Devenir consultant sans diplôme en 5 étapes

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Publié le 25 juillet 2022

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Le marché du consulting en France connaît une croissance très importante. Devenir consultant sans diplôme peut sembler irréalisable et pourtant, il suffit d'avoir les compétences et l'expérience nécessaires.

Dans cet article, découvrez le métier de consultant et les cinq étapes pour exercer cette profession sans diplôme.

Qu'est-ce qu'un consultant ?

Une consultante ou un consultant met son expertise à la disposition de ses clients pour les aider à mettre en œuvre un projet ou pour régler une problématique donnée. Ayant une vraie fonction de conseiller, ce professionnel doit posséder un réel savoir-faire dans son domaine pour mener ses missions à bien. Son succès dépend entièrement de sa capacité à prouver ses compétences et à résoudre les problèmes des entreprises qui font appel à lui.

Un consultant peut être généraliste ou spécialisé dans un domaine particulier. Il pourra notamment intervenir pour :

  • renforcer la cohésion d'une équipe (consultant en ressources humaines) ;

  • planifier une fusion/acquisition (consultant financier) ;

  • créer un nouveau canal de vente (conseil en management) ;

  • implémenter une nouveauté (conseil en innovation).

Le rôle du consultant

Le consultant a pour mission de fournir un soutien stratégique aux entreprises.

Si son domaine d'expertise peut varier, ses tâches s'organisent généralement de cette manière :

  • analyser les besoins du client en réalisant une étude ;

  • réaliser un diagnostic pour évaluer la faisabilité de la mission ;

  • définir les moyens nécessaires à mettre en place pour réussir (humains et financiers) ;

  • mettre en place une méthode de travail avec tous les partis impliqués ;

  • définir des indicateurs de performance (KPI) pour mesurer la réussite du projet ;

  • imaginer plusieurs scénarios en réponse au problème identifié et les présenter au client ;

  • mettre en place le scénario choisi et le superviser ;

  • réaliser une étude sur le déroulé de la mission pour recueillir les retours d'expérience.

Les différents types de consulting

Une consultante ou un consultant peut exercer dans plusieurs domaines.

Il existe principalement six types de consulting :

  • le conseil en stratégie qui permet d'aider une entreprise à choisir une grande orientation pour son business ;

  • le conseil en organisation et management qui permet d'aider une compagnie à mettre en place des process pour atteindre ses objectifs ;

  • le conseil en systèmes d'information qui consiste à accompagner une entreprise dans la mise en place des outils informatiques adéquats ;

  • le conseil en ressources humaines qui traite les différentes problématiques liées à l'organisation des équipes et au recrutement ;

  • le conseil en finance qui contribue à optimiser la gestion pécuniaire d'une société ;

  • le conseil en innovation qui oriente les entreprises dans la recherche et la mise en place de solutions innovantes.

Le salaire du consultant

En moyenne, un consultant gagne un salaire annuel d'environ 41 000 €.

Métier lucratif à forte valeur ajoutée, le poste de consultant peut cependant présenter de grandes disparités de revenus.

Son salaire dépend principalement de trois facteurs :

  • l'expérience ;

  • le domaine d'expertise ;

  • le statut (indépendant ou salarié).

5 étapes pour devenir consultant indépendant sans avoir de diplôme

Dans ce métier très valorisé, les recruteurs prennent en compte le cursus de chaque candidat. La majorité des consultants possède donc un important bagage académique, composé le plus souvent d'un master.

Ainsi, devenir consultant sans diplôme semble impossible. Pourtant, la profession de consultant n'étant pas règlementée, il est tout à fait possible de s'établir comme consultant indépendant sans diplôme. Certaines entreprises accordent aujourd'hui bien plus d'importance à une expérience solide et à des preuves de résultats qu'à un diplôme. Cela laisse alors la place à des professionnels talentueux et autodidactes.

Découvrez comment construire un business de consulting en cinq étapes.

1. Développer une expertise précise

Pour mener à bien vos missions, vous devrez posséder des compétences techniques et théoriques précises dans un secteur donné. C’est par votre expérience et vos connaissances que vous acquerrez votre expertise.

