L'entretien d'embauche Skype

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Mis à jour le 28 novembre 2022 | Publié le 20 mai 2021

Mis à jour le 28 novembre 2022

Publié le 20 mai 2021

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Si, aujourd’hui, les entretiens d’embauche restent le plus souvent des rencontres physiques, les échanges par Skype s’intensifient, soit parce qu’ils constituent les premières étapes du parcours de recrutement, soit parce qu’ils le composent entièrement. Plusieurs raisons concourent au développement des entretiens en vidéoconférence ou visioconférence : réduire les coûts de déplacement, remédier à la crise sanitaire actuelle ou tout simplement gagner du temps.

Si l’entretien Skype se déroule par écran interposé, il n’en revêt pas moins un caractère professionnel. Sous certains aspects, il se révèle même moins aisé et moins confortable qu’un véritable tête-à-tête. Voici donc quelques conseils pour préparer et réussir votre entretien d’embauche par Skype.

Réussir votre entretien Skype : vérifiez votre matériel informatique

Tout d’abord, optez pour le matériel avec lequel vous vous sentez le plus à l’aise, celui dont vous maîtrisez le mieux l’usage. Ce peut être un téléphone, une tablette ou un ordinateur. Cependant, nous vous conseillons l’ordinateur, moins susceptible de tomber ou de bouger pendant l’entretien. Par ailleurs, c’est un outil de travail, contrairement au téléphone et à la tablette qui sont des objets de loisir. Vous aurez ainsi tendance à avoir une meilleure posture devant un écran d’ordinateur.

Une fois le matériel choisi, vérifiez que le logiciel Skype y est bien installé. Si vous décidez d’ajouter une photo de profil à votre compte, faites en sorte qu’elle concorde avec le poste auquel vous candidatez, voire à l’image que le recruteur renvoie de lui-même. De la même façon, pensez à inscrire votre patronyme et non un pseudonyme qui serait perçu comme un manque de professionnalisme.

Pour parer à toute avarie technique durant l’entretien Skype, assurez-vous que votre connexion est opérationnelle et dispose d'un bon débit. Vérifiez également le bon état de fonctionnement de votre webcam et de votre micro. Vous pouvez, si le recruteur se trouve dans un pays lointain et que la réception n’est pas satisfaisante, vous munir d’un micro-casque, à condition qu’il soit discret. Enfin, quelques jours avant la date prévue de l’entretien, testez l’ensemble de votre matériel en conversant par Skype avec l’un de vos proches. Et le jour du rendez-vous, connectez-vous au site une quinzaine de minutes avant l’heure fixée pour contrôler une dernière fois tous vos paramétrages.

Préparez-vous à l'entretien Skype comme en présentiel

L’entretien d’embauche Skype n’est pas moins professionnel que l’entretien physique. Dès lors, vous devez vous y préparer avec le même sérieux et la même précision.

À lire également : 12 conseils pour réussir son entretien d’embauche

Préparez des questions et des réponses

Au-delà de votre motivation, l’entretien d’embauche teste votre personnalité. Les questions qui vous seront posées derrière l’écran seront les mêmes que celles posées lors d’un réel face-à-face. Elles seront d’ordre comportemental et personnel.

Pensez à écrire votre présentation pour l’avoir bien en tête. Néanmoins, le jour de l’entretien Skype, soyez naturel, ne montrez pas que vous récitez par cœur des phrases rédigées à l’avance. Dans la même idée, il vous est déconseillé de lire quoique ce soit devant votre webcam.

À la rigueur, vous pouvez vous aider de balises ou de mots-clés. Il peut s’agir d’informations relatives à l’entreprise, de repères concernant votre CV, ou encore de vos prétentions salariales.

Préparez votre environnement

Choisissez l’endroit depuis lequel vous voulez parler. Optez pour votre domicile plutôt que pour un cybercafé ou une bibliothèque, sauf s’il n’est pas possible de faire autrement, et excluez évidemment le bar du coin.

Chez vous, définissez un environnement de travail. Choisissez la pièce où vous serez le plus au calme et assurez-vous que personne ne viendra vous déranger durant l’entretien. Généralement, vous aurez convenu avec le recruteur de l’heure d’appel. La plage horaire doit être celle dont vous savez qu’elle sera la plus tranquille. Vous devez également prévoir suffisamment de temps pour éviter toute interruption et échanger l'esprit tranquille. Le jour de l’entretien Skype, fermez la porte à vos animaux domestiques, à votre chat qui trouve un malin plaisir à s’asseoir sur votre clavier ou à votre chien qui a pour habitude d’aboyer.

Derrière vous, le fond doit être neutre, ce peut être un mur nu. Cependant, un tableau peut venir le rehausser, à condition qu’il ne soit pas ostentatoire. Des étagères avec des livres feront également très bien l’affaire. En revanche, retirez du cadre tout ce qui relève de votre intimité ou de votre vie privée, comme vos photos de famille.

