Devenir éleveur de poulets sans diplôme : le récapitulatif

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Publié le 6 octobre 2022

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Est-il possible de devenir éleveur de poulets sans diplôme ? Si comme de nombreux français, cette question vous taraude l'esprit, eh bien la réponse est oui. En effet, la passion, le travail, l'abnégation et une bonne formation sont les principales armes dont vous aurez besoin pour investir dans le secteur agropastoral. Faites le tour du métier dans cet article et découvrez les initiations qui vous y mèneront.

En quoi consiste l'élevage de poulet ?

L'aviculture est une activité qui vise à produire en masse et à entretenir des poulets destinés à la consommation. Le secteur avicole englobe tous les animaux qui font partie de la famille des gallinacés. Figurent entre autres dans cette liste les poulets, pintades, francolins, dindes, perdrix et cailles. Les poulets en l'occrurence sont élevés à des fins multiples, mais la principale raison demeure l'approvisionnement du marché local. Les produits dérivés les plus sollicités ici sont :

  • La chair : raison première de l'aviculture, la chair de poulet est très nourissante et dotée de vertus thérapeutiques. Très prisée des consommateurs, elle occupe une place importante tant dans l'alimentation quotidienne des français, que dans leur gastronomie. De nombreuses recettes ne cessent d'ailleurs de voir le jour pour des plats encore plus exquis et un goût divin. Des restaurateurs aux patissiers, tout le monde en a recours aujourd'hui et la demande se fait plus croissante.

  • Les œufs : le poulet est également élevé pour ses œufs. Ils sont utilisés pour de nombreuses raisons et font désormais partie des principaux produits de consommation en Europe et à travers le monde. En France, les éleveurs sont d'ailleurs autorisés à vendre directement leurs œufs à condition que l'élevage n'excède pas les 250 pondeuses.

  • Les plumes : elles sont quant à elles destinées à la plumasserie (ensemble d'activités qui utilisent des plumes pour la confection des vêtements et différents objets d'ornement). Compte tenu de l'extinction de certaines espèces, le champ d'action des plumassiers a été considérablement restreint. Seules les plumes des gallinacés non protégés comme le coq, l'autruche ou encore la pintade peuvent dorénavant être utilisées.

  • Les compétitions : ces animaux sont également utilisés dans le cadre de combats qui enrégistrent parfois de gros paris. Il s'agit habituellement de mettre en scène deux coqs dressés pour un affrontement à l'issue duquel le gagnant génère des revenus intéressants.

L'élevage de poulet est une activité vraisemblablement rentable. Cependant, pour prospérer dans le milieu, il est judicieux de se doter de certaines compétences.

Comment devenir éleveur de poulets sans diplômes ?

Il est tout à fait possible de devenir éleveur avec des connaissances et compétences acquises sur le tas. Dans certains métiers, l'expérience et l'amour de la profession peuvent en effet s'avérer plus pratiques et utiles que de simples diplômes. De plus, en France, il n'existe pas une exigence académique pour exercer le métier d'éleveur. L'aviculteur est cependant soumis aux directives européennes sur la protection des poulets.

Il vous serait toutefois plus avantageux de suivre une formation avant d'engager votre projet agropastoral. Avec un BPA (brevet professionnel agricole) du secteur avicole, vous pourrez monter votre ferme et travailler de manière plus éclairée. Un CS (certificat de spécialisation) option agricole vous donnera par ailleurs la possibilité d'évoluer dans une industrie agroalimentaire. Le niveau baccalauréat (notamment le bac pro option aviculture) vous permet de trouver un emploi en tant que responsable dans le secteur avicole.

Quelles sont les compétences requises pour devenir un éleveur de poulet ?

Elever des poulets requiert un minimum de connaissances pratiques susceptibles d'aider l'acteur à rentabiliser son activité. À ce titre, avec ou sans diplôme, l'éleveur doit pouvoir faire fonctionner sa ferme et quelques compétences professionnelles lui seront indispensables.

La connaissance de son environnement de travail

L'éleveur qui se lance dans l'aviculture doit connaître l'environnement idéal des animaux qu'il souhaite produire. Sa ferme doit se rapprocher le plus possible du milieu naturel des animaux qui sont sensés y vivre. Ainsi, pour les poulets, il est par exemple recommandé de mettre à leur disposition des cuvettes de poussière.

La densité de la population doit par ailleurs être proportionnelle à l'espace de vie des poulets. Pensez également à l'aération pour éviter que votre volaille ne meurt étouffée. Il est alors judicieux de maîtriser le climat ambiant idéal qui sied à leur bien-être. Enfin, si vous décidez de vous lancer dans une aviculture biologique, c'est-à-dire à ciel ouvert, il vous faudra construire des abris de protection.

