Rémunération

Tout ce qu’il faut savoir sur le salaire brut et son calcul

Vous êtes salarié ou en voie de le devenir et vous aimeriez en savoir plus sur la notion de salaire ? Ne cherchez plus, cet article est fait pour vous ! Toute personne qui perçoit un revenu de la part de son employeur reçoit un bulletin de paie. Sur ce dernier figurent notamment deux montants : le « salaire brut » et le « salaire net ». Quelle est la différence ? Comment passer de l'un à l'autre ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article.

Qu'est-ce qu'un salaire brut ?

Dans le jargon comptable, le salaire brut désigne le salaire que perçoit un employé avant déductions. Il s'agit de la rémunération perçue par le salarié avant soustraction des taxes et des impôts sur le revenu. Par exemple, si une entreprise rémunère un salarié à hauteur de 24 000 € par an, on dira dans ce cas que l'employé a un salaire brut annuel de 24 000 €.

Postulez facilement aux offres d'emploi avec Indeed CV

Salaire brut et salaire net : quelles sont les principales différences ?

Nombreux sont les salariés qui ont du mal à différencier le salaire brut et le salaire net. Pour mieux comprendre nos explications, nous vous invitons à vous munir de votre bulletin de paie. Vous verrez, en bas de la page, deux montants dont l'un sera toujours plus élevé que l'autre. Le montant le plus élevé renvoie au salaire brut. Il s'agit de la rémunération telle que prévue dans votre contrat. Elle est en générale versée sur la base d'un salaire mensuel ou horaire.

Le salaire net est celui que vous recevez, en général sur votre compte bancaire, et que vous pouvez dépenser. Il est moins élevé que le salaire brut car de ce dernier sont déduits un certain nombre de cotisations sociales et d'impôts. Les cotisations sociales, que l'on nomme cotisations salariales dans le cas d'un employé, sont déduites automatiquement de votre salaire brut et envoyées par votre employeur aux organismes collecteurs. Le taux de cotisation dépend de statut de votre contrat et de votre salaire brut.

Sauf cas particuliers, les impôts sur le revenu sont, depuis 2020, prélevés à la source, c'est-à-dire directement sur votre fiche de paie. Le taux d'imposition dépend de vos revenus, de leur nature, de votre statut fiscal et de votre foyer fiscal. Ce taux d'imposition est un pourcentage qui est retiré de votre salaire imposable. Attention ! Le salaire imposable correspond à votre salaire brut duquel auront été déduites une partie des cotisations sociales, mais pas toutes. Le revenu imposable n'est donc pas le même que le revenu brut. Ce revenu imposable doit également être indiqué sur votre fiche de paie.

En règle générale, il existe une différence de police de caractère entre le salaire brut et le salaire net. Le salaire net est souvent mis en avant à l'aide d'une police plus grande, plus épaisse ou plus foncée. Notez que le salaire brut ne correspond pas à ce que votre employeur débourse réellement. En effet, ce dernier doit également verser des cotisations sociales patronales qui n'apparaissent pas sur votre fiche de paie. Le montant de votre salaire brut additionné des cotisations sociales patronales est souvent appelé « salaire chargé » ou « super brut ».

Les déductions du salaire brut : comment ça marche ?

Comme expliqué ci-dessus, le revenu brut et le revenu net sont différents, le premier étant toujours plus élevé que le second. De manière générale, sauf exceptions dans certaines entreprises ou certaines régions, le salaire indiqué lors de l'embauche d'un salarié est le salaire brut. Vous devez donc être en mesure de calculer votre salaire brut à partir du net et inversement.

Comment calculer votre revenu annuel brut ?

Le calcul du revenu annuel brut est moins compliqué qu'il en a l'air et dépend du type de rémunération que vous percevez. Il ne sera pas calculé de la même manière si vous recevez un salaire mensuel ou un salaire horaire.

1er cas de figure : le calcul du revenu annuel brut à partir d'un salaire mensuel

Le salaire mensuel brut officiel est celui qui est mentionné dans le contrat au moment de l'embauche. Vous pouvez facilement calculer le salaire brut annuel en multipliant votre salaire mensuel brut par 12 (le nombre de mois dans une année) et en y ajoutant les éventuelles primes reçues au cours de l'année. Par exemple, si vous percevez 3 300 € par mois et que vous avez reçu une prime de 3 000€ en fin d'année, votre salaire brut annuel est de 42 600 €.

