Découvrez comment travailler à Casablanca

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Publié le 18 avril 2022

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Vous rêvez de partir travailler à Casablanca et vous vous demandez comment obtenir un poste au Maroc ? Dans cet article, nous vous dévoilons les démarches à effectuer pour travailler légalement dans ce royaume, ainsi que les différents contrats de travail. Vous découvrirez également nos conseils pour une recherche d'emploi efficace.

Les démarches administratives à effectuer pour travailler à Casablanca

Si vous ne possédez pas la nationalité marocaine, il va vous falloir obtenir un certain nombre de documents pour pouvoir travailler dans le royaume.

Le Contrat de travail étranger

Pour occuper un poste dans ce pays, vous devez impérativement posséder une autorisation de l'autorité gouvernementale marocaine chargée du travail. Celle-ci prend la forme de la délivrance d'un Contrat de travail d'étranger, établi par le ministère du Travail et de l'Insertion professionnelle et que doit signer le salarié étranger. Vous devrez aussi transmettre aux autorités compétentes le contrat de travail que vous aurez conclu avec votre employeur, afin que celles-ci s'assurent qu'il est bien conforme.

Le titre de séjour

Les Français sont autorisés à se rendre dans le royaume sans visa, pour une durée de 90 jours maximum. Si vous désirez prolonger votre séjour, vous devrez obtenir une carte d'immatriculation, à demander dans les 15 jours suivant la date de votre entrée sur le territoire marocain. Votre contrat de travail fait partie des pièces justificatives à fournir. Cela vous permettra d'obtenir une carte d'immatriculation affichant la mention « pour le travail ». Ayant une durée de validité d'un an, elle doit être renouvelée à chaque échéance.

Les différents contrats pour travailler à Casablanca

Il existe plusieurs statuts vous permettant de travailler au Maroc. Nous vous proposons de les explorer ci-dessous.

Le détachement au Maroc

Vous pouvez travailler au Maroc en occupant un emploi auprès d'une entreprise étrangère. Dans ce cas, vous suivez le processus de recrutement en France et signez un contrat français. Puis, l'entreprise vous envoie exercer vos fonctions dans le royaume. Vous conservez ainsi votre contrat de travail français. C'est l'entreprise qui s'occupera de toutes les formalités administratives. Ce statut vous permettra d'obtenir votre carte de séjour et de remplir les conditions de résidence légale sur le sol marocain. Votre employeur peut vous remettre une lettre de détachement. Cette dernière vous dispense de la nécessité d'obtenir l'attestation d'activité délivrée par l'Agence nationale de promotion des emplois et des compétences (Anapec). Il s'agit de l'équivalent marocain de Pôle emploi.

À noter que la France et le Maroc ont signé une convention de sécurité sociale. Le travailleur détaché peut donc conserver ses droits à la sécurité sociale durant la période pendant laquelle il exerce au Maroc. Ses frais de santé seront ainsi pris en charge, comme tel serait le cas s'il vivait en France. Cela s'applique pour une durée de détachement de trois ans, renouvelable seulement une fois. Le détachement permet ensuite au salarié d'être rapatrié et reclassé à la fin de cette période.

L'expatriation au Maroc

Vous pouvez également travailler à Casablanca avec un contrat d'expatrié. Dans ce cas, le contrat que vous avez signé avec votre entreprise en France est suspendu durant la période d'expatriation. Vous devrez ainsi signer un contrat avec une entreprise locale, qui va venir se superposer au CTE. Concernant la prise en charge de vos soins, vous aurez accès à la Caisse nationale de sécurité sociale marocaine. Vous pourrez également souscrire une assurance privée. Votre rémunération sera versée par votre employeur marocain, en dirhams. Vous devrez payer vos impôts sur le revenu au Maroc, même si certains prélèvements peuvent également avoir lieu en France.

Le contrat local

Il est possible de chercher directement un travail au Maroc. Cependant, il faut savoir que ce pays applique la préférence nationale concernant les emplois. Cela signifie qu'un employé marocain sera privilégié sur un poste par rapport à un étranger, à compétences égales. Toutefois, les emplois concernés sont souvent peu qualifiés. Ainsi, si vous êtes titulaire d'un diplôme peu répandu au Maroc, vous aurez de bonnes chances d'embauche. De nombreuses compétences sont très recherchées dans ce pays, en raison du faible nombre de travailleurs locaux formés. Cela concerne, par exemple, les postes à responsabilités dans les domaines de l'aéronautique, l'automobile, l'énergie ou encore du tourisme. En revanche, les professions réglementées sont souvent fermées aux étrangers. Cela concerne la médecine, l'architecture, etc.

