Développement personnel

Compétences interpersonnelles : Définitions et exemples

Votre réussite professionnelle dépend principalement de vos compétences acquises au cours de votre parcours professionnel (stage, formation, CDI, etc.). Mais, pour figurer parmi les meilleurs, vous devez en plus posséder de solides compétences interpersonnelles.

En effet, les compétences interpersonnelles montrent votre capacité à interagir avec les individus que vous rencontrez dans le cadre de vos activités professionnelles. Les recruteurs mettent désormais l'accent sur ce point lors du processus de recrutement.

Ainsi, le meilleur candidat ne sera pas forcément celui qui a l'expérience professionnelle la plus fournie ou celui qui a étudié dans une université prestigieuse. Le candidat idéal doit savoir communiquer efficacement et bien se comporter envers ses collègues, ses supérieurs hiérarchiques et les partenaires de l'entreprise.

Le développement des compétences professionnelles doit donc faire partie intégrante de votre projet professionnel. Voici les principales compétences professionnelles que vous devez acquérir et développer afin de mener une brillante carrière professionnelle.

Les principales compétences interpersonnelles

Vous devez posséder certaines qualités pour bien vous épanouir dans le monde professionnel. En effet, vos compétences interpersonnelles, c'est-à-dire votre savoir-être, sont les clés de votre réussite en entreprise. Voici donc la liste des compétences interpersonnelles que vous devez acquérir et renforcer tout au long de votre vie active et professionnelle.

Communiquer efficacement

Un bon professionnel doit savoir s'exprimer de manière claire et intelligible, aussi bien à l'écrit qu'à l'oral. Cette condition est indispensable dès le début du processus de recrutement. En effet, pour être sélectionné parmi de nombreux candidats et décrocher un emploi, vous devez déjà convaincre le recruteur par la qualité de votre lettre de motivation et de votre CV, ainsi que par votre prestation orale lors de l'entretien d'embauche.

Une fois recruté, vous devez être capable d'échanger vos idées de manière fluide avec vos collègues, c'est-à-dire de vous exprimer avec courtoisie lors des réunions et dans le cadre de toutes vos correspondances internes. L'utilisation de l'outil numérique, tout comme l'utilisation des messageries électroniques ou des plateformes de travail collaboratif, ne vous dispense pas d'être courtois. Vous devez écrire à vos collègues sur les plateformes virtuelles avec le même sérieux que lorsque vous rédigez une lettre sur une feuille de papier.

Face à des personnes externes à l'entreprise, vous représentez l'entreprise. Gardez bien ce fait à l'esprit et veillez à préserver son image. Cela débute par un accueil chaleureux des clients de l'entreprise ou de tout autre visiteur ou collaborateur. Répondez clairement aux questions qui vous sont posées tout en préservant le secret professionnel. Si vous êtes trop bavard, vous risquez de mettre votre entreprise en difficulté en divulguant des informations confidentielles. Cela donnera une mauvaise image de vous et vous serez passible de poursuites judiciaires.

Cultiver son leadership

Pour briller sur le plan professionnel, vous devez vous imposer en tant que leader. S'il est vrai qu'un véritable leader est avant tout une personne expérimentée, vous ne parviendrez à diriger les autres que si vous adoptez une certaine démarche et un certain état d'esprit.

En effet, pour être un bon leader vous devez au préalable apprendre à servir, car en vous plaçant au service des autres vous apprendrez à mieux les connaître. Vous saurez aussi ce que vivent ceux qui occupent des postes subalternes, une information qui vous sera indispensable dans le cadre de la gestion d'une entreprise.

Cette qualité s'acquiert très tôt, dès le début de votre carrière professionnelle. Pour la cultiver — et ce dès vos premiers stages en entreprise — montrez-vous toujours disponible et acceptes les tâches même les plus ingrates. Par exemple, si vous devez faire des photocopies ou préparer un café pour un manager, prenez votre mission avec beaucoup de sérieux, même si cela vous déplaît. C'est de cette manière que vous montrerez votre volonté de participer à la bonne marche de l'entreprise.

En dehors du monde professionnel, investissez-vous dans des associations et des causes humanitaires : vous apprendrez à prendre soin des autres, ce qui développera votre empathie et votre capacité à trouver des solutions innovantes, très souvent avec peu de moyens à votre disposition.

Vous l'avez donc compris : un leader n'est pas celui qui se contente de donner des ordres. Un bon leader, c'est une personne qui est capable d'imaginer des solutions et de pousser les autres à les réaliser pour faire avancer son entreprise.

Déléguer les tâches

L'atteinte des objectifs d'une équipe nécessite une bonne répartition des tâches. Ainsi, en tant que chef d'équipe, il est important de savoir déléguer. Cette compétence interpersonnelle est d'autant plus importante que les méthodes agiles de réalisation de projets se généralisent de plus en plus. En effet, piloter un projet en utilisant une méthode agile implique la participation effective de chaque membre de l'équipe.

