Qu'est-ce que le CPF et pourquoi se former ?

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Mis à jour le 20 octobre 2022

Publié le 30 septembre 2021

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Vous envisagez une formation dans le but d'acquérir des compétences utiles pour votre poste actuel ou bien dans l'optique de vous reconvertir ? Sachez que vous avez le droit, à tout moment dans votre carrière, de faire appel au compte personnel de formation (le CPF) pour financer une formation. En cas de mobilité entre les secteurs public et privé, il existe une portabilité des droits liés au compte personnel de formation. Dans cet article, découvrez le CPF et les formations que vous pouvez envisager grâce à celui-ci. Nous évoquerons aussi brièvement les autres financements possibles pour une formation.

Qu'est-ce que le CPF ?

L'acronyme CPF désigne le compte personnel de formation. Il s'agit d'un dispositif de financement des formations venu remplacer le droit individuel à la formation (DIF) en 2015, avec la réforme de la formation professionnelle. Avec ce dispositif, tout(e) salarié(e) cumule tout au long de sa carrière des droits à la formation, désormais crédités sur ce compte personnel de formation en euros (autrefois crédités en nombre d'heures). Ces crédits sont accumulés du début de la carrière jusqu'au départ à la retraite, et plafonnés à un maximum de 5000 €.

Chaque année, un(e) salarié(e) à temps plein reçoit 500 € crédités au titre du compte personnel de formation. Il ou elle est seul(e) à décider quand les utiliser. L'employeur ne peut pas imposer à un(e) salarié(e) de faire usage de ce dispositif pour financer une formation.

À lire aussi : À quoi sert le compte personnel de formation ou CPF ?

Ai-je droit au CPF ?

Si vous êtes en activité professionnelle et que vous avez plus de 16 ans, alors vous avez en principe droit au CPF. Ce dispositif n'est pas lié à un type de contrat particulier, et les salariés en CDI ou en CDD (ou en CDDU) peuvent indifféremment en faire la demande, tout comme les travailleurs indépendants et les demandeurs d'emploi (inscrits ou non à Pôle Emploi). En revanche, si vous avez déjà fait valoir vos droits à la retraite, il n'est plus possible de faire une demande pour bénéficier de votre compte personnel de formation.

À lire aussi :

  • Combien de fois un employeur peut-il refuser une formation CPF ?

  • Comment se faire financer une formation ?


Quel est l'intérêt de se former avec le CPF ?

De nos jours et avec les évolutions rapides dans le monde du travail, la formation ne s'arrête plus à la fin des études. En effet, il est important de continuer à se former tout au long de sa carrière, car cela présente de nombreux avantages. En vous formant, vous restez à jour des compétences nécessaires pour exercer votre métier et vous assurez d'être suffisamment qualifié(e) pour garder votre emploi. Vous serez formé(e) aussi à acquérir des compétences nouvelles et complémentaires, qu'elles soient ou non nécessaires dans l'exercice de votre travail.

En ayant plus de compétences, vous devenez plus attractif(ve) aux yeux des employeurs : vous pourrez trouver plus facilement du travail. L'une des autres raisons d'entamer une formation est de vous permettre de changer de métier et d'effectuer une reconversion, que ce soit après une perte d'emploi ou simplement parce que vous souhaitez changer de voie. Une formation peut dans ce cas-là s'envisager via la validation des acquis de l'expérience (VAE) qui vous permettra d'obtenir un diplôme d'État à ajouter à votre CV.

Quelles formations faire avec le CPF ?

Vous possédez des crédits au titre du compte personnel de formation et vous souhaitez en profiter pour financer une formation. De nombreuses options s'offrent à vous pour suivre une formation qui corresponde à votre projet professionnel. Voici quelques exemples de formations dont vous pouvez bénéficier avec le CPF.

Faire un bilan de compétences

Il peut y avoir de nombreuses raisons de vouloir réaliser un bilan de compétences. Peut-être sentez-vous que la carrière que vous poursuivez n'est pas la bonne pour vous ou que vous ne vous épanouissez pas pleinement dans votre métier. Peut-être êtes-vous simplement curieux(se) de savoir dans quelle direction poursuivre votre carrière et sur quels atouts miser. Faire un bilan de compétences permet d'apporter toutes les réponses à ces questions. Un bilan de compétences sert à mettre en évidence vos principales compétences et connaissances, mais aussi vos motivations professionnelles et vos traits de caractère.

En fonction de ces critères, le bilan de compétences vous permet de déterminer des métiers et les secteurs d'activité dans lesquels vous pouvez vous épanouir professionnellement. Un bilan de compétences n'est pas une formation de très longue durée, puisque celle-ci dure en général 24 heures réparties sur plusieurs semaines, à raison de quelques heures par semaine, selon vos disponibilités. Le bilan se déroule en trois phases distinctes. La première permet de faire le point sur votre situation et vos besoins, la seconde de construire un projet professionnel et la dernière de déterminer les actions à mener pour concrétiser ce projet.

