Qu'est-ce que le savoir-être ?

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Mis à jour le 24 novembre 2022

Publié le 23 juillet 2021

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Le savoir-être est un ensemble de compétences importantes à posséder, peu importe où vous en êtes dans votre carrière professionnelle. Celles-ci vous donnent une base solide pour vous établir en tant qu'employé(e), collègue ou manager exemplaire. Cet article explore la variété des compétences non techniques appréciées dans le monde du travail.

Qu'est-ce que le savoir-être ?

Le savoir-être comprend les compétences non techniques liées à la communication et aux traits de personnalité, qui déterminent vos comportements dans un environnement donné. Ces compétences sont également appelées « soft skills » en anglais. Des qualités telles que l'empathie et l'écoute entrent dans cette catégorie. Ces compétences non techniques indiquent comment une personne se comporte en société et dans les relations professionnelles. Les qualités qu'englobe la notion de savoir-être sont pour la plupart innées. Toutefois, elles peuvent également être développées ou améliorées au fil du temps

Les employeurs accordent autant d'attention aux compétences non techniques qu'aux compétences techniques des candidats. D'une manière ou d'une autre, les employés doivent interagir les uns avec les autres, et plus le savoir-être des collaborateurs est développé, plus il sera facile de créer un environnement de travail harmonieux. Les compétences techniques sont donc importantes pour mener à bien vos missions, mais avec un bon savoir-être, vous apportez des traits positifs et productifs à votre environnement de travail.

Quelles compétences font partie du savoir-être ?

Bien qu'elles ne soient pas aussi évidentes que les compétences techniques, les compétences liées au savoir-être sont importantes et se présentent sous diverses formes. Voici les compétences générales que les employeurs recherchent :

1. La communication

La communication est une compétence clé car elle garantit un travail d'équipe efficace, crée un environnement positif et aide à résoudre les problèmes. Dans certains emplois, la communication joue un rôle encore plus prépondérant, comme dans les ressources humaines ou les ventes. Voici des exemples de compétences en communication :

  • l'écoute ;

  • les capacités rédactionnelles ;

  • l'empathie ;

  • la confiance en soi ;

  • le respect ;

  • la communication non verbale (comme le ton de la voix, les gestes, le langage corporel et les expressions faciales).

2. L'adaptabilité

Pouvoir s'adapter et être flexible est une compétence non technique importante. Les employeurs veulent que leur équipe soit ouverte et accepte facilement le changement. Ceci est particulièrement important dans un environnement de travail innovant. L'adaptabilité recouvre par exemple :

  • la résilience ;

  • l'autonomie ;

  • la curiosité ;

  • la positivité ;

  • le calme dans les situations stressantes ;

  • la prise de décision rapide ;

  • l'ouverture d'esprit ;

  • l'adaptabilité.

À lire également : DISC : comprendre les types de personnalité au travail

3. L'esprit d'équipe

Les employeurs veulent voir leurs équipes exceller ensemble pour créer un meilleur environnement de travail et de meilleurs résultats. Il y a des emplois où le travail d'équipe est essentiel, comme la médecine, le marketing, la restauration et la construction. L'esprit d'équipe recouvre par exemples les compétences suivantes :

  • la délégation ;

  • la négociation ;

  • la médiation ;

  • l'écoute ;

  • la coordination ;

  • la gestion des conflits ;

  • la coopération ;

  • la solidarité.

4. Compétences axées sur les détails

Faire preuve de précision dans votre travail est également important pour les employeurs. Bien que ces compétences soient toujours importantes, elles sont incontournables dans certains métiers comme la finance, la médecine, l'horlogerie... Voici quelques exemples :

  • l'analyse ;

  • l'interrogatoire (médicale ou autre) ;

  • l'introspection ;

  • l'esprit critique et l'observation ;

  • la mémoire ;

  • la mise en lien d'informations ;

  • la perception.

5. La résolution de problèmes

Trouver des solutions efficaces aux problèmes liés au travail est un atout considérable, car les employeurs veulent vous voir résoudre les problèmes et faire avancer l'organisation. Certains rôles nécessitent plus que d'autres des compétences en résolution de problèmes, comme ceux liés au droit, à la médecine et à l'ingénierie. Voici des exemples de compétences en résolution de problèmes :

  • l'initiative ;

  • la persistance ;

  • la réactivité ;

  • l'esprit de synthèse ;

  • la pensée latérale ;

  • la rationalisation ;

  • la négociation ;

  • la réflexion.

6. Les compétences éthiques au travail

Posséder une excellente éthique de travail est une autre compétence non technique qui est appréciée par les employeurs. Les entrepreneurs, les professionnels de la santé et du droit ainsi que les enseignants, par exemple, ont besoin d'un sens éthique très ancré. Voici des exemples de compétences en éthique du travail :

  • la discipline ;

  • l'intégrité ;

  • la fiabilité ;

  • l'engagement ;

  • le professionnalisme ;

  • la déontologie ;

  • le respect de la confidentialité.

7. La créativité

La créativité se présente sous différentes formes, mais permet souvent de faire émerger des solutions innovantes. Les rôles qui nécessitent beaucoup de créativité incluent notamment les écrivains, les concepteurs et les stylistes. Voici des exemples de compétences créatives :

  • l'inspiration ;

  • le recadrage ;

  • la visualisation ;

  • l'imagination ;

  • l'harmonisation de pensées divergentes ;

  • la perspicacité.

