Compétences du notaire : lesquelles sont indispensables ?

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Publié le 6 octobre 2022

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

L'exercice du métier de notaire requiert de nombreuses compétences techniques. Cet officier public intervient dans l'élaboration, l'authentification et la conservation d'actes juridiques particuliers. Découvrez dans la suite de cet article quelles sont les compétences requises pour exercer et réussir dans une carrière de notaire.

Que sont les compétences d'un notaire ?

Les compétences d'un notaire font référence aux connaissances dont il doit être doté pour être efficace et efficient dans son travail. Officier public, il bénéficie d'une délégation de puissance publique, c'est-à-dire de l'État. Nommé par le garde des Sceaux ou le ministre de la Justice, le notaire évolue sous l'autorité d'une chambre départementale ou interdépartementale. Chaque acte, document, contrat notarié, daté, signé ou conservé par ce professionnel, revêt une authenticité juridique au regard de la loi. La ou le notaire peut intervenir dans des domaines assez variés, tels que :

  • le droit immobilier à travers la négociation immobilière, les signatures d'avant-contrat et d'acte de vente ;

  • le droit rural pour le bail rural ;

  • le droit des sociétés pour la création d'entreprise, l'acquisition/vente de fonds de commerce ;

  • le droit des entreprises pour la gestion et la conservation des documents sociaux et des pactes d'actionnaires ;

  • le droit de la forêt des groupements forestiers ;

  • le droit patrimonial.

Le droit de la famille est un autre de ses domaines pour l'établissement de contrats de mariage, successions, donations et testaments.

Lire plus : que fait un notaire ?

Exemple de compétences du notaire

Métier polyvalent et exigeant, le notaire doit posséder des compétences indispensables pour l'apprentissage et l'exercice de ses fonctions. Celles-ci varient en fonction du domaine dans lequel il apporte son expertise.

Les compétences opérationnelles

De manière générale, les compétences techniques de la ou du notaire sont :

  • Une excellente maîtrise du droit notarial (immobilier, droit de la famille) : l'immobilier et les actes de famille représentent traditionnellement les domaines les plus importants de l'activité notariale.

  • Une bonne connaissance en droit fiscal, des affaires, social, civil, commercial, européen et international privé : selon la spécialisation du notaire, des compétences opérationnelles dans ces branches s'avèrent un atout non négligeable.

  • Une connaissance des procédures judiciaires, civiles et pénales.

  • Une connaissance d'au moins un ou deux logiciels spécialisés dans le secteur notarial : Fiducial, GenApi (iNot AAE) ou Fichorga (Authen.Tic).

  • La veille juridique : très importante, elle permet de faire face aux évolutions juridiques dans les nombreux et divers domaines du droit.

  • La pédagogie : utile pour informer sa clientèle, elle lui permet d'expliquer clairement et simplement la nature de certains mécanismes juridiques souvent très complexes.

  • La diplomatie : avant tout conseiller, le notaire doit avoir un bon sens relationnel et être pourvu de tact.

En plus de ses compétences techniques, le notaire doit posséder des compétences comportementales ou des qualités qui vont lui permettre d'exercer son métier de façon optimale.

Les compétences comportementales

Les qualités et aptitudes professionnelles préférées pour être notaire sont :

  • qualités relationnelles ;

  • sens du service ;

  • écoute active ;

  • déontologie et éthique ;

  • rigueur ;

  • autonomie ;

  • capacités managériales ;

  • aptitudes à la priorisation ;

  • qualités rédactionnelles ;

  • esprit d'équipe.

Les compétences comportementales du notaire doivent être à la fois précises, étendues, justes et neutres pour instaurer un climat d'apaisement et de confiance auprès de ses clients.

Comment améliorer ses compétences ?

La plupart des individus tendent naturellement vers l'amélioration ou le développement des compétences. Qu'elles soient personnelles ou techniques, cela constitue une source de dépassement de soi, en plus de garantir une meilleure performance professionnelle.

Gagner en compétences peut se faire de plusieurs façons par :

  • l'expérience ;

  • la formation professionnelle ;

  • des ressources externes ;

  • l'autoformation.

Grâce à la facilité d'accès aux informations combinée à une propension naturelle à vouloir s'améliorer, vous pouvez œuvrer pour devenir une meilleure version de vous-même.

Compétences du notaire dans le cadre professionnel

Si la ou le notaire intervient dans les actes plus ou moins importants de la vie personnelle, la loi prévoit un recours obligatoire à ses services pour certains domaines. C'est pourquoi son rôle se subdivise en différentes missions. Chacune d'entre elles est d'ailleurs le moyen de mettre en exergue ses compétences dans un cadre professionnel.