Si vous trouvez un employeur susceptible de vous embaucher, celui-ci doit prouver que le poste ne peut pas être pourvu par un Marocain. Il existe toutefois des dispenses. Ensuite, le dossier sera examiné par le ministère du Travail marocain. Ce dernier autorisera alors ou non l'entreprise à vous recruter. Notez que cette procédure peut prendre du temps.

Nos conseils pour travailler à Casablanca

Casablanca constitue le poumon économique du pays. La ville accueille la plupart des grandes entreprises marocaines, mais aussi internationales. Découvrez nos conseils pour trouver un emploi dans cette ville, ainsi qu'un point de vigilance dont il faut avoir conscience.

Identifiez les secteurs porteurs

Vous aurez de bonnes chances de trouver un travail à Casablanca dans :

  • le domaine maritime ;

  • l'industrie offshore ;

  • l'industrie du ciment ;

  • les secteurs de l'exportation, de la distribution et de la production ;

  • l'enseignement du français et d'autres langues étrangères ;

  • le tourisme ;

  • les technologies de l'information et de la communication ;

  • le marketing ;

  • etc.

Inscrivez-vous sur les bons sites

Pour trouver un poste à Casablanca, vous allez devoir vous inscrire auprès du bureau du commissaire local, ainsi que sur le site de l'Anapec. Vous pouvez également procéder à votre inscription sur les différents sites de recherche d'emploi locaux, ainsi que sur les réseaux sociaux professionnels. Le processus de recherche d'emploi étant majoritairement dématérialisé, vous pourrez effectuer la plupart de vos démarches en ligne.

Cultivez votre réseau

Comme partout ailleurs, posséder un bon réseau constitue un moyen efficace de trouver du travail. Cela vous permet d'avoir accès au marché caché, c'est-à-dire aux offres d'emploi qui ne sont pas publiées. Rendez-vous à des événements professionnels et discutez avec les gens. Démarrez des conversations avec des employeurs des secteurs qui vous intéressent, en utilisant les réseaux sociaux professionnels. Vous pouvez également faire part de votre projet professionnel à votre cercle personnel. Le bouche-à-oreille pourra peut-être vous permettre d'avoir vent de certaines opportunités.

Maîtrisez plusieurs langues

Le français est la langue de travail au Maroc. Votre profil pourra donc être très intéressant pour les employeurs, si vous possédez des compétences recherchées. La maîtrise de l'anglais et de l'espagnol constitueront toutefois des atouts non négligeables. Vous pourrez également avoir besoin de maîtriser l'arabe, en particulier si vous occupez un poste en contact avec du public.

Mettez en avant vos diplômes

Les diplômes délivrés par les universités et écoles françaises sont en général très bien considérés au Maroc. Ils permettent de bien se positionner sur le marché local. Si vous possédez des compétences très demandées, n'hésitez pas à mettre en lumière votre cursus scolaire. Si vous n'êtes titulaire d'aucun diplôme, vous pouvez mettre en avant les compétences acquises en France, elles aussi très appréciées. Celles-ci doivent cependant être spécifiques et recherchées, afin de passer la barrière de la préférence nationale.

Préparez soigneusement vos candidatures

Dans un pays francophile comme le Maroc, les candidatures sont en général adressées en français. Vous pouvez donc rédiger votre curriculum vitae et votre lettre de motivation dans la langue de Molière. Assurez-vous que vos documents sont bien organisés, que votre propos est clair et que votre orthographe est irréprochable.

Faites preuve de vigilance par rapport à votre contrat de travail

De nombreux employeurs marocains considèrent que le CTE constitue un CDD. Ainsi, à son expiration, il est fréquent que des salariés étrangers se voient congédier sans préavis et sans recevoir leurs indemnités. Par conséquent, faites preuve de vigilance, même si vous avez conclu un CDI. Pour obtenir davantage d'informations, vous pouvez consulter le site de l'Association de défense des travailleurs français et européens résidant au Maroc (ADFEM).

Vous savez à présent comment travailler à Casablanca. En résumé, si vous possédez des compétences très appréciées et des diplômes demandés, vous avez des atouts de taille pour trouver un poste au Maroc. Assurez-vous toutefois d'être bien en règle avec les obligations légales locales et renseignez-vous avec soin sur vos droits.

À lire également :

  • Salaire moyen au Maroc : tout ce qu’il faut savoir

  • Comment travailler à Rabat ?

Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.

Découvrir d'autres articles