Comment devenir infographiste ?

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Mis à jour le 14 octobre 2022

Publié le 16 août 2021

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

La conception graphique a été l'une des premières professions à être complètement remaniée au cours de la révolution numérique. L'infographiste a abandonné crayons et pinceaux et utilise désormais écrans et souris. Cette transformation lui a permis d'élargir ses horizons et de s'aventurer dans l'animation et la création 3D. Dans cet article, nous vous expliquons en détail comment devenir infographiste. Découvrez les formations conduisant à ce métier, les compétences les plus pertinentes et les différentes possibilités de carrière.

Comment devenir infographiste

Terminée l'époque des autodidactes dotés d'un bon coup de crayon et d'un sens artistique. Le développement de la conception graphique a conduit à une plus grande spécialisation et à une véritable professionnalisation du métier. Dans leur rôle de communicateurs visuels, les infographistes sont impliqués dans la création de publicités, de revues, de sites web, de films ou encore de jeux vidéo. Ainsi, l'infographiste peut travailler sur chaque support susceptible de porter un message visuel.

Que fait l'infographiste ?

La mission de l'infographiste est de créer du contenu, de définir et développer l'identité visuelle d'un produit, d'un service ou d'une entreprise. Cette fonction de base n'a pas changé, mais il peut désormais accomplir un certain nombre de tâches supplémentaires. L'importance du langage visuel est aujourd'hui primordiale : derrière chaque projet, il y a une intention qui tire parti de toutes les ressources communicatives (couleur, forme, perspective, composition).

Avant l'avènement de l'animation par ordinateur et des jeux vidéo, la conception graphique était limitée au travail sur le plan bidimensionnel. Les dessins ont pris vie en 2D, sur toutes sortes de supports imprimés, comme les affiches, les emballages ou les magazines, ainsi que les pages web. La troisième dimension concerne l'apprentissage de nouveaux outils.

Responsabilités

L'infographiste transforme une idée ou un message en une création visuelle compréhensible, attrayante et fonctionnelle. Il possède un côté artistique, mais il ne doit pas négliger la nature fonctionnelle de ses créations. Voici quelques-unes de ses tâches au quotidien :

  • interpréter les besoins du client ;

  • proposer des ébauches ;

  • créer le design final en appliquant ses connaissances en matière de couleurs, de composition, de typographie, etc. ;

  • gérer des images, les numériser, les retoucher si besoin ;

  • exécuter ou superviser le processus de création, de production, de post-production ou d'impression du dessin ou du modèle.

Quel est le salaire moyen ?

Selon les données récoltées par Indeed, un infographiste gagne un salaire mensuel moyen de 1 984 €. Notez cependant qu'il ne s'agit pas d'un chiffre fixe et qu'il est susceptible de varier en fonction de nombreux facteurs. Le salaire varie à la hausse ou à la baisse en fonction de la situation de l'employé, la taille de l'entreprise, le secteur concerné.

D'autre part, vous devez tenir compte des différences entre la rémunération d'un infographiste salarié et celle d'un freelance. En tant que travailleur indépendant, l'infographiste devra parvenir à se constituer une base solide de clients. Mais attention, la conception graphique est un secteur très compétitif : vous devrez démontrer votre savoir-faire et avoir un portfolio suffisant.

Comment devenir infographiste, étape par étape

Il est possible d'apprendre à utiliser les outils nécessaires de manière informelle. Mais les exigences du métier vont souvent au-delà de la sensibilité artistique et de la maîtrise technique de base. L'infographiste doit en effet cerner au mieux tous les enjeux et les applications de la communication visuelle.

Ainsi, la formation d'infographiste combine ces compétences innées avec une instruction formelle et continue. Il s'agit d'un métier en évolution permanente, non seulement sur le plan technologique, mais aussi en matière de dynamique et de codes. L'infographiste doit donc se former en permanence.

Première étape : formation

Pour travailler comme infographiste, il est souvent nécessaire d'être titulaire d'un diplôme reconnu. Il existe une variété de parcours éducatifs, du niveau III à l'enseignement supérieur et aux masters. En voici la liste :

CAP et BEP

Vous pouvez obtenir un certificat d'aptitude professionnelle (CAP) Dessinateur d'exécution en communication graphique ou en Signalétique et décors graphiques. Il est aussi possible de passer un Brevet d'études professionnelles (BEP) Opérateur infographiste multimédia ou Métiers de la communication et des industries graphiques. Dans les deux cas, la formation dure deux ans et permet d'être qualifié pour le marché du travail. En outre, les deux diplômes préparent au baccalauréat professionnel.

Baccalauréat

Si vous le souhaitez, vous pouvez poursuivre votre formation avec un baccalauréat. Vous pourrez donc vous orienter vers un bac en Sciences et technologies du design et arts appliqués (STD2A). Cette filière a remplacé le bac en Sciences et technologies industrielles (STI), mention Arts appliqués. Le bac STD2A ouvre ainsi la porte à d'autres études.