Les actes de famille

Le notaire est chargé d'établir divers actes notariés tels que :

  • les contrats de mariage ;

  • la donation entre époux ;

  • la donation-partage ;

  • la succession ;

  • les testaments.

L'État attend de cet officier public qu'il puisse enregistrer et authentifier ces actes. Le notaire a aussi pour mission de conserver les documents pendant 75 et 100 ans, selon qu'ils concernent un individu mineur ou pas.

L'immobilier

L'immobilier est l'un des domaines les plus importants de l'activité notariale, ce qui inclut de la rigueur dans l'alimentation de son fichier immobilier. Le notaire a également la charge de percevoir les taxes et les plus-values de ventes immobilières ainsi que de participer efficacement à la lutte contre le blanchiment d'argent comme l'indique la loi n° 98-546  du 2  juillet 1998.

En outre, lors de l'établissement d'actes immobiliers notariaux, le client attend du notaire une certitude de la propriété du bien. Pour cela, ce dernier réalise une enquête systématique sur l'origine de la propriété.

L'entreprise

L'entreprise est un domaine moins connu des activités notariales. Néanmoins, le notaire peut proposer des solutions fiscales et juridiques appropriées grâce à un aperçu global du patrimoine d'un chef d'entreprise. Pour cela, il doit veiller au contrôle de légalité de la société européenne et à la protection du principe d'insaisissabilité des biens immobiliers du dirigeant d'entreprise.

Le droit rural et environnemental, et les collectivités territoriales

Le notaire est le principal acteur juridique du domaine rural. Il utilise sa notoriété pour proposer des outils dans l'optique d'encourager l'exploitation agricole. L'officier fournit alors deux types principaux de prestations aux collectivités territoriales.

Comment mettre en valeur ces différentes compétences ?

Pour trouver un emploi, signer un contrat à durée indéterminée et faire carrière en tant que notaire, vous devez faire valoir vos compétences. Cela est possible à travers :

Le curriculum vitæ (CV)

Dans votre recherche d'emploi, le curriculum vitæ joue un rôle capital. Il fait office de pièce d'identité chez le recruteur qui ne vous connaît pas. Par conséquent, vous devrez y inclure tous vos atouts, soit vos compétences et aptitudes professionnelles relatives au poste de notaire ainsi que vos différents stages et/ou expériences professionnelles. Le recruteur peut ainsi mieux entrevoir votre capacité à occuper le poste vacant.

Pour en savoir plus, apprenez quelles compétences mettre en valeur dans votre curriculum vitæ (CV). Vous pouvez également effectuer des recherches sur internet pour trouver des exemples de CV pour premier emploi.

La lettre de motivation

Pour signifier votre engagement, la lettre de motivation est incontournable. Bien rédiger votre lettre de motivation est donc important, que le dépôt de candidature soit physique ou se fasse par mail. Découvrez, pour vous aider, quelques modèles de lettre de motivation.

Pour en savoir plus :

  • Lettre de motivation de notaire : astuces et modèles

  • Lettre de motivation pour un stage de notaire

L'entretien d'embauche

Pour un entretien d'embauche réussi, vous devez vous préparer. Généralement, c'est durant cet échange que le recruteur décide d'accorder ou pas le travail au candidat. Raison pour laquelle le postulant à un emploi de notaire doit être convaincant et mettre en avant les compétences mentionnées dans son CV et sa lettre de motivation.

Quel est le salaire d'un notaire ?

Le salaire mensuel moyen d'un notaire est d'environ 2490 €, avec une variation allant de 2612 € à 4461 € en fonction de la ville dans laquelle il exerce.

En savoir plus : Combien gagne un notaire ?

Évolution de carrière d'un notaire

Suite à au moins quatre années d'expérience, un notaire peut évoluer en se spécialisant. Il a la possibilité de demander auprès du Centre National d'Enseignement Professionnel Notarial (CNEPN) une certification et choisir une spécialité dans l'un des différents domaines suivants :

  • droit de l'urbanisme et de l'environnement ;

  • conseil en organisation et gestion du patrimoine ;

  • droit rural et de l'entreprise agricole ;

  • droit international privé ;

  • droit de l'entreprise et des sociétés.

Le notaire exerce au sein de cabinets de notaires ou études notariales. Si au début de sa carrière, il a le statut de salarié, il devient indépendant libéral lorsqu'il crée ou reprend un office notarial.

Réputé pour se transmettre de génération en génération, le métier de notaire n'est pas toujours des plus faciles pour se lancer spontanément. Il vous faut une bonne dose de passion pour le droit, une aptitude naturelle pour l'écoute et le conseil, le tout accompagné d'une grande rigueur.

*Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.

Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération enregistrées sur Indeed au moment de la rédaction. Ces informations peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.

Découvrir d'autres articles