Après un entretien d'embauche : combien de temps pour une réponse

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Mis à jour le 19 septembre 2022 | Publié le 20 mai 2021

Mis à jour le 19 septembre 2022

Publié le 20 mai 2021

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Vous avez passé un entretien d’embauche et vous attendez désormais une réponse. Certains processus de recrutement prennent du temps, ce qui peut générer de l’inquiétude. Le délai avant une réponse est plus ou moins long, même s'il doit respecter certaines règles.

Il y a un timing qu'il faut connaître et bien sûr, une attitude à adopter après un entretien. Cet article va tenter d'apporter des réponses à vos interrogations.

Après un entretien d’embauche, combien de temps faut-il attendre pour avoir une réponse positive ?

Le laps de temps entre votre rencontre avec le recruteur et le moment où vous signerez (ou non) votre contrat dépend des entreprises, notamment du nombre de candidats qui postulent. Si le temps passe et que vous ne recevez pas de réponse, il ne faut pas forcément en conclure que la réponse est négative !

Cela dit, dans certains cas, vous disposerez d'indices vous indiquant où en est le processus de recrutement : certains recruteurs préviennent d’emblée les candidats que passé un certain délai, ils pourront considérer qu’ils n’ont pas été retenus. Toutefois, il est fréquent que vous n'obteniez pas d'information claire au sujet du délai d'attente entre l'entretien et la communication de la décision.

Après 2 à 3 semaines maximum

Généralement, au bout de 2 à 3 semaines, vous devriez recevoir des nouvelles du recruteur, que la réponse soit positive ou négative.

Il est probable que la réponse que vous recevrez ne sera pas détaillée et qu'elle ne contiendra pas les raisons pour lesquelles l'entreprise ne retient pas votre candidature. C'est dommage, car vous auriez sans doute aimé savoir ce qui manquait à votre candidature, mais il faudra vous faire une raison : gardez à l’esprit que vous n’êtes pas la seule personne à candidater et que d’autres aussi attendent une réponse.

Passé ce délai de 3 semaines, si vous n'avez reçu aucune réponse, nous vous conseillons de contacter la personne avec qui vous avez passé votre entretien pour lui demander où en est le recrutement.

Que faire tout de suite après un entretien ?

Première chose à faire après un entretien d'embauche : se poser et prendre du recul. Faites autre chose ou intéressez-vous à d’autres offres d’emploi pour garder toutes vos chances d’être embauché quelque part.

Si vous avez apprécié votre échange et que vous espérez de tout cœur rejoindre l’entreprise et ainsi prendre de nouvelles fonctions, nous vous recommandons d’envoyer un e-mail de remerciement dans les 48 heures après votre entretien. Cela fera valoir votre intérêt pour cette entreprise.

Exemple d'e-mail de remerciement

*Madame/Monsieur,

Je tiens à vous remercier pour le temps que vous m’avez accordé durant notre entretien du [date]. Nos échanges au sujet de l’entreprise me motivent à collaborer avec vous et j’ai réellement apprécié notre conversation, qui m’a permis de comprendre les réels enjeux du poste.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions concernant ma candidature.

Bien cordialement,
[Prénom et nom]*

Comment relancer un recruteur ?

La relance après un entretien n’est pas l’étape la plus simple du recrutement. Pourtant, elle est utile car elle vous évite de rester dans le flou.

Il existe deux manières de reprendre contact avec le recruteur : par e-mail ou par téléphone. La plus simple reste d'envoyer un e-mail, quelques temps après l’entretien. Une semaine de délai est une option raisonnable. Cela étant, tenez compte de la date prévue pour la prise de fonction ; si elle n'est pas proche, cela peut retarder la prise de décision et l’entreprise peut vouloir rencontrer plusieurs profils. Les postes à responsabilités peuvent également donner lieu à des recrutements plus longs.

Quand recontacter un recruteur ?

Si vous voulez recontacter le recruteur par téléphone, optez plutôt pour un jour en semaine et en début d’après-midi.

Les appels en fin de semaine le vendredi après-midi sont à éviter, tout comme le lundi, qui est le jour où les recruteurs traitent leurs messages accumulés.

N’envoyez jamais de message, ni n’appelez le week-end. Le milieu de la semaine reste le meilleur créneau (mardi ou mercredi, en milieu de matinée ou dans l’après-midi).

Relancer par e-mail

Après un entretien, la relance d'un recruteur par e- mail est généralement l’option qui importune le moins les entreprises. Celles-ci traitent leurs e-mails par ordre de priorité : un message est donc moins intrusif qu’un coup de fil. Bien entendu, tout dépendra de la société, du poste que vous convoitez et bien sûr de la politique et de la culture de l’entreprise ainsi que son activité.

