternelle. N'allez pas non plus surestimer votre niveau de langue : vous risqueriez d'être pris à défaut lors de l'entretien d'embauche en anglais, si le recruteur vous demande de vous exprimer dans cette langue. En attendant, vous pouvez toujours entretenir et pratiquer vos langues étrangères, voici 10 conseils pour améliorer votre anglais ainsi que notre guide complet formation en langue anglaise qui vous seront utiles.

Découvrir d'autres articles