Avant de vous lancer, vous devrez alors déterminer votre domaine d'excellence, celui dans lequel vous avez une valeur ajoutée à apporter à un tiers. Vous pouvez évaluer vos points forts en examinant votre parcours professionnel, vos centres d'intérêt, vos formations passées ou les projets déjà menés.

Il est également important d'étudier le marché avant de vous lancer. Il faut qu'il y ait une certaine demande dans le domaine d'expertise identifié pour vous lancer à votre compte et espérer trouver des clients.

2. Faire valoir votre expérience ou passer une certification

La validation des Acquis et de l'Expérience (VAE) est un dispositif qui permet de valoriser les compétences acquises tout au long de la vie professionnelle. Cela offre la possibilité d'obtenir un diplôme ou un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) basé sur l'expérience, sans avoir à repasser par un cursus d'études entier.

Pour montrer votre expertise à vos clients, vous pourrez avoir envie d'apporter des preuves tangibles. En effet, le succès du consultant repose sur la confiance que le client lui accorde pour gérer son projet. Les certifications sont un bon moyen de sanctionner des compétences clés acquises par la lecture, l'observation et la pratique en diplôme officiel.

3. Avoir les bonnes compétences

En plus de votre expertise technique, vous devrez posséder des qualités précises :

  • une forte capacité d'écoute pour cerner les besoins réels du client ;

  • un sens critique développé pour pouvoir remettre en question le modèle d'organisation d'une entreprise ;

  • une réelle objectivité pour identifier la cause des problèmes rencontrés et ne pas vous laisser influencer ;

  • de la rigueur et des bonnes aptitudes organisationnelles pour exécuter le plan d'action avec succès et gérer plusieurs dossiers simultanément ;

  • une aisance relationnelle et de bonnes capacités à communiquer pour pouvoir donner des conseils clairs, maintenir une bonne ambiance même en période de crise et échanger avec plusieurs experts et techniciens ;

  • un goût pour la mobilité pour pouvoir intervenir sur tous les sites d'une entreprise, même à l'étranger ;

  • un sens aigu de la pédagogie et de la patience pour transmettre les bonnes pratiques à vos clients.

4. Choisir le bon statut juridique

Pour devenir consultant sans diplôme, plusieurs options sont possibles :

  • Exercer en tant qu'auto-entrepreneur : c'est une solution facile et rapide qui peut être choisie par les débutants. Le plafond de chiffre d'affaires fixé à 72 600 € par an peut cependant être un frein de développement important à moyen terme.

  • Faire appel au portage salarial : a mi-chemin entre l'auto-entreprise et le salariat, ce statut permet d'avoir les avantages du salariat et l'indépendance du freelance. Le consultant intègre alors une agence de portage qui s'occupe de toute la partie administrative en échange de frais de gestion de 5 % à 10 % du chiffre d'affaires.

  • Créer son cabinet de consulting : le consultant peut choisir entre la SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle), l'EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), la SAS (Société par Actions Simplifiée) ou la SARL (Société à Responsabilité Limitée). Chaque structure possède ses avantages et ses inconvénients et il est important de se renseigner pour trouver la solution adaptée à son cas personnel.

5. Travailler votre réseau

Pour réussir en tant que consultant sans diplôme, il est primordial de pouvoir s'appuyer sur un réseau solide. En effet, vos revenus de professionnel du consulting reposeront sur votre capacité à acquérir un portefeuille client.

Plusieurs techniques sont possibles pour réseauter de manière efficace :

  • utiliser les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn ;

  • participer à des rencontres ou conférences locales autour de votre sujet de prédilection ;

  • demander des recommandations à vos anciens clients ;

  • parler de vos services autour de vous pour déclencher un bouche-à-oreille vertueux.

Contrairement aux apparences, il est possible de devenir consultant sans diplôme. Il suffit de se baser sur une vraie expertise et de solides compétences, trouver le bon statut juridique et travailler son réseau. Il est également possible de transformer son expérience en diplôme via un dispositif de VAE. Si vous avez envie de vous lancer, découvrez toutes les annonces de consultant près de chez vous.

Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération répertoriées sur les sites de référence au moment de la rédaction. Ces derniers peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.

Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.

Découvrir d'autres articles