Combien gagne un électricien ?

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Mis à jour le 2 décembre 2022

Publié le 23 juillet 2021

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Les électriciens interviennent dans une multitude de domaines : énergies, industrie, transports, numérique, ou encore événementiel. Dans cet article, nous dresserons un état des lieux des salaires constatés pour les électriciens, des formations nécessaires pour l'exercice de ce métier et des compétences à développer. Nous verrons quel est l'environnement de travail d'un électricien ainsi que ses opportunités d'évolution.

Quel est le salaire moyen d'un électricien ?

Selon les données d'Indeed, un électricien gagne un salaire moyen de 39 739 € brut annuel. Ce salaire dépend de différents facteurs, dont la spécialisation et le type de contrat. Par exemple, un électricien industriel ou en bâtiment gagne en moyenne 30 550 € bruts par an, soit un salaire brut mensuel de 2 162 €, donc 40 % de plus qu'un SMIC qui est de 1 554 € bruts mensuels.

Combien gagnent les différents électriciens ?

Selon le secteur où ils exercent et la nature de leur métier, le salaire des électriciens diffère :

  • Électricien de chantier : il reçoit un salaire moyen de 30 532 € bruts annuels, soit 2 162 € mensuels ;

  • Électricien câbleur : il perçoit une rémunération moyenne de 35 490 € bruts annuels, soit 2 513 € mensuels ;

  • Électricien de maintenance : il perçoit, quant à lui, un salaire moyen de 28 443 € bruts annuels, soit 2 014 € mensuels ;

  • Électricien d'équipements industriels : il gagne en moyenne 23 139 € bruts annuels, soit 1 638 € mensuels ;

  • Électricien lignes et réseaux : il est rémunéré 31 520 € bruts annuels en moyenne, soit 2 232 € mensuels ;

  • Électricien monteur : il reçoit un salaire moyen de 30 435 € bruts annuels, soit 2 155 € mensuels.

Qu'est-ce qui influe sur le salaire d'un électricien ?

Les salaires varient selon divers facteurs : le niveau d'études, le niveau d'expérience, les compétences et la spécialisation, le lieu d'exercice ou encore en fonction de l'employeur.

Le niveau d'études

Plusieurs diplômes donnent accès au métier d'électricien. Pour pratiquer ce métier, il est nécessaire d'avoir au minimum un niveau CAP ou BEP, soit un à deux ans après la 3e. Il existe aussi des diplômes équivalents au niveau bac, et d'autres qui amènent jusqu'au bac + 2 (BTS), voire bac + 3 (licence professionnelle). Plus votre niveau d'études est avancé, plus vous pourrez prétendre à un salaire élevé.

L'expérience

L'expérience peut aussi vous permettre de gravir les échelons. Un électricien est considéré comme débutant en dessous de 3 ans d'expérience. À partir de 5 ans, il devient confirmé, et à partir de 10 ans, c'est un véritable professionnel. À partir de 3 ans d'expérience, un électricien pourra voir son salaire évoluer. Au bout d'un certain nombre d'années, l'électricien expérimenté pourra passer chef d'équipe et percevoir un salaire annuel moyen de 30 300 € brut selon les données d'Indeed.

Compétences et spécialisation

Vos compétences et spécialisations vous permettront de vous démarquer sur le marché du travail, et donc de prétendre à une meilleure rémunération. Dans le secteur de l'électricité, il en existe plusieurs : câblages téléphoniques et informatiques, installation de groupes électrogènes ou encore systèmes d'alarmes et de surveillance. Faites valoir ces compétences lors de la rédaction de votre CV et lors de la négociation de votre salaire. Plus vos compétences sont rares et pointues, plus vous pourrez prétendre à un salaire élevé.

En savoir plus : Comment rédiger un CV d'électricien

Type de contrat et d'entreprises

Un électricien peut travailler comme apprenti, salarié du privé ou du public, intérimaire, ou encore sous un statut d'auto-entrepreneur. Il peut à la fois être affecté sur des chantiers de particuliers comme sur des projets d'ouvrage publics de grande ampleur. Enfin, il peut être recruté par des TPE ou des PME comme par de grands groupes.

Les apprentis électriciens

Un apprenti électricien gagnera entre 27 % et 100 % du SMIC, soit un salaire annuel brut entre 420 € et 1 554 €. Cette rémunération dépend à la fois de son âge et son année d'étude. Les apprentis âgés de moins de 20 ans toucheront au maximum 67 % du SMIC, alors que ceux âgés de plus de 26 ans en toucheront 100 %.

