Que sont les compétences professionnelles ?

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Mis à jour le 16 novembre 2022 | Publié le 20 mai 2021

Mis à jour le 16 novembre 2022

Publié le 20 mai 2021

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Lorsque vous posez votre candidature pour un poste, vous devez être capable de connaître vos différentes compétences professionnelles pour bien savoir les mettre en valeur dans votre CV. Cela vous permet ainsi d’accroître vos chances de décrocher un entretien d’embauche et de faire bonne impression auprès des recruteurs.

Que sont les compétences professionnelles ?

Les compétences professionnelles constituent la clé de votre profil et évolution professionnelle, que ce soit lors d’une candidature pour un nouveau poste ou si vous cherchez à évoluer au sein de l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Pour résumer les compétences professionnelles, il s’agit de tout ce dont vous êtes capable de faire. Ce sont les aptitudes qui vous permettent de mener à bien les missions que vous confie votre employeur.

Il est important de savoir les identifier pour pouvoir les mettre correctement en valeur et ainsi mettre toutes les chances de votre côté lors d’une candidature ou d’une évolution de poste. Elles montrent aux recruteurs que vous êtes une personne parfaitement qualifiée pour un poste et que votre présence est un véritable atout pour l’entreprise.

Il existe généralement trois compétences professionnelles qui permettent aux recruteurs d’évaluer votre profil :

  • les hard skills, ou compétences professionnelles techniques, c’est-à-dire votre savoir-faire ;

  • les soft skills, ou compétences professionnelles comportementales, c’est-à-dire votre savoir être en entreprise ;

  • les mad skills, ou compétences professionnelles folles, c’est-à-dire ce qui fait de vous un profil singulier.

Les hard skills : compétences professionnelles techniques

Les hard skills, ou compétences professionnelles techniques, représentent l’ensemble des connaissances que vous avez acquises lors de vos différentes expériences ou de votre formation. Ce sont les compétences qui vous permettent d’effectuer une tâche. Ces compétences s’apprennent au fil du temps et sont celles qui sont essentielles à l’exercice de votre fonction.

Par exemple, la maîtrise des différents logiciels de retouche photo fait partie des compétences professionnelles d’un graphiste. Un boulanger quant à lui, doit être capable de connaître les dosages des ingrédients nécessaires à la fabrication du pain. Un comptable doit savoir utiliser les logiciels de comptabilité. Il existe donc autant de compétences professionnelles techniques qu’il existe de métiers.

Vous devez généralement justifier vos hard skills par l’obtention d’un diplôme ou grâce à vos expériences professionnelles précédentes. Toutes les méthodes et tous les outils que vous avez acquis sont ce qui vous rend compétent pour un emploi.

Comment bien mettre en valeur les hard skills ?

Pour mettre en valeur vos hard skills sur votre CV, il est souvent conseillé d’y consacrer une section dédiée et bien distincte. En plus de vos expériences et de votre formation, vous pouvez mentionner, en marge de votre CV, une liste de compétences professionnelles que vous possédez et que vous pensez indispensables à l’exercice de votre travail. Elles sont alors bien mises en valeur pour les éventuels recruteurs, qui comprendront tout de suite que vous êtes apte au poste auquel vous prétendez.

Attention, il toutefois est vivement recommandé de mentionner les compétences professionnelles techniques en lien avec l’emploi auquel vous postulez. Si vous souhaitez obtenir un poste de chef de projet, il n’est pas nécessaire de mettre en avant vos compétences en cuisine car cette information ne sera pas utile aux recruteurs. C’est à vous de bien identifier les compétences qui peuvent être utiles à votre futur employeur.

En revanche, vous pouvez toujours mentionner les compétences transversales, utiles à presque tous les emplois, comme la maîtrise des outils informatiques et des suites bureautiques, les qualités rédactionnelles et la maîtrise parfaite de l’orthographe, vos aptitudes en langues étrangères, ou encore l’obtention d’un permis de conduire.

Les soft skills : compétences professionnelles comportementales

Les soft skills, ou compétences professionnelles comportementales, constituent la manière avec laquelle vous vous adaptez à votre environnement de travail. Il s’agit de la manière dont vous évoluez au sein de l’entreprise, comment vous vous comportez avec vos collègues, ainsi que vos réactions face à certaines situations. Les compétences professionnelles comportementales ne sont pas à prendre à la légère, puisque ce sont elles qui définissent votre aptitude à vous intégrer dans l’entreprise, ainsi que votre capacité à effectuer vos tâches correctement en fonction d’un certain contexte.

Un pompier, par exemple, doit être capable de travailler correctement sous la pression, un journaliste doit être flexible, un agent immobilier doit avoir de bonnes capacités relationnelles, ou encore un chargé de projet doit faire preuve d’un sens de l’esprit d’équipe. Une fois encore, les soft skills sont propres à chaque poste.