2e cas de figure : le calcul du revenu annuel brut à partir d'un salaire horaire

Pour calculer votre revenu annuel brut, vous devez connaître le nombre d'heures de travail effectuées par semaine ainsi que le montant de la rémunération horaire. Depuis le 1er janvier 2020, le salaire horaire brut minimum en France, appelé communément le SMIC, s'élève à 10,15 € par heure. Si vous êtes rémunéré au SMIC et que vous travaillez 7 heures par jour, 5 jours par semaine — soit 35 heures par semaine — votre salaire journalier brut est de 71,05 €. Selon le nombre de jours ouvrés et de jours fériés dans le mois, votre salaire pourra varier légèrement d'un mois à l'autre. En 2020, il y a 253 jours ouvrés. En supposant que vous ne travailliez pas les jours fériés, que vous ne fassiez aucune heure supplémentaire et que vous ne manquiez aucun jour de travail, votre salaire annuel brut sera de 17 975,65 €.

Comment convertir le salaire brut en salaire net ?

Calculer votre salaire net à partir de votre salaire brut s'avère plus complexe, car le calcul dépend de plusieurs critères. Vous trouverez sur Internet de nombreux simulateurs brut-net capables de vous aider à convertir votre salaire brut en salaire net et inversement. Ces convertisseurs en ligne ont la particularité d'être rapides et d'intégrer les différents critères indispensables au calcul. Pour obtenir une estimation la plus réalistique possible, vous devrez choisir un simulateur qui correspond à votre secteur d'activité. Notez toutefois que ces simulateurs ne sont pas toujours exacts. Le document faisant foi reste votre bulletin de paie.

Comment se présente le bulletin de paye ?

Si vous avez bien suivi les explications ci-dessus, alors déchiffrer votre bulletin de paie devient un jeu d'enfant.

  • Premièrement, vous avez le salaire brut, qui représente le montant signé entre vous, le salarié, et votre employeur au moment de la signature de votre contrat de travail. À ce salaire brut peuvent s'ajouter des heures supplémentaires, des primes et autres avantages.
  • Ensuite apparaissent les différentes cotisations salariales, qui sont déduites de votre salaire brut et vous permettent de cotiser aux systèmes de chômage, de retraite, de santé, etc. C'est grâce à ces cotisations sociales que les Français peuvent bénéficier d'allocations telles que les allocations chômage, la retraite, le remboursement des frais de santé, etc.
  • En dessous des cotisations salariales, vous retrouvez généralement vos impôts sur le revenu retenus à la source (à moins que vous n'ayez opté pour un régime différent)
  • Enfin, vous obtenez le salaire net qui correspond au montant que vous recevez de votre employeur et que vous pouvez dépenser.

Négociez le salaire au moment de l'embauche

Par timidité ou par manque d'expérience, il peut arriver que certaines personnes se sentent mal à l'aise au moment d'aborder le sujet de la rémunération lors d'un entretien d'embauche ou de la signature du contrat. Le montant mentionné par le recruteur est souvent le salaire annuel brut ou le salaire horaire brut, d'où l'importance de bien différencier le salaire brut et le salaire net. Retrouvez ci-dessous quelques conseils pour aborder cette question sans stress.

Soyez patient. Attendez le bon moment pour évoquer la question du salaire. Si le recruteur ne l'a pas abordée à la fin de l'entretien, profitez du moment où il vous demandera si vous avez des questions pour amener le sujet en douceur.

Le jour de l'entretien, il se peut que le recruteur vous annonce un montant exagérément bas. Ne soyez pas surpris. Il peut s'agir d'une tactique pour négocier votre salaire à la baisse. Dans ce cas, proposez un montant plus élevé que vous estimez raisonnable et soyez ferme. Ne sous-évaluez pas vos compétences en acceptant une rémunération en-deçà de votre juste valeur. Si vous n'êtes pas certain du salaire moyen proposé pour chaque type de poste ou chaque domaine d'activité, recherchez et comparez les salaires en consultant la page https://www.indeed.fr/salaries.

Ne répondez pas tout de suite. Demandez à votre futur employeur de vous accorder un peu de temps pour réfléchir. Une fois chez vous et pendant un moment de calme, calculez votre montant net à partir du salaire brut annoncé et évaluez si cette rémunération est en mesure de couvrir vos dépenses. Discutez-en éventuellement avec des membres de votre famille ou des amis si vous avez besoin de conseils.