Ce que vous devez savoir pour devenir dessinateur freelance

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Publié le 6 octobre 2022

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Un dessinateur freelance est un professionnel du dessin, qui travaille en auto-entrepreneur et dont la profession repose sur l'imagination et la créativité. Il peut travailler pour différents types de clients et sur divers supports. Capable de traduire une idée ou un texte en image, le dessinateur maîtrise des logiciels de publication assistée par ordinateur (PAO) qu'il met au service de son art. Cependant, comment embrasser ce métier artistique et l'exercer à son propre compte ? Cet article vous dévoile tout !

Qu'est-ce qu'un dessinateur freelance ?

Pour une compréhension plus aisée, la notion de dessinateur et celle de freelance seront explicitées séparément. Qu'est-ce qu'un dessinateur et qu'entend-t-on par freelance ?

Qu'est-ce qu'un dessinateur ?

De façon générale, le dessinateur est une personne dotée d'une compétence particulière dans l'art du dessin. Il s'agit d'un artiste à qui l'illustration d'un ouvrage est dévolue. C'est une profession plurielle que le spécialiste exerce :

  • pour la presse (la politique, satirique, la mode) ;

  • pour les éditions (couverture de livre, illustration de page) ;

  • dans le domaine publicitaire (illustrations d'affiches, de prospectus, de panneaux publicitaires, de sites web) ;

  • dans le domaine de la communication (stands de manifestations, dossiers de presse).

De nos jours, avec l'avènement du digital, en plus d'utiliser des supports papiers pour son œuvre, le dessinateur se sert d'outils informatiques tels que les logiciels et applications spécialisés.

Qu'est-ce qu'être freelance ?

Travailler en freelance est une situation dans laquelle, un artiste décide de réaliser des travaux pour autrui sur la base d'une collaboration externe. Il s'agit d'un travailleur indépendant qui n'a pas le statut d'employé, comme le stipule le Code du travail. Néanmoins, il peut choisir son statut parmi plusieurs statuts, comme celui de l'auto-entrepreneur artiste.

Aux vues de ces clarifications, il en ressort que le dessinateur en freelance est une personne qui pratique l'art de dessiner ou d'illustrer. Il le fait de façon indépendante et autonome, via différents supports d'information et de communication . Il est son propre patron et interagit avec ses partenaires sur la base d'un contrat de dessinateur freelance.

Quel est le quotidien du dessinateur freelance ?

En tant que freelance, le dessinateur a la chance de pouvoir faire de son quotidien un perpétuel renouvellement. Les domaines d'activités faisant appel à des illustrateurs sont très nombreux. Il est possible d'exercer dans le secteur de l'édition, de la presse, de la communication, du web mais aussi pour le cinéma ou l'univers médical. En effet, les possibilités semblent infinies :

  • couvertures d'ouvrage ;

  • story-boards ;

  • livres pour enfants ;

  • affichages publics ;

  • dessins de presses ;

  • revues scientifiques ;

  • sites internet ;

  • publicité.

En outre, dans le cadre de son travail, l'illustrateur peut réaliser des dessins, mais aussi des peintures, gravures ou collages. Comme outils, il se sert du crayon, des fusains, de l'encre de Chine, d'aquarelles ou de logiciels de publication assistée par ordinateur (PAO) pour produire ses créations. En fonction du projet sur lequel il est affecté, le dessinateur freelance consacre un temps plus ou moins long, allant d'un jour à un mois, voire plusieurs mois pour les projets conséquents. Cependant, travailler en freelance n'est pas nécessairement synonyme de travail sans filet. Le professionnel du dessin, selon le client pour lequel il travaille, doit respecter un cahier des charges plus ou moins précis. Il doit adapter sa créativité et son style personnel à des demandes spécifiques.

En freelance, lorsqu'il débute, le dessinateur doit également passer du temps à démarcher de futurs clients pour se construire un véritable réseau. Pour ce faire, il s'appuie sur un book qu'il met régulièrement à jour tout au long de sa carrière. Travailler en freelance ne signifie pas forcément travailler seul. En effet, le dessinateur indépendant peut exercer chez lui mais il n'est pas rare qu'il fasse partie d'un atelier au sein duquel se réunissent différents artistes désireux de mettre en commun, matériel et documentation.

Quelles sont les compétences du dessinateur freelance ?

Le professionnel du dessin doit maîtriser un certain nombre de techniques et disposer d'une large culture pour être le plus complet des professionnels. En freelance, son champ de compétences est le suivant :

  • la maîtrise des différentes techniques de dessin (crayon, crayon de couleur, aquarelle, encre, feutre, pastels) ;

  • la maîtrise des différents types de croquis (personnages, espaces, objets, lumière) ;

  • le choix des couleurs ;

  • la connaissance des différents secteurs où se réalise l'illustration ;

  • la maîtrise des logiciels de la publication assistée par ordinateur de type Photoshop et Illustrator ;

  • la maîtrise de l'association du texte aux illustrations ;

  • la connaissance des grands maîtres actuels et passés du dessin ;

  • la capacité à bâtir un projet de A à Z (commande, texte, découpage, personnage, époque, idée et réalisation) ;

  • la capacité à rencontrer une clientèle diversifiée ;

  • la promotion de son métier auprès du secteur de la communication.

