Comment négocier son salaire ?

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Mis à jour le 8 novembre 2022

Publié le 16 août 2021

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Négocier son salaire est une étape cruciale de la vie de tout employé en particulier lors de la recherche d'emploi et pendant le processus d'embauche. Bien négocier son salaire est toutefois plus facile qu'il n'y paraît, en appliquant certaines techniques spécifiques. La négociation fait partie intégrante du processus d'embauche : elle suppose de connaître plusieurs éléments et d'être suffisamment préparé en amont. Dans cet article, nous vous livrons toutes les informations nécessaires pour savoir comment négocier son salaire et le faire correspondre à vos attentes.

Comment bien négocier son salaire ?

Négocier son salaire lors d'un entretien d'embauche peut sembler intimidant : peut-être pensez-vous que négocier pourrait compromettre vos chances d'obtenir le poste. Pourtant, la majorité des employeurs attendent des candidats qu'ils négocient leur rémunération lors du processus d'embauche. Il n'y a donc aucun problème à aborder ce sujet. Il convient, bien sûr, de s'y prendre intelligemment et de se renseigner en amont.

Pourquoi est-il essentiel de négocier son salaire ?

Bien négocier son salaire est primordial pour se sentir valorisé dans son travail et garder sa motivation. Pourtant, un salarié sur deux s'estime mal payé en France ! Négocier son salaire fait donc partie intégrante du processus de recrutement, et chaque partie – l'employeur comme le futur employé – a ses propres attentes à mettre en avant.

En tant qu'employé, vos prétentions salariales sont généralement basées sur le dernier salaire de référence, les compétences acquises, et la ou les expériences vécues. Il en va de même pour l'employeur qui doit également prendre en compte les ressources financières de l'entreprise. La négociation doit donc permettre de trouver un compromis permettant de combiner c es attentes.

Quel est le meilleur moment pour négocier son salaire ?

Le moment le plus crucial pour négocier son salaire est lors du processus d'embauche. La négociation doit en effet se faire lorsque vous recevez une offre de la part de l'employeur ou lorsque ce dernier vous demande vos prétentions salariales. Si cela est possible, n'amenez pas le sujet de la rémunération vous-même et laissez l'employeur aborder la question en premier. Même si le salaire est un sujet important, en ne l'abordant pas d'emblée, vous témoignez de votre intérêt pour d'autres éléments de l'offre tels que la culture d'entreprise, ses missions ou valeurs.

L'entretien d'embauche est non seulement le meilleur moment pour la négociation salariale, mais c'est également le meilleur moment pour démontrer que vous méritez le salaire que vous visez. Durant l'entretien, vous êtes en effet en position de défendre votre expérience, vos compétences, vos qualifications, tout en prouvant que vous êtes à la hauteur du salaire que vous demandez.

Que faire avant de négocier votre salaire ?

Il est important d'arriver en entretien d'embauche avec une idée précise de vos prétentions salariales. Cela demande de bien se renseigner en amont sur plusieurs éléments. En effet, de nombreux facteurs vont directement impacter le salaire auquel vous pouvez prétendre.

Étudiez le marché en amont

Afin d'avoir une idée de ce à quoi vous pouvez prétendre en termes de salaire, il est primordial d'avoir une bonne connaissance du marché dans lequel vous évoluez. Vous pouvez pour cela utiliser l'outil d'Indeed sur les salaires, afin de vous faire une première idée des salaires moyens à votre poste et selon la localisation de l'offre. Vous pouvez également parcourir les offres d'emplois sur différents sites dédiés afin de connaître les offres disponibles et d'évaluer leur rareté.

Prenez en compte la localisation de l'offre

La localisation géographique de l'entreprise est un critère qui joue grandement sur le salaire. Les rémunérations offertes dans les grandes métropoles ne sont pas les mêmes que celles offertes dans de plus petites villes, puisque le coût de la vie y est différent. Prendre cette donnée en compte est primordial avant d'entamer votre négociation avec l'employeur.

Étudiez les critères de l'offre

L'offre d'emploi peut vous apporter des informations complémentaires concernant le niveau de rémunération que l'employeur est prêt à offrir. Si le poste exige plusieurs années d'expérience, cela signifiera que la rémunération sera plus importante que le salaire de base sur ce poste. Il en va de même pour les diplômes et les formations exigées, qui peuvent donner des indices sur la rareté des candidats, et par conséquent, sur les chances d'obtenir un salaire plus élevé.

