Définition d’intégrité

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Mis à jour le 6 novembre 2022

Publié le 31 août 2020

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Par définition, l'intégrité désigne l'état d'un objet qui est entier, c'est-à-dire n'ayant subi aucune dégradation. L'intégrité est aussi une valeur humaine très appréciée dans la société. En effet, une personne intègre est quelqu'un qui ne se laisse pas corrompre et donc qualifiée de fiable.

Si vous êtes une personne intègre, vous serez apprécié et respecté. Les gens auront confiance en vous, car vous serez reconnu pour votre professionnalisme, votre fiabilité et votre détermination.

Dans le domaine de l'entreprise, votre employeur saura que vous respecterez les clauses de votre contrat en ne vous associant pas avec les concurrents par exemple. Peu de gens possèdent cette qualité professionnelle. Elle est, par conséquent, très recherchée par les recruteurs et peut vous ouvrir la voie vers une brillante carrière professionnelle.

Il existe plusieurs déclinaisons à la notion d'intégrité. On trouve l'intégrité physique, morale et professionnelle.

L'intégrité physique et morale

Tout être humain a le droit à la préservation de son intégrité physique et de son intégrité morale. Ainsi, l'histoire de l'humanité a été témoin de peuples entiers se soulevant pour exiger, à travers des révolutions, que leurs intégrités physique et morale soient respectées.

Dès 1789, à la suite de la révolution française, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen a été déclarée en France. En 1948, l'Organisation des Nations Unies a adopté à son tour la Déclaration universelle des droits de l'homme, suite aux horreurs perpétrées durant la Seconde Guerre mondiale.

Les deux textes voient leurs extraits être repris dans bon nombre de constitutions à travers le monde. Ils visent à assurer à chaque être humain un minimum de droits et de libertés qui doivent en tout temps et en tout lieu être respectés.

Aussi, les droits universels reconnus à chaque être humain ont évolués à travers l'histoire. Ainsi, trois générations ont été distinguées par les spécialistes des droits de l'Homme.

Première génération : les droits civils et politiques

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, on a vu plusieurs peuples colonisés et opprimés revendiquer leur indépendance. De même, dans de nombreux pays du monde, les minorités marginalisées ont souhaité que leurs droits soient reconnus.

Cette période, s'étendant de la fin de la Seconde Guerre mondiale aux années 1970, se caractérise par des revendications parfois violentes en faveur de la liberté politique de certaines populations. Aux États-Unis d'Amérique, c'est la minorité noire qui s'est particulièrement illustrée à travers des groupes tels que celui des Black Panthers et autres.

Les pays européens ont peu à peu accordé leur indépendance à leurs anciennes colonies, tandis qu'au sein même du pays, des mouvements sociaux, visant par exemple à accorder le droit de vote aux femmes, faisaient rage.

Deuxième génération : les droits économiques et sociaux

Une fois que les libertés politiques telles que le droit de vote ont été acquises, les populations marginalisées ont réalisé qu'elles ne disposaient pas d'un accès équitable aux richesses. En effet, sans la possibilité de produire des biens et des services ni de gagner de l'argent, les minorités ne pouvaient pas confortablement jouir de leurs droits civils et politiques, car n'ayant pas les ressources.

Aux États-Unis, par exemple, les fameuses Jim Crow Laws étaient des lois ségrégationnistes interdisant aux Afro-américains d'exercer certains métiers. Il y a eu des revendications des groupes opprimés pour avoir droit à un travail décent. En parallèle, les peuples autochtones ont milité pour que leur milieu de vie soit protégé et les ressources de leurs sous-sols soient contrôlées.

Troisième génération : les nouveaux droits de l'Homme

Une troisième génération des droits de l'Homme est en cours. Ces droits ne sont pas encore effectivement inscrits dans les corpus juridiques des différents pays, mais ils font déjà débat.

Ainsi, le droit des femmes à disposer de leur corps avec le droit à l'avortement a été adopté dans certains pays comme la France. Mais, il existe encore de nombreux pays conservateurs où la pratique de l'avortement est sévèrement réprimandée.

Même la manière de procréer fait l'objet de débats. Doit-on pratiquer la gestation pour autrui (GPA) ? Ou bien, seule la procréation médicalement assistée est l'unique méthode éthique en dehors de la procréation naturelle ? Un couple homosexuel a-t-il le droit d'adopter des enfants ? Voilà autant de questions qui sont en discussion dans le monde à l'heure actuelle.

L'intégrité en milieu professionnel

Les recruteurs privilégient désormais les candidats à l'emploi disposant de solides compétences comportementales. L'une de ces compétences interpersonnelles les plus recherchées est l'intégrité en entreprise. En effet, au quotidien, les sociétés font face à des problèmes tels que le détournement de leurs clients, les vols et braquages organisés par leurs propres employés ou encore la vente aux concurrents de leurs secrets professionnels. Comment y remédier, donc ? En engageant des collaborateurs intègres.