Soignez votre présentation physique

Cela ne devrait pas compter, et pourtant, votre présentation générale passe par la façon dont vous êtes habillé. Ce que vous êtes au fond est ce que votre forme renvoie. D’autant plus à notre époque, où tout est désormais question d’image. Votre tenue vestimentaire doit être adaptée au poste et à l’entreprise. Montrez que vous en avez compris et assimilé les codes. Évidemment, ces codes varient selon le secteur d’activité. De la haute finance à la conception de vieux gréements, il y a un monde. Du costume cravate au pull marin, faites donc preuve de perspicacité.

Mieux vaut miser sur la simplicité et la sobriété. Hommes ou femmes pourront tout aussi bien opter pour le combo veste-chemise. Et n’oubliez pas le bas ! Ce n’est pas parce que vous êtes chez vous que vous pouvez simplement porter un bas de pyjama ou un jogging. Pour une raison ou pour une autre, vous pourriez être amené à vous lever de votre siège.

Évitez également les couleurs criardes et optez pour la simplicité. L’extravagance et la fantaisie peuvent se tenter, mais seulement une fois le poste obtenu et l’ambiance de la société appréhendée. Pensez enfin à soigner votre coiffure, votre moustache ou votre barbe. N’ayez pas l’air de sortir du lit !

Adoptez une attitude contrôlée en entretien Skype, comme en face-à-face

Sachez que votre interlocuteur scrutera le moindre de vos mouvements et vos changements d’intonation. Il le fera d’autant plus volontiers que la caméra permet de donner à voir tout ce que l’on voudrait cacher.

Le choix de votre posture

Vous pouvez décider de passer l’entretien Skype debout, mais le mieux est encore de vous calquer sur la posture du recruteur. La plupart du temps, il se tiendra assis. La position assise est celle qui permet de rester le plus droit et le plus posé possible, mais également de regarder l’objectif en face.

Car voilà bien une chose parfois compliquée à mettre en œuvre avec l’entretien vidéo : savoir où fixer son regard. Il vous faut absolument établir un contact visuel avec votre recruteur. Or cela ne peut se faire qu’à condition que vous portiez vos yeux à hauteur de la webcam. Vous pouvez décider de conserver la fenêtre qui renvoie votre image ouverte pour contrôler vos gestes. Cependant, gardez à l’esprit que si vous ne cessez de vérifier votre retour, vous risquez de perdre l’attention de votre interlocuteur.

Votre voix

Votre voix trahit beaucoup de vos émotions – vos inquiétudes comme votre enthousiasme. Tout peut s’y lire ou, du moins, s’y entendre. Tâchez donc de parler distinctement, ni trop bas ni trop fort.

Vous pouvez oser des ruptures de rythme pour ne pas céder au monologue monocorde, sans accélérer votre débit de parole. Le stress pousse en effet souvent à un enchaînement de mots intarissable, que le recruteur ne parvient plus à suivre.

Votre corps

Au-delà de votre voix, votre visage, votre corps et vos gestes disent qui vous êtes et l’état dans lequel vous plonge l’entretien. Parce que vous êtes chez vous, peut-être aurez-vous tendance à moins vous contrôler. Ou alors l’effet sera inverse : en terrain connu, les gestes parasites nés d’une situation de stress disparaîtront. Quoi qu’il en soit, restez vigilant à ce sujet. Concentrez-vous sur le haut de votre corps et sur votre visage, puisque vos jambes sont normalement cachées à votre interlocuteur. Dépliez vos bras et déposez vos mains de chaque côté de votre ordinateur.

Évitez de passer votre main dans vos cheveux ou sur votre visage. Ne pincez pas vos lèvres. Si votre gorge est sèche, buvez un verre d’eau que vous aurez placé à proximité au préalable. Attendez cependant les cinq premières minutes de l’entretien avant de boire, car le recruteur pourrait voir dans ce geste un signe de nervosité.

Pour ne pas couper votre interlocuteur quand il s’adresse à vous, vous pouvez vous manifester par des hochements de tête approbateurs, ces interactions silencieuses créant du lien et de la confiance. Et si vous êtes suffisamment subtil et discret dans votre façon de faire, vous pouvez même vous adonner à l’effet miroir, qui consiste à reproduire les gestes de vote recruteur. Ne soyez cependant pas trop grossier dans ce travail d’imitation, car mal appliqué, il s’avérera désastreux.

La fin de l’entretien Skype

Dans l’entretien d’embauche, tout compte : si faire bonne impression dès le début est primordial, il ne s’agirait pas de faire un faux pas sur la fin !

Si vous vous levez de votre siège avant d’avoir quitté la conversation, assurez-vous que vous n’êtes pas en bas de pyjama ou de jogging, car votre interlocuteur sera peut-être encore connecté.

Dès que la conversation est close et sans attendre le lendemain, vous pouvez rédiger un mail remerciant votre interlocuteur pour l'entretien Skype, dans lequel vous renouvelez votre souhait de travailler au sein de cette société.

Découvrir d'autres articles