Vous êtes donc un coordonnateur plus qu'un donneur d'ordres. Vous évitez autant possible d'avoir au sein de votre équipe des personnes indispensables. Il vous faut manager de telle sorte que le travail puisse se poursuivre normalement si un membre de votre équipe — même vous — est absent.

Savoir déléguer demande aussi d'être proche de chacun des membres de son équipe. Sans vous laisser accaparer par des revendications non fondées, vous devez montrer à vos collaborateurs que vous les soutenez. Ainsi, vous ferons confiance et donnerons le meilleur d'eux-mêmes pour réaliser chacune des tâches que vous leur aurez confiées.

Gérer les conflits

Au cours de vos activités professionnelles, il arrive que des conflits surviennent. Leur origine peut être interne ou externe. Les oppositions internes sont les plus délicates à gérer. Si elles ne sont pas rapidement détectées et résolues, elles peuvent causer l'implosion d'une entreprise en entrainant sa faillite ou le départ de ses membres.

Des documents comme le manuel des procédures administratives et financières, le règlement intérieur ou le code d'éthique sont censés encadrer les relations entre les membres du personnel. En réalité, les choses sont souvent plus complexes.

En effet, la gestion des individus au sein d'une entreprise ne consiste pas seulement à leur distribuer des documents. Il faut savoir les écouter, vous montrer disponible, interagir avec eux et même parfois être proactif. Il est également nécessaire d'être bon pédagogue pour faire comprendre à vos collaborateurs où se trouvent leurs intérêts ainsi que ceux de l'entreprise qui les emploie.

Par exemple, face à la pandémie du Covid-19, l'envoi des travailleurs en congé technique s'est passé plus ou moins bien selon les entreprises. Certes, aucun travailleur ne nie les difficultés qui ont découlé de cette pandémie, mais la manière dont on leur a présenté et imposé le chômage partiel a pu faire la différence. Ce n'est donc pas parce qu'une mesure est prévue par la réglementation de l'entreprise, voire par les lois en vigueur, qu'elle sera facilement appliquée et acceptée lorsque la situation l'imposera.

Dans un tel cas, la gestion de conflit est une compétence interpersonnelle indispensable et votre carrière professionnelle pourra s'accélérer de manière exponentielle si vous la possédez et la maîtrisez.

Comment développer vos compétences interpersonnelles ?

Sachez qu'en vous entraînant régulièrement, vous pouvez acquérir chaque compétence interpersonnelle. En effet, ces qualités ne sont pas des compétences innées ; elles se développent. Le principal obstacle à leur apprentissage, c'est que les modules destinés à l'acquisition des compétences interpersonnelles sont absents des cursus d'enseignement classiques. Néanmoins, il existe plusieurs moyens de les acquérir.

Le coaching de développement personnel

Pour développer vos compétences personnelles, par exemple la gestion des conflits en entreprise, vous pouvez faire appel à un coach en développement personnel, c'est-à-dire un professionnel dont le métier consiste à améliorer votre savoir-être.

En présentiel ou à distance, votre coach vous fournira conseils et exercices à pratiquer. Il est judicieux que vous choisissiez un coach qui dispose d'une bonne expérience. Pour cela, suivez-le sur les réseaux sociaux et consultez les avis postés par les autres internautes à son égard.

Une partie de l'enseignement de ces coaches de vie est souvent gratuite. Le coach partage ainsi des leçons par le biais de textes et de vidéos. Si vous souhaitez un suivi particulier, vous pouvez en contacter un pour qu'il vous prenne en main. Mais avant toute chose, définissez bien les objectifs que vous souhaitez atteindre via cette démarche. Le coaching en développement personnel n'étant pas encadré, vous pouvez tomber sur de véritables charlatans qui vous feront perdre votre temps et votre l'argent.

Solliciter l'avis des proches

Plutôt que de payer un coach, vous pouvez simplement solliciter l'avis de vos proches, ce qui sera souvent moins coûteux. Mais, pour que cette approche fonctionne, quelques conditions doivent au préalable être réunies.

Vos proches doivent être en mesure de vous exposer vos tares sans complaisance et vous devez faire preuve de suffisamment d'humilité pour les écouter et mener à bien les actions nécessaires pour vous améliorer. En effet, vos proches, par définition, sont toujours avec vous. Ils vous observent en permanence. Ils sont donc les plus à même de vous dire ce qui ne va pas dans votre comportement et de vous inciter à les corriger.

D'ailleurs, ne dit-on pas que qui aime bien châtie bien ? Si vous souhaitez étoffer la liste de vos compétences interpersonnelles sur votre CV et dans vos dossiers de candidature, tendez l'oreille et écouter votre entourage, votre famille, vos collègues et vos amis.

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Comment changer de métier à 40 ans ?

Vous souhaitez vous reconvertir, vous réorienter ou changer de métier à 40 ans ? Voici plusieurs pistes à explorer en vue de votre reconversion professionnelle.

Y a-t-il un bon moment pour changer de travail ?

Vous vous posez des questions sur votre carrière et envisagez de quitter votre emploi ? Découvrez les signes qui montrent qu'il est temps de changer de travail.