Développement personnel

Comment annoncer votre démission à votre employeur

Lorsque vous démissionnez, vous effectuer un acte dans lequel vous décidez de votre plein droit de mettre fin à une fonction que vous occupez ou à une dignité à laquelle elle a été élevée. Dans un contexte professionnel, la démission désigne donc un départ volontaire d'un employé de son poste de travail.

Concrètement, lors d'une démission, vous rompez le contrat de travail qui vous lie à votre employeur. La rupture d'un contrat, peu importe laquelle, entraîne toujours des conséquences et le contrat de travail ne fait pas exception à cette règle.

Dans cet article, voici comment annoncer votre démission sans vous retrouver en faute face à votre employeur.

Comment annoncer votre démission à votre employeur ?

Aucune procédure formelle existe stipulant comment annoncer sa démission à son employeur.

Démission orale ou démission écrite ?

Vous pouvez faire l'annonce de votre départ à l'écrit ou à l'oral. Néanmoins, n'oubliez pas qu'il s'agit d'une rupture officielle. Lorsque vous souhaitez démissionner, optez pour une démission écrite sous forme de lettre, afin de garder une preuve de votre acte de démission.

En ce sens, envoyez votre lettre de démission par courrier recommandé avec accusé de réception. Une autre possibiltié existe qui est de la remettre directement en main propre à votre employeur. Dans ce cas, prévoyez toujours une décharge sur laquelle votre employeur apposera sa signature et la date du jour où vous la lui avez remise.

Concernant la rédaction de votre lettre de démission, elle doit répondre aux règles de structure d'une lettre formelle. Son contenu doit renseigner votre employeur sur les raisons qui vous poussent à quitter votre emploi. Peu importe ces raisons, vous devez adopter un ton courtois et respectueux dans votre lettre. Rien ne vous oblige à rentrer dans les détails, mais dîtes clairement votre départ de l'entreprise.

Ne rédigez pas votre lettre de démission sur un coup de tête. Vous devez le faire lorsque vous avez les idées claires et que vous avez bien mesuré les conséquences que votre acte de démission entraînera.

Comment annoncer sa démission avec douceur ?

L'annonce d'une démission ne doit pas engendrer de conflit. Dans le but d'éviter que la situation ne dérape, un employé doit savoir comment annoncer sa démission avec douceur en utilisant les quelques astuces ci-dessous.

Demander un rendez-vous avec votre employeur

Pour annoncer votre démission, pour paraître respectueux et bien avisé, demandez un entretien avec votre employeur. Résezvez-lui la primeur de l'information de votre départ. Il serait en effet maladroit que votre patron apprenne votre intention de partir de la bouche de vos collègues.

Évitez donc de vous répandre en confidences avant d'avoir abordé la question avec votre employeur ou du moins, si ce dernier n'est pas facilement accessible, avec votre supérieur hiérarchique direct. D'autre part, préparez votre entretien en imaginant les questions que votre employeur risque de vous poser.

Ne reproduisez pas des cas semblables à celui de la démission surprise du gouvernement, via une interview à la radio du ministre français de l'Écologie Nicolas HULOT. Même lorsque votre relation avec votre employeur est hostile, il est préférable de lui annoncer votre départ en personne pour plus de respect et de politesse.

Exprimez-vous posément

Autre conseil ; l'employé qui n'est pas certain de savoir comment annoncer sa démission à son patron, peut s'exprimer posément au cours de l'entretien qu'il aura sollicité. En effet, le fait d'être sur le départ ne vous dispense pas de faire preuve de respect envers votre employeur.

Vous démissionnerez d'autant plus facilement si vous n'en faites pas un règlement de comptes. Affirmez votre volonté de quitter l'entreprise, sans vous verser dans des justifications et réclamations. C'est pourquoi, même si votre départ est consécutif à une crise entre vous et votre employeur, votre démission doit lui être annoncée calmement.

Ne tournez pas autour du pot

Lorsque vous avez pris la décision de quitter votre employeur, annoncez votre décision de manière claire et directe. Votre démission doit être mûrement réfléchi. INe tergiversez pas lorsque vous devez vous exprimer.

De plus, tout au long de votre intention de démissionner, ne mentionnez personne d'autre que vous. Vous avez pris votre décision de démissionner de votre propre chef et vous devez en assumer l'entière responsabilité.

Les conséquences d'un acte de démission

La rupture unilatérale d'un contrat de travail par un employé entraîne toujours des conséquences.