8. La gestion du temps

Cette compétence montrera aux employeurs votre capacité à maintenir votre productivité dans le temps dont vous disposez. Certains rôles nécessitent particulièrement cette compétence, comme les travaux d'écriture et les travaux juridiques, car ils impliquent généralement plusieurs échéances. Voici des exemples de compétences en gestion du temps :

  • la priorisation ;

  • la planification ;

  • l'anticipation ;

  • l'organisation ;

  • la gestion du stress ;

  • la délégation ;

  • la prise de décision ;

  • la concentration.

9. Compétences interpersonnelles

Les compétences interpersonnelles sont les compétences que vous utilisez pour interagir avec les personnes qui vous entourent, y compris vos collègues et supérieurs. Ces compétences sont importantes dans tous les rôles, mais surtout dans les emplois où vous travaillez constamment en étroite collaboration avec d'autres personnes, comme dans les ventes ou le service client. Voici des exemples de compétences interpersonnelles :

  • l'empathie ;

  • la diplomatie ;

  • la sensibilité ;

  • l'art oratoire ;

  • la tolérance ;

  • le mentorat ;

  • la remise en question ;

  • le sens de l'humour ;

  • la mise en réseau ;

  • la patience.

10. Le leadership

Les compétences en leadership vous donnent la capacité de bien diriger les autres pour atteindre les objectifs de l'organisation. La gestion, les affaires et l'enseignement sont des secteurs qui nécessiteront tout particulièrement des compétences en matière de leadership. Voici des exemples de compétences en leadership :

  • l'humilité ;

  • l'empathie ;

  • la polyvalence ;

  • la confiance ;

  • la discipline ;

  • l'écoute active ;

  • l'autorité ;

  • l'authenticité.

Combiner des compétences non techniques

Les éléments constituant le savoir-être mentionnés plus haut peuvent être combinés et créer des compétences complètes :

  • la capacité à résoudre les problèmes avec les autres de manière respectueuse et efficace ;

  • la capacité à gérer les conflits dans le calme et en bonne intelligence ;

  • la capacité à présenter un projet ou un plan de manière efficace et pro-active ;

  • la capacité à restaurer l'estime de soi chez autrui ;

  • la capacité à superviser une équipe efficacement, même à distance ;

  • la capacité à embaucher, retenir, motiver et développer la meilleure équipe possible ;

  • la capacité à organiser et utiliser efficacement les réunions pour éviter de perdre du temps ;

  • la capacité à traiter honnêtement avec tout le monde, y compris les clients ;

  • la capacité à s'améliorer continuellement pour exceller dans ce que vous faites ;

  • la capacité à gagner la confiance d'autrui grâce à votre intégrité manifeste ;

  • la capacité à identifier les résultats que vous souhaitez atteindre et de définir des plans pour les atteindre ;

  • la capacité à archiver correctement les différentes tâches qui relèvent de votre responsabilité.

Comment mettre en valeur ses compétences de savoir-être ?

Il est donc important de faire figurer vos qualités et compétences de savoir-être dans votre lettre de motivation, votre CV, et de les exprimer lors des entretiens d'embauche. Vous pouvez tout d'abord faire une liste de vos compétences non techniques. Ensuite, voyez lesquelles de ces compétences sont mentionnées dans la description de poste. Assurez-vous de présenter à l'employeur les compétences que vous possédez et qui coïncident avec celles qui sont recherchées :

  • Démontrez votre savoir-être sur votre CV : vous pouvez lister vos compétences générales dans votre paragraphe de résumé ou dans la section des réalisations de votre CV.

  • Mettez en valeur votre savoir-être dans votre lettre de motivation : vous pouvez choisir vos trois qualités les plus proéminentes et les mettre en valeur lors de la rédaction de votre lettre de motivation.

  • Faites preuve d'un bon savoir-être durant votre entretien d'embauche : dans le cas d'un entretien d'embauche, vous devez mentionner vos compétences générales dès que vous en avez l'opportunité. Il n'est pas nécessaire d'attendre que l'intervieweur vous interroge directement sur vos qualités. Il est recommandé d'étayer vos propos avec des expériences.

Comment améliorer son savoir-être ?

Il est possible d'améliorer vos compétences de savoir-être. Pour cela, voici quelques idées :

  1. Les identifier : vous devriez effectuer un travail d'introspection et déceler vos points d'amélioration. Après avoir identifier les compétences dont vous disposez, demandez-vous comment les améliorer et les cultiver.

  2. Retour d'expérience : une fois que vous disposez d'une liste de compétences non techniques que vous souhaitez améliorer ou acquérir, vous pouvez commencer à les pratiquer dans votre vie de tous les jours. Vous pouvez aussi demander des commentaires à vos collègues ou à votre responsable tout en étant à l'écoute de leurs suggestions.

  3. Engager un coach : un bon coach de vie peut vous aider à travailler vos compétences de savoir-être. Vous pouvez demander à votre coach de vous faire des commentaires constructifs afin que vous puissiez vous améliorer avec le temps et la pratique.


Découvrir d'autres articles