Si les compétences professionnelles comportementales relèvent généralement de votre trait de caractère, il n’est pas impossible de les développer ou d’en acquérir de nouvelles lors de formations dédiées. Vous pourrez alors aisément les mentionner sur votre CV.

Comment bien mettre en valeur les soft skills ?

Il n’est pas toujours évident de mettre correctement en valeur vos soft skills sur un CV. À l’exception de celles que vous avez acquises lors de formations spécifiques, elles tiennent généralement de votre personnalité. Si elles ne doivent pas primer sur les hard skills, il ne faut pas pour autant les négliger, car elles peuvent être décisives lors d’une embauche.

À l’instar des compétences professionnelles techniques, il est conseillé d’y dédier une brève section dans votre CV. De cette manière, il sera alors impossible pour les éventuels recruteurs de les manquer. Plutôt que d’en faire une simple liste vide de sens, il est également recommandé de donner des exemples. Par exemple, plutôt que de simplement mentionner « bonne capacité à s’exprimer en public », écrivez préférentiellement que vous avez pris plusieurs fois la parole en public au cours de vos fonctions précédentes.

Si vous ne désirez pas créer une section spécifique à vos soft skills, il vous est aussi possible de les intégrer plus subtilement dans la description de vos expériences précédentes. Vous pourrez alors y mentionner les différentes qualités relationnelles que vous avez développées lors de vos différents emplois, ce qui devrait être plus parlant pour les recruteurs.

Les mad skills : pour rendre votre profil unique

Les mad skills, ou compétences professionnelles folles, comportent toutes les aptitudes qui rendent votre profil différent des autres, unique et singulier. Ce sont toutes les compétences qui permettent à un recruteur de choisir votre profil plutôt qu’un autre. On les appelle aussi les compétences loisirs. Il s’agit de tout ce qui ressort de votre profil lorsque vous n’êtes pas dans l’entreprise, mais plutôt lors de votre temps libre.

Il s’agit généralement d’un bon moyen pour capter l’attention des recruteurs. Vos passions sont-elles hors du commun ? Cela peut attiser leur curiosité et leur donner envie de vous rencontrer lors d’un entretien d’embauche. C’est aussi un bon moyen de vous faire remarquer dans une candidature.

Les mad skills vous permettent également de mettre en avant vos soft skills. Derrière chaque passion, chaque passe-temps, se cache un éventail de compétences professionnelles comportementales. Vous pratiquez le théâtre ? Cela met en avant votre aisance à l’oral. La pratique de n’importe quel sport collectif révèle votre esprit d’équipe. Un goût pour les activités minutieuses et calmes met en avant votre patience et votre sérénité.

Comment bien mettre en valeur les mad skills ?

Vous avez peu d’options à votre disposition pour mettre correctement en valeur vos mad skills sur un CV. Vous devez y consacrer une section dans laquelle vous précisez vos centres d’intérêt. Une fois encore, il s’agit là d’un détail à ne pas négliger. Certes, cela ne doit pas prendre le pas sur les compétences professionnelles, techniques et comportementales, néanmoins, les mad skills permettent indéniablement à un recruteur de découvrir qui vous êtes et de jauger votre valeur, ainsi que la pertinence de vos soft skills.

Il est donc indispensable de sélectionner avec précision les centres d’intérêt que vous mettrez en avant : par exemple, les sports collectifs pour l’esprit d’équipe ou les sports individuels pour le goût de l’adversité. Une pratique musicale pourra mettre en avant votre créativité. La randonnée en grande nature peut appuyer sur votre calme, ou encore la couture pour montrer votre patience et votre précision. À vous de savoir lire entre les lignes.

Faut-il s’approprier des compétences professionnelles ?

Il ne faut en aucun cas vous approprier des compétences professionnelles que vous n’avez pas. Si vous pouvez être tentés, parfois, d’en rajouter un peu et de mentir pour mieux correspondre à une offre d’emploi, cela pourrait jouer en votre défaveur lors du processus de recrutement. Si un employeur finit par découvrir que vous avez menti, il finira nécessairement par remettre en question l’intégralité de vos compétences professionnelles. Si vous avez inventé une compétence et qu’il découvre la supercherie, il pourrait alors croire que vous avez inventé l’ensemble ou une partie de vos compétences.

Il est bien plus judicieux de mettre vos points forts en lumière et de souligner intelligemment les compétences professionnelles que vous possédez, quitte à passer sous silence celles que vous ne maîtrisez pas.

À lire également : Développement des compétences | Comment faire

Découvrir d'autres articles