Le préavis de démission

Lorsque vous décidez de démissionner, vous n'allez pas brusquement quitter votre poste de travail du jour au lendemain. Un préavis de démission doit normalement être respecté dans tous les cas. En effet, votre départ faire perdre à votre entreprise une ressource humaine. Laissez-lui donc le temps d'organiser votre départ et éventuellement votre remplacement. Durant la durée du préavis, vous êtes tenu d'accomplir vos tâches professionnelles habituelles.

ne pas respecter le préavis peut vous obliger à payer des dommages et intérêts à votre employeur. De fait, démissionner et refuser de travailler pendant la période de préavis peut être considéré comme une démission abusive. Une démission abusive se fait si votre employeur réussit à démontrer qu'à travers votre acte de démission se cache en réalité une volonté de nuire à l'entreprise.

Une démission abusive peut être le fait de partir au beau milieu de l'exécution d'un contrat important pour l'entreprise par un détournement des clients de la société au profit d'une autre entreprise que l'employé souhaite rejoindre ou créer.

Dans le cas où c'est l'employeur qui ne souhaite pas vous garder au sein son entreprise durant la période de préavis, il vous est possible d'exiger de lui qu'il vous verse une rémunération, correspondant à la durée du préavis. Cette somme d'argent déboursée par l'employeur est appelée une indemnité compensatrice de préavis.

Le cas particulier des congés payés

Lors votre période de préavis, il vous est possible de profiter de vos congés payés. Toutefois, il existe deux cas de figure. Le premier est celui où vos congés avaient été programmés avant votre démission. De ce fait, vos jours de congés sont compris dans votre période de préavis.

Le second cas apparaît lorsque la programmation de votre congé se fait alors que votre préavis est en cours. Dans ce cas, si vous partez en congés, vous reviendrez terminer votre période de préavis et vous ne considèrerez pas vos jours de congés comme faisant partie de cette dernière.

Comment annoncer sa démission à ses collègues ?

Lorsque vous quittez une entreprise, il est préférable que vous gardiez des liens avec vos anciens collègues. En effet, ils font partie de votre réseau professionnel et la qualité de votre carrière dépendra, au final, du réseau professionnel que vous aurez réussi à bâtir.

Un employé démissionnaire pourra se demander comment annoncer sa démission à ses collègues ? La réponse à cette question dépend de la place que vous occupiez au sein de la structure que vous quittez.

Si vous occupiez un poste de cadre et aviez sous vos ordres une équipe, il vous est possible d'annoncer votre départ aux collègues en deux temps. D'abord, réunissez les membres de votre équipe pour les remercier des moments passés ensemble. Ensuite, allez à la rencontre de chaque responsable du même niveau hiérarchique que vous, voire supérieur, pour prendre congé de manière individuelle et respectueuse.

Dans le cas où vous aviez un poste d'exécutant, c'est à votre supérieur hiérarchique direct de réunir les autres membres de votre service ou direction pour leur annoncer votre départ en votre présence. Prenez alors brièvement la parole pour livrer vos sentiments sur les instants partagés dans le cadre de vos activités professionnelles.

Certains pensent que pour bien annoncer sa démission, il faut absolument organiser un pot de départ. Un tel événement nécessite un budget qui sera financé par vous-même ou par votre employeur. Si l'entreprise souhaite vous en organiser un, en guise de cadeau de départ, acceptez l'offre car cela peut toujours vous permettre de vous quitter en bon terme.

Un démissionnaire a-t-il droit au chômage ?

À priori, un travailleur qui décide de manière délibérée de rompre son contrat de travail n'a pas droit au chômage en France. Néanmoins, en janvier 2019, un assouplissement a été apporté à cette disposition. Après votre démission, dans le cas où vous n'arrivez pas à retrouver du travail, rendez-vous dans une agence de Pôle emploi pour découvrir si vous êtes éligible aux allocations chômage.

Par exemple, les jeunes professionnels amenés à rompre, peu importe la raison, leur contrat d'insertion professionnelle ont droit au chômage après leur départ de l'entreprise.

De même, dans le cas où vous arrivez à prouver que vous avez démissionné suite à des pressions exercées par votre employeur, non seulement vous recevrez vos allocations chômage, mais vous pouvez aussi attaquer votre ancien patron en justice pour harcèlement moral et être indemnisé pour le préjudice subi.

Dans le cas où vous devez rompre votre contrat de travail à cause du manquement de votre salaire par votre employeur, vous aurez également droit au chômage. Concernant les formations payées par votre employeur et dont vous avez bénéficié, une clause de dédit de formation peut vous lier à votre patron. Dans ce cas, votre démission peut avoir pour effet de vous obliger à rembourser les frais engagés en vue de vous former. Ce n'est pas un acte anodin que de démissionner. Tout employé doit s'assurer de savoir comment bien annoncer sa démission avant d'engager une telle démarche.

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Qu’est-ce que la relation client ?

Qu'est-ce que la relation client ? Découvrez-en les secrets, les enjeux pour les entreprises et les ficelles de sa gestion

Comment améliorer sa mémoire ?

Découvrez ce qu'est la mémoire, ses types, ainsi que les différentes causes de sa détérioration et les conseils à suivre pour favoriser son amélioration.