Les électriciens fonctionnaires

Il existe aussi des postes d'électriciens dans la fonction publique. Comme tous les fonctionnaires de l'État, leurs salaires suivent une grille indiciaire :

  • Technicien principal de 1e classe : Selon son échelon, son salaire brut annuel est situé entre 1 830 € et 2 750 € ;

  • Technicien principal de 2e classe : Selon son échelon, son salaire brut annuel est situé entre 1 670 € et 2 500 € ;

  • Technicien : Selon son échelon, son salaire brut annuel est situé entre 1 600 € et 2 360 €.

Les électriciens indépendants

Les électriciens qui travaillent à leur compte peuvent atteindre des salaires élevés. Ils facturent librement leurs honoraires qui peuvent atteindre les 70 700 €. Le succès d'un électricien indépendant dépendra de sa capacité à trouver des clients et à les fidéliser.

Lieu d'exercice

Le lieu de travail des électriciens impacte leur rémunération, ce qui se vérifie d'autant plus pour les électriciens indépendants. Il est nécessaire de s'implanter dans un lieu qui connaît une forte demande. Certaines régions en France offrent de meilleurs salaires aux électriciens que d'autres : c'est le cas de l'Île-de-France et du Sud-Est. Selon les données d'Indeed, les électriciens les mieux rémunérés travaillent à Roissy-en-France, Nantes et Bordeaux.

Quelles formations pour devenir électricien ?

Le métier d'électricien est accessible en passant par différents diplômes et niveaux d'études. Vous pouvez devenir électricien en obtenant un CAP/BEP en 1 à 2 ans après la 3e, en optant pour un brevet ou bac pro avec 2 à 3 ans de formation après la 3e, un BTS en 2 ans de formation après le bac ou en obtenant une licence professionnelle avec 3 ans de formation après le bac.

Niveau CAP/BEP

Après le collège, vous pouvez vous former au métier d'électricien en suivant un CAP électricien ou un BEP électrotechnique avec spécialisation. Le CAP et le BEP peuvent être suivis en apprentissage sur une ou deux années, ce qui vous permettra d'acquérir une formation pratique et de percevoir également une rémunération. Il s'agit de formations diplômantes, mais elles peuvent aussi être complétées par une spécialisation, comme la MC (mention complémentaire) :

  • MC maintenance en équipement thermique et individuel ;

  • MC sécurité civile et d'entreprise ;

  • MC réalisation de circuits oléohydrauliques et pneumatiques.

Niveau brevet/bac pro

Ce sont des diplômes s'obtiennent en 2 ou 3 ans. Vous avez le choix entre le bac pro Métiers de l'électricité et de ses environnements connectés, le brevet professionnel Électricien ou encore le brevet technique des métiers Installateur en équipements électriques. Avec un bac pro ou un brevet, vous avez accès au marché de l'emploi, mais vous pouvez aussi opter pour la poursuite d'études plus avancées.

Niveau bac + 1 et bac + 2

Après un bac général ou technologique, vous pouvez suivre diverses formations pour vous former à l'électricité telles qu'une MC technicien en énergies renouvelables avec spécialisation, un BTS en Fluides et énergies domotiques ou encore un BTS en électrotechnique.

Niveau licence

Après un BTS ou une MC, la licence professionnelle permet de vous spécialiser et d'améliorer votre profil sur le marché du travail. Vous avez le choix, entre autres, parmi une licence pro mention métiers de l'électricité et de l'énergie, une licence pro électrique ou encore une licence pro en électrotechnique.

En quoi consiste le métier d'électricien ?

L'électricien est un professionnel des installations électriques. Il participe à leur conception, leur réalisation puis leur entretien. Ce métier peut être exercé dans des secteurs très variés et peut aller de simples opérations de maintenance à des missions plus complexes, telles que les chantiers de construction à neuf.

L'électricien place les différents éléments de son installation tels que des disjoncteurs, des prises ou des interrupteurs avec précision et vérifie le bon fonctionnement des réseaux. Il travaille en coordination avec les autres acteurs du chantier, et joue aussi un rôle de conseil, notamment lorsqu'il travaille auprès de particuliers.

Quelles sont les compétences nécessaires à l'électricien ?

L'électricien est doué en mathématiques et en physique : il doit souvent effectuer des calculs et doit être capable de visualiser les différentes parties de son installation et la façon dont elles communiquent entre elles. Il sait aussi décoder les plans afin de déterminer l'emplacement de chaque élément.
Adroit de ses mains, rigoureux et précis, il sait travailler en autonomie et dispose d'un bon sens de l'observation. Il prête attention aux détails et applique strictement les mesures de sécurité. L'électricien est également doté de bonnes compétences en communication : il sait travailler en coordination avec les différents acteurs du chantier et accompagner les particuliers qui ont besoin de renouveler ou d'entretenir leurs installations.

Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.

Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération répertoriées sur les sites de référence au moment de la rédaction. Ces derniers peuvent varier en fonction de l’organisation qui recrute ainsi que de l’expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.

Découvrir d'autres articles