Après les compétences, vient le statut juridique.

Quel statut juridique adopter pour un dessinateur freelance ?

Un dessinateur a le choix entre plusieurs statuts juridiques pour exercer sa profession. Il n'est pas toujours aisé de faire le tri entre tous ces statuts. Voici les spécificités des options phares qui s'offrent au dessinateur :

La maison des artistes

Les spécificités ici sont de trois principaux types.

  • Les dessinateurs freelance peuvent exercer pour n'importe quel secteur d'activité et via tous les modes de diffusion.

  • La sécurité sociale est similaire à celle des salariés mais les cotisations sont moindres.

  • Le champ d'activité est restreint par le statut d'artiste-auteur.

La maison des artistes n'est pas le seul statut juridique que peut adopter le dessinateur freelance.

L'agessa

Les spécificités de ce statut sont au nombre de quatre.

  • Les dessinateurs freelance illustrent des écrits littéraires ou scientifiques (et dépendent donc de la maison d'édition qui relève de la gestion de l'Agessa).

  • La sécurité sociale est identique à celle des salariés mais avec des cotisations moindres.

  • Le revenu minimum annuel est fixé à 8 784 € par an.

  • Le champ d'activité est restreint par le statut d'artiste-auteur.

D'autres statuts sont également possibles.

L'entreprise individuelle

L'entreprise individuelle (EI), l'entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ou l'entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) édifie le champ d'activité de l'artiste-auteur.

Les démarches administratives sont compliquées mais le régime de l'entreprise offre une sécurité en termes de responsabilité. En outre, le chiffre d'affaires n'est pas limité.

La micro-entreprise

Bien que les démarches administratives soient simplifiées et le chiffre d'affaires annuel plafonné à 70 000 €, la couverture sociale assure une protection moins étendue qu'avec la maison des artistes et l'Agessa. En outre, ce statut offre une large variété de types de prestation.

Le portage salarial

Le portage salarial a des spécificités différentes de la micro-entreprise, de l'entreprise individuelle, de l'agessa et de la maison des artistes.

  • Les démarches administratives, financières et fiscales sont prises en charge par la société de portage.

  • Il n'y a pas de plafond maximum au chiffre d'affaires.

  • La couverture sociale et le droit au chômage sont équivalents à ceux des salariés.

  • Le pourcentage du chiffre d'affaires est reversé à la société de portage.

  • Les charges sociales et patronales sont à verser.

Le dessinateur freelance doit obligatoirement opter pour l'un des statuts sus-cités.

Quelle formation pour devenir dessinateur freelance ?

Pour devenir dessinateur freelance, deux possibilités s'offrent aux candidats :

  • Il est souhaitable d'emprunter le canal officiel des formations et d'en sortir avec un diplôme qui confère plus de crédibilité et d'opportunités.

  • Il est possible également d'opter pour l'autodidaxie.

Dans le premier cas, il faut reconnaître que le métier de dessinateur freelance, jusque-là, ne dispose pas d'un cursus type pour les candidats. Néanmoins, certaines formations sont idéales pour mettre toutes les chances de votre côté. Celles-ci sont le :

  • brevet de technicien supérieur design graphique (communication et médias imprimés) ;

  • diplôme des métiers d'art (DMA) ;

  • diplôme national d'arts appliqués (DNAT) ;

  • diplôme supérieur d'arts appliqués (DNAA) ;

  • diplôme national supérieur d'expression plastique (DNSEP).

Par ailleurs, dès le lycée, il est préférable pour le candidat qui souhaite devenir dessinateur, de passer un baccalauréat en Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués (STD2A). En revanche, si le candidat obtient un baccalauréat général, l'idéal pour lui serait d'opter pour la Mise à Niveau des Arts Appliqués (MANAA).

Dessinateur freelance : prestations et tarifs moyens

Du fait de la pluralité des prestations, la détermination des tarifs tient compte de plusieurs éléments. D'emblée, nous pouvons citer : la complexité du travail, le type de support et le type d'honoraires pratiqué par le dessinateur (horaire ou journalier).

Il est conseillé de s'abonner aux plateformes spécialisées où, après la mise en ligne de l'annonce, il y a la possibilité de recenser plusieurs devis, de les analyser et de les comparer.

En France, les dessinateurs ont un salaire moyen de 1806 € par mois. Comme ils travaillent principalement en freelance, leur rémunération est assez complexe à évaluer et dépend de leur renommée et des missions qu'ils décrochent.

Si vous êtes passionné et que vous souhaitez travailler en freelance, le métier d'illustrateur est peut-être fait pour vous ! Découvrez toutes les structures qui recrutent non loin de chez vous ou trouvez une formation finançable grâce à votre CPF (Compte Personnel de Formation).

Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération répertoriées sur Indeed au moment de la rédaction. Ces derniers peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.

Découvrir d'autres articles