Autre idée pour relancer votre interlocuteur : utiliser un « prétexte ». Ce prétexte servira d’amorce pour engager la conversation et demander ce qu’il en est du processus sans le faire de manière trop directe.

Vous pourriez par exemple ajouter une précision évoquée lors d’un entretien, envoyer une pièce jointe demandée par le recruteur (votre book ou votre CV à jour par exemple), ou certaines références, comme le site Web que vous tenez par exemple. Bien entendu, votre prétexte devra être lié au poste et à ce qui a été dit en entretien.

Exemple d'e-mail de relance

*[Nom du recruteur],

Je tenais tout d’abord à vous remercier pour le temps que vous m’avez accordé ce {date] lors de notre entretien. Le poste correspond réellement à mes attentes et la perspective de rejoindre votre entreprise me motive particulièrement.

Notre discussion sur [tel sujet] m’a d’ailleurs fait penser à cet article [lien] qui fait écho à nos propos. J'ai pensé que vous pourriez aimer en prendre connaissance.

J’en profite pour vous demander où vous en êtes dans votre recrutement. Quand pensez-vous pouvoir donner une réponse quant à ma candidature ?

Dans l’attente d’une réponse de votre part, je me tiens disponible pour échanger avec vous par e-mail ou par téléphone et reste disponible pour toute question éventuelle.

Bien cordialement,
[Prénom et nom]*

Relancer par téléphone

Certains recruteurs aiment avoir un retour par téléphone d’un candidat qu’ils ont particulièrement apprécié. Cela peut même faire toute la différence s’ils hésitent entre deux candidats. Ils pourraient opter pour le plus convaincant, mais surtout pour le plus motivé, celui qui prend le plus d’initiatives, surtout si ce sont des qualités recherchées pour le poste.

Toutefois, la relance par téléphone est une stratégie risquée, car passer un appel est une interaction plus intrusive qu'un message. Si le recruteur a un(e) secrétaire, vous pourriez par exemple prendre contact avec lui/elle pour savoir quand il sera disponible.

Pourquoi n’ai-je toujours pas de réponse ?

Les raisons pour lesquelles l’on ne vous donne pas de réponse rapidement peuvent être nombreuses. Passons-les en revue.

Le processus de recrutement demande du temps

Les recruteurs reçoivent parfois des dizaines de candidats pour un même poste ; de plus, le processus de recrutement peut comprendre plusieurs étapes.

Dans ce cas, il faut tenir compte de la longueur du processus et patienter. Bien que cela ne soit pas facile à entendre, la patience est nécessaire et vous évitera un inutile sentiment de frustration.

Un problème de budget

Dans certains cas, le budget de recrutement de l'entreprise se révèle plus serré que prévu. Qu’elles portent sur le salaire, le type de contrat ou un autre point encore, des négociations internes à l'entreprise peuvent faire traîner les choses et compromettre l'arrivée du nouveau recruté.

Le recruteur peut vous avoir d’ores et déjà sélectionné, mais il n’a pas le budget pour vous embaucher et va préférer négocier avant de vous répondre.

Un autre candidat bloque le processus

Dans certains cas, les recruteurs ont déjà fait leur choix sur un profil, et ce n’est pas vous. Cela étant, le candidat retenu peut avoir répondu à plusieurs offres d’emploi et attendre des réponses de son côté. C’est un cercle vicieux qui retarde le dénouement du recrutement. L’entreprise continue donc de rencontrer des candidats et s’apprête peut-être à vous recontacter, vous ou un autre candidat, au cas où leur premier choix leur fasse faux bond et refuse leur offre d’emploi.

Plusieurs personnes doivent se décider

Vous avez passé plusieurs entretiens ? Rencontré plusieurs personnes ? Cette multitude d'interlocuteurs est peut-être la raison pour laquelle vous n’avez toujours pas de réponse à l’heure actuelle. Le processus traîne en longueur car plusieurs acteurs ont leur mot à dire sur votre recrutement : les RH, des collaborateurs, votre futur manager, le PDG du groupe…

Le recruteur vous ignore

Si malgré votre e-mail/appel de relance, vous n’avez toujours pas de réponse, il est fort possible que votre interlocuteur ait décidé de vous ignorer et de ne plus vous donner de ses nouvelles. Il n'a peut-être pas le temps de recontacter tous les candidats, ou bien il se sent gêné et préfère ignorer les aspirants au poste.

Bien sûr, attendre pour rien vous use, c'est tout à fait compréhensible : néanmoins, n'adoptez pas une attitude insistante qui vous desservirait. Après une relance laissée sans réponse, il vaut mieux passer à autre chose et vous concentrer sur d’autres opportunités professionnelles, qui seront plus fructueuses, du moins on l'espère.

À lire également : Comment écrire un e-mail de remerciement après une acceptation d'embauche ?

Découvrir d'autres articles