Pour tester l'intégrité des membres de leur personnel, les entreprises ont ainsi élaboré plusieurs techniques.

Test d'intégrité durant l'entretien

Durant l'entretien d'embauche, hormis les questions ciblées que le recruteur vous pose en vue d'évaluer votre niveau d'intégrité, vous pouvez subir des tests. Par exemple, pour un technicien de surface, le test peut consister à laisser traîner volontairement quelques billets dans une salle qu'on lui demandera de nettoyer.

Si le travailleur manque d'intégrité, il prendra les billets et les gardera. Si une personne est intègre, elle les remettra au recruteur en précisant où il les a trouvés. Des tests similaires existent pour chaque branche de métier.

Mesures pour préserver l'intégrité en entreprise

Une fois le recrutement effectué, certaines dispositions pourront être prises pour que tout manquement à l'intégrité soit rapidement détecté et sanctionné. Ainsi, par mesure de prévention, la société mettra à votre disposition certains documents. Par ailleurs, vos compétences comportementales, et donc votre intégrité, pourront être renforcées par des formations.

Dans ces documents, vous trouverez le manuel des procédures administratives et financières, le règlement intérieur et le code éthique de l'entreprise.

Le manuel des procédures administratives et financières

Le manuel des procédures administratives et financières détaille la manière dont vous, travailleur, devez effectuer vos tâches professionnelles. Le manuel montre aussi les outils que vous devez utiliser dans le cadre de votre travail.

Le règlement intérieur

Le règlement intérieur régit les comportements que vous devez adopter lors de l'exécution de vos tâches professionnelles au sein des locaux de l'entreprise et en dehors. Respectez scrupuleusement les consignes de votre règlement intérieur, faute de quoi vous écoperez de sanctions.

Le code éthique

Le code éthique est un document prônant les valeurs humaines adoptées par une entreprise. Ainsi, une société se présentera comme promotrice de l'égalité des genres. Cette revendication se manifestera probablement dans la répartition des postes à responsabilité au sein de l'organisation.

Dans une autre entreprise, ce sera le militantisme pour la liberté religieuse. Ainsi, même si elle exerce ses activités dans un pays qui dispose d'une religion d'État, elle peut recruter des personnes d'obédiences religieuses diverses et s'assurera que les employés issus de confessions minoritaires ne subissent pas de harcèlement au cours de l'exercice de leur travail.

Le code éthique réhabilite aussi certaines catégories de personnes en marge de la société. Ainsi, certaines entreprises acceptent de recruter d'anciens prisonniers, peu importe le crime qu'ils ont commis. Les personnes issues de groupes terroristes ou ayant participé à des conflits armés peuvent aussi bénéficier des emplois proposés par ce genre d'organisations.

En effet, même si le droit au travail est reconnu, les entreprises n'ont aucune obligation de recruter des personnes pouvant être perçues comme étant dangereuses. Celles qui le font sont dans des programmes de réhabilitation.

Les formations

Dans le but d'améliorer le niveau d'intégrité de ses collaborateurs et employés, un chef d'entreprise peut organiser des formations à cet effet. Pour que ces dernières soient utiles, le formateur doit éviter de faire des leçons de morale.

L'aspect pratique est le cœur de l'efficacité d'une telle démarche. Le coach montrera aux employés l'intérêt qu'ils ont à préserver leur intégrité professionnelle et leur fera entendre que la réussite de l'entreprise reste fortement lié à leur manière de se comporter.

Le formateur donnera, autant que possible, des exemples concrets, où des employés, par leur manque d'intégrité, ont nui à la réussite de leur entreprise. On peut prendre l'exemple des professionnels de la finance qui savent parfaitement à quel point les prises de risque inconsidérées de traders peu intègres peuvent conduire un établissement financier à faire faillite.

Même dans les petites et moyennes structures, des actes de vols d'argent ou de matériel peuvent très gravement compromettre une entreprise. Des employés malhonnêtes ou aux ambitions égoïstes peuvent même détourner les clients de l'entreprise pour servir leurs intérêts personnels et donc nuire à l'entreprise dans laquelle ils sont. Ces comportements, condamnables en justice, doivent être évoqués par le formateur lors des formations à l'intégrité du personnel dispensées au sein d'une structure.

En tant qu'employé, il vous est possible de décider par vous-même de renforcer votre intégrité professionnelle. Pour cela, vous pouvez notamment avoir recours aux conseils d'un coach en développement personnel. Enfin, les avis et critiques de vos proches, et en particulier de vos collègues de travail, peuvent vous aider à vous améliorer.

À lire également :

  • Qu'est-ce que le savoir-être ?

  • Utiliser des hard skills pour optimiser sa candidature


Découvrir d'autres articles