Entraînez-vous avec vos proches

La négociation salariale repose sur plusieurs éléments fondamentaux : la confiance en soi, maîtrise de votre discours et la clarté de vos arguments. Ces derniers permettent de marquer des points auprès du recruteur. Si l'employeur perçoit que vous êtes sûr de vous et qu'il souhaite vous embaucher, il sera plus à même de faire des concessions pour ne pas risquer de vous perdre. N'hésitez pas à simuler l'entretien avec des amis ou des proches afin de vous sentir à l'aise avec vos arguments et de pouvoir également recevoir leurs retours et leurs impressions.

De manière générale, ne négligez pas cette étape, en particulier si parler d'argent est un sujet délicat pour vous. En vous entraînant, cela permet de normaliser ce type de discours, tout en contribuant à la confiance en soi. Mettez toutes les chances de votre côté !

Conseils pour bien mener sa négociation salariale

Vous avez fait vos recherches : vous connaissez désormais le salaire moyen dans votre région pour le type de poste que vous visez, et vous avez suffisamment étudié l'offre pour vous faire une idée du profil recherché et du salaire type associé. Désormais, il est temps de passer aux choses sérieuses et d'aborder la question épineuse du salaire avec l'employeur. Pour ce faire, voici quelques conseils supplémentaires pour vous permettre de défendre vos prétentions salariales.

Mettez avant ce qui vous distingue des autres candidats

Passer un entretien d'embauche ne s'improvise pas. Pour ce qui est de la négociation salariale, une préparation est également nécessaire. Ainsi, une fois devant l'employeur, tâchez de démontrer point par point ce qui fait de vous un candidat à part, et en quoi ces qualités méritent une rémunération particulière : il peut s'agir de vos années d'expérience à un même poste, d'une expérience ou d'une mission particulière où vous vous êtes distingué, ou encore de vos connaissances dans un domaine spécifique. N'hésitez pas à appuyer votre discours avec des données chiffrées et des informations précises.

Soyez confiant dans les chiffres

Si vous vous êtes préparé en amont, vous devriez être à même de parler d'argent et de rémunération de manière assurée avec votre potentiel employeur. Traitez ce sujet comme un autre, et pour ce faire, utilisez des chiffres pour illustrer votre connaissance du marché. En démontrant votre connaissance en la matière, vous faites preuve de réalisme, ce qui indique à l'employeur que vos prétentions sont basées sur des faits. Si cela peut aider, n'hésitez pas à mentionner votre salaire précédent ou actuel, qui fera office de minimum de référence.

Mettez en avant vos frais personnels

Lorsque vous discutez du salaire avec un potentiel employeur, l'un des éléments de négociation importants est évidemment lié au coût de la vie. Pour bien négocier votre salaire, mettez ainsi en avant les dépenses auxquelles vous devez faire face, et qui peuvent justifier le besoin d'une rémunération plus élevée. Ces dépenses peuvent être liées à votre situation familiale, au lieu dans lequel vous vivez (voire le lieu dans lequel vous serez contraint d'emménager si vous acceptez l'offre), à votre mode de déplacement pour vous rendre sur votre lieu de travail, ainsi que les dépenses que cela induit, etc.

Demandez plus que ce que vous souhaitez

C'est l'une des règles de base de la négociation : commencez toujours par proposer un chiffre plus élevé que celui que vous espérez. Quelle que soit votre proposition, il est probable que l'employeur vous fasse une contre-proposition plus basse. Cela peut donc vous donner une marge entre son offre et votre proposition initiale. À l'inverse, si vous demandez directement ce que vous souhaitez obtenir, vous risquez de passer à côté d'une opportunité en vous montrant fermé. Évitez également de donner une fourchette de salaire, car l'employeur ira nécessairement vers la fourchette basse, ce qui peut être à votre désavantage.

Choisissez le bon moment pour répondre

Ce n'est pas parce que l'employeur vous fait une offre que vous devez nécessairement y répondre immédiatement. Il est parfaitement acceptable et compréhensible de demander un délai de réflexion, que ce soit pour donner une réponse positive à l'offre salariale qui vous est faite, ou poursuivre les négociations. Tâchez cependant de ne pas laisser l'employeur patienter plus de 48 heures avant de lui indiquer votre décision.

Si vous choisissez de rejeter l'offre et de continuer les négociations, faites preuve de vigilance : ne faites pas plus de deux contre-propositions, car vous risquez de perdre le poste au profit d'un autre candidat.

Découvrir d'autres articles