Bac+3

Après le baccalauréat, il est tout à fait possible de poursuivre les études et obtenir le Diplôme national des Métiers d'art et du design (DN MADE). Il s'agit d'une formation de trois ans correspondant à une licence. Le DN MADE a remplacé la Mise à niveau en arts appliqués (MANAA), le Brevet de technicien supérieur (BTS) et le Diplôme des Métiers d'art (DMA). Une fois les études terminées, il sera alors possible d'entrer sur le marché du travail, ou de passer un Diplôme supérieur d'Arts appliqués (DSAA).

Bac+5

Le Diplôme d'Arts appliqués (DSAA) équivaut à un master. Il comporte quatre années de formation complémentaire, et quatre spécialités, dont l'infographie. Vous pourrez ensuite prétendre à un Diplôme national supérieur d'Expression visuelle (DNSEP), qui correspond à un bac+5. Les deux cursus sont rattachés au ministère français de la Culture et sont enseignés dans les écoles d'art nationales, régionales et municipales. Voici certaines des spécialités liées à ce parcours :

  • conception graphique et multimédia ;

  • art de l'animation ;

  • conception numérique.

Autres études

Il est possible d'étudier aux écoles des beaux-arts ou dans des instituts privés, avec une reconnaissance officielle. Toutefois, vous devrez passer par un processus de sélection strict, avec un examen d'entrée et un portfolio. Passer par cette voie-là comporte également un coût qui peut être assez élevé. Les écoles nationales les plus prestigieuses sont :

  • École des Gobelins ;

  • Écoles Nationales Supérieures des Beaux-Arts (ENSBA) ;

  • École Nationale des Arts Décoratifs (ENSAD) ;

  • École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'Art (ENSAAMA) ;

  • École de Direction Artistique et d'Architecture Intérieure (ESAG).

Deuxième étape : compétences

Nombreux sont ceux qui aiment créer leurs propres dessins et il peut sembler qu'un tel travail soit ludique. En réalité, les professionnels du graphisme doivent faire preuve de nombreuses compétences techniques, créatives et sociales. Une bonne maîtrise des logiciels de publication assistée par ordinateur (PAO), tels que Photoshop ou Illustrator, est indispensable. De solides connaissances en matière d'impression et de conception 2D et 3D sont aussi requises.

Organisation

L'infographiste est régulièrement amené à s'occuper de plusieurs projets de manière simultanée. Cela exige de solides compétences en matière de hiérarchisation des tâches, mais aussi une gestion efficace du temps. Être multitâches est l'atout maître de l'infographiste.

Travail d'équipe

Un infographiste n'est pas un professionnel qui travaille seul dans son coin. Il doit souvent collaborer avec des directeurs artistiques, des monteurs vidéo, des imprimeurs et des webmasters. Des capacités d'écoute pour comprendre pleinement les besoins des clients sont également attendues.

Le souci du détail

La conception graphique est une discipline qui exige de la minutie et de l'attention aux détails. Chaque élément de la composition doit répondre à une intention et s'harmoniser avec le reste. Un travail de qualité se distingue par sa netteté visuelle.

Gérer le stress

Les délais impartis sont un des éléments cruciaux pour les infographistes : le temps est compté et certains processus de production ne peuvent être compressés. Par conséquent, il n'y a pas d'autre choix que d'adapter la phase de création et de conception. Le rythme de travail est très rapide et l'infographiste doit être capable de supporter la pression.

Curiosité

La curiosité, l'intérêt pour la nouveauté et la capacité à identifier les tendances sont des compétences très appréciées. Grâce à ces qualités, vous serez en mesure de proposer des solutions créatives et innovantes, alignées sur la dynamique de communication et les préférences du public cible. Vous devez également rester informé des avancées technologiques dans le secteur.

Sensibilité créative

L'infographiste possède un sens esthétique et une sensibilité créative aigus. Mais à l'inverse des artistes, il s'agit de combiner ces critères avec pour objectif une communication visuelle efficace : les meilleures conceptions ne sont pas les plus belles, mais les plus efficaces. Ainsi, il faudra parfois mettre de côté l'imagination et les compétences artistiques pour privilégier la pertinence de la communication. Le choix des couleurs, des formes, des typographies et des styles de composition doit contribuer à transmettre un message impactant.

Par ailleurs, vous devrez souvent traiter les demandes des clients et recommander des solutions adaptées au besoin. Cela peut impliquer un travail de persuasion et d'argumentation au sujet des choix esthétiques. Ces décisions doivent être traitées avec diplomatie.

Les salaires énoncés reflètent les données répertoriées sur Indeed Salaires au moment de la rédaction. Les salaires peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat**.

Découvrir d'autres articles