Se lancer dans la création ou la reprise d'entreprise

Si vous souhaitez vous lancer dans l'entrepreneuriat, sachez qu'il existe des formations pour vous apprendre les bases de la création ou de la reprise d'entreprise. Ces formations vous permettent de connaître les différents outils à votre disposition pour créer votre entreprise, mais aussi de commencer à vous faire un réseau auprès de futurs ou actuels entrepreneurs, ce qui est indispensable. Ce genre de formation est proposé par différents organismes : les chambres de commerce et d'industrie (CCI), les chambres des métiers de l'artisanat (CMA), certains organismes privés ou encore les Mines de Nancy (Master spécialisé repreneuriat).

Se former à des compétences en particulier

Souvent, les personnes qui utilisent leur CPF le font pour acquérir de nouvelles compétences ou perfectionner des compétences existantes dans un domaine particulier. Tout type de formation est alors envisageable dans différents domaines, à la seule condition que la formation choisie donne lieu à une certification professionnelle enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles. Il peut s'agir, par exemple, de cours de langue, d'un coaching pour acquérir des compétences managériales, d'une formation en communication ou en marketing.

Faire une validation des acquis de l'expérience (VAE)

Le compte personnel de formation (CPF) peut être également mis en place dans le cadre d'une validation des acquis de l'expérience (VAE) afin d'obtenir une certification diplômante. La VAE permet de transformer l'expérience professionnelle en diplôme en faisant valoir son expérience. Avec la VAE, il est parfois possible d'intégrer certaines formations sans posséder au préalable le diplôme normalement requis.

Quels autres financements pour se former ?

Il existe en France de nombreux dispositifs qui aident les salariés et les demandeurs d'emploi à suivre une formation professionnelle. Le compte professionnel de formation (CPF) est le dispositif le plus plébiscité, mais il en existe d'autres, peut-être plus appropriés à votre situation. Voici quelques-uns des financements les plus connus.

Le plan de développement des compétences

Le plan de développement des compétences, venu remplacer le plan de formation, est souvent utilisé en complément du CPF pour financer des formations pour les employés. Mais à la différence du CPF, le plan de développement des compétences est à l'initiative de l'employeur, et ce dernier en a l'entière responsabilité. C'est-à-dire qu'il revient à l'employeur de décider d'attribuer à l'un ou plusieurs de ses salariés une formation, sans qu'il y soit légalement obligé. Bien sûr, il est tout de même possible pour le ou la salarié(e) de demander l'utilisation de cette aide à son employeur.

Le CPF de transition professionnelle (CPT)

Le CPF de transition professionnelle (CPT) s'adresse aux salariés qui souhaitent suivre une formation dans l'objectif d'une reconversion. Ce dispositif est venu remplacer le congé individuel de formation (CIF) en 2019, l'un des dispositifs les plus plébiscités par les salariés avec le CPF.

Pour disposer du soutien du CPT, le ou la salarié(e) doit présenter un projet de reconversion et choisir une formation certifiante, c'est-à-dire qui délivre un diplôme d'État à l'issue de la période de formation. Il s'agit le plus souvent de formations longues, allant de six mois à un an. Le ou la salarié(e) doit également faire une demande auprès de son employeur si cette formation se déroule sur son temps de travail. Le ou la salarié(e) bénéficiera d'une rémunération complète ou partielle.

La reconversion ou promotion par alternance (Pro-A)

Comme le CPF de transition professionnelle (CPT), la reconversion ou promotion par alternance (Pro-A) s'adresse aux salariés qui cherchent à se reconvertir. Si le CPT peut être activé pour tous types de profils, le Pro-A est en priorité utilisée pour les salariés dont les qualifications seraient insuffisantes ou plus faibles. Les formations financées visent alors à leur faire acquérir des compétences qui leur permettront d'être mieux positionnés sur le marché du travail.

Il s'agit généralement de formations longues, entre six mois et un an, qui peuvent avoir lieu sur le temps de travail ou en dehors de celui-ci. Lorsque la formation est effectuée sur le temps de travail, les salariés peuvent prétendre à une rémunération complète.

L'aide individuelle à la formation (AIF)

L'aide individuelle à la formation (AIF) ne s'adresse pas aux salariés, mais aux demandeurs d'emploi. Il s'agit d'une aide à la formation encadrée par Pôle Emploi. Elle ne peut être activée que dans le cadre d'un projet de formation validé par ce dernier. L'AIF permet aux demandeurs d'emploi de financer différents types de formations, du bilan de compétences aux formations certifiées (avec un diplôme d'État). Pendant la formation, le demandeur d'emploi peut conserver ses indemnités Pôle Emploi ou percevoir l'indemnité spécifique appelée « rémunération de formation Pôle Emploi » (RFPE).

Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.

Découvrir d'autres articles