Voir aussi : Comment trouver un stage dans une ferme ?

La maîtrise comportementale des animaux d'élevage

Les animaux ont un langage différent de celui des êtres humains et leur comportement est leur meilleure forme d'expression. À ce titre, l'éleveur doit être un bon observateur. Il est capital pour lui de maîtriser les errements de ses bêtes et savoir interprêter les attitudes inhabituelles qu'elles pourraient afficher. Il doit par exemple comprendre, pourquoi (le cas échéant) ses poulets ne s'alimentent plus.

Cette compréhension lui est essentielle pour la recherche et l'apport des solutions. Connaître le comportement des animaux dans un élevage réduit (voire empêche) d'essuyer d'importantes pertes et de voir son projet voler en éclat.

La maîtrise des recommandations sanitaires

Il s'agit de la capacité qu'a l'éleveur de pouvoir désinfecter sa ferme. Il doit en effet se doter de toute la logistique nécessaire et obtenir quelques matériels comme les turbo-émulateurs et les balais ramasseurs. L'artisan doit également dératiser chaque matin les installations du bâtiment ; notamment les picorettes, les abreuvoirs, les volières et les dortoirs.

L'aviculteur doit aussi connaître les moments propices de vaccination. Il va ainsi pouvoir prévenir les potentielles maladies. S'il est incapable de soigner ses animaux, il peut simplement faire appel aux compétences d'un vétérinaire de formation.

Voir aussi :

  • Comment devenir soigneur animalier ?

  • Comment devenir vétérinaire ?

La délicatesse lors du maniement des animaux

Les poulets sont des animaux fragiles et il faut faire attention à la manière dont vous les manipulez ou traitez. Vous conviendrez en effet que ces bêtes ne doivent pas faire l'objet de torture ; bien qu'elles soient finalement destinées à la consommation. Une loi recommande d'ailleurs en France d'anesthésier les animaux avant leur exécution.

La connaissance des tendances du marché

De nombreuses maladies envahissent le milieu animalier et, dans la majorité des cas, contribuent à ralentir le secteur de l'élevage. Par conséquent, l'éleveur doit savoir prendre des mesures préventives lorsque sa filière est touchée par une crise.

De plus, certaines activités génératrices de revenus sont souvent exposées à des fluctuations qui peuvent vous amener à abandonner si vous n'êtes pas avisé. L'éleveur doit donc avoir une parfaite connaissance du milieu dans lequel il investit afin d'anticiper ce type d'éventualités.

La connaissance des produits avicoles

La connaissance des produits avicoles est la clé de réussite dans votre projet d'élevage. Vos animaux sont le produit de ce qu'ils consomment. Vous devez donc vous assurer qu'ils aient une alimentation biologique et saine afin de proposer sur le marché des produits qui ne soient pas impropres à la consommation.

Les qualités humaines

En plus des compétences techniques mise en avant, des qualités humaines sont également essentielles pour réussir votre élevage. Il s'agit entre autres de :

  • l'amour pour les animaux ;

  • l'abnégation au travail ;

  • la patience ;

  • l'endurance ;

  • la ponctualité.

Tenir une ferme d'élevage requiert en effet une grande patience. Le gain immédiat ne doit donc pas être votre objectif. Prenez plutôt le soin de bien faire. Si jamais vous êtes confronté à des pertes, ne vous découragez surtout pas. Au contraire, recensez vos erreurs, repartez motivé et travaillez en évitant de les reproduire. La patience, la persévérance et le soucis du détail sont les seules vertus qui vous permettront à coup sûr de réussir votre projet.

Quelles sont les missions d'un éleveur de poulets ?

Les missions de éleveur sont multiples tant sa tâche est ardue. Elle demande beaucoup de professionnalisme dans la façon dont les activités sont gérées. De ce fait, l'aviculteur doit :

  • réceptionner les poussins ;

  • apprêter ou préparer le local ;

  • catégoriser les volailles selon leur poids ;

  • nourrir les bêtes ;

  • veiller aux conditions de température dans sa ferme ;

  • extraire les poulets morts et les incinérer ;

  • veiller aux respects des règles sanitaires ;

  • gérer les produits finis.

Aussi, l'éleveur de poulets doit veiller à l'entretien et à la propreté de ses locaux. Cela contribue grandement à éviter ou du moins à réduire les risques d'infection ou contamination.

Retenez pour sortir qu'il est possible de devenir éleveur de poulets sans diplôme. L'amour du métier, la patience, l'opiniatreté, l'initiation et l'investissement suffisent à réaliser votre projet. En plus le secteur est rentable et valorise très bien l'auto-emploi.

Découvrir d'autres articles