Que faire après un bac pro restauration : tour d'horizon

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Publié le 29 septembre 2022

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Vous souhaitez travailler dans la restauration : une des formations que vous pouvez suivre est le bac pro restauration. Mais vous vous demandez peut-être que faire après un bac restauration. Dans cet article, nous vous expliquerons vers quels métiers vous pouvez vous tourner avec votre bac pro restauration, mais aussi les études que vous pouvez faire après.

En quoi consiste un bac pro restauration ?

Étant donné la multitude de métiers dans la restauration – ce secteur est d'ailleurs un des principaux employeurs en France – il semble naturel qu'il existe aussi de nombreux diplômes en restauration. Le bac pro restauration désigne à lui seul 2 bacs professionnels, à savoir le bac pro Cuisine et le bac pro Commercialisation et services en restauration.

D'une durée de 3 ans, ces 2 bacs pro restauration se préparent en formation classique ou en apprentissage. Cette durée peut être réduite à 2 ans pour les élèves titulaires d'un CAP du domaine. Le programme comprend l'enseignement de matières générales telles que le français, les mathématiques, la gestion d'entreprise, les langues et l'informatique. Cette formation générale est complétée par une série d'enseignements professionnels. Pour mettre ces apprentissages en pratique, 22 semaines de stage en restaurant sont aussi prévues. Bien entendu, ce chiffre est bien plus élevé pour les élèves qui suivent la formation en apprentissage.

S'il doit idéalement posséder les principales compétences recherchées en restauration, le titulaire du bac pro restauration doit être capable de faire la mise en place de la salle (carte, menu, banquets…), mais aussi d'organiser le service des plats et des boissons. Toutes ces compétences sont nécessaires pour en faire un professionnel spécialisé dans les activités de commercialisation, de service en restauration et de relation client. La coordination d'une équipe doit aussi faire partie de ses compétences. Il est aussi amené à devoir gérer les stocks et les commandes. Au niveau des compétences interpersonnelles, il doit être capable de s'adapter à son client. Il doit également avoir une bonne capacité de communication pour présenter des plats, prendre les commandes et assurer leur suivi.

Quelles sont les conditions d'accès au bac pro restauration ?

Pour préparer le bac pro restauration d'une durée de 3 ans, les élèves s'orientent en 2de professionnelle Métiers de l'hôtellerie-restauration.

Par contre, les élèves en apprentissage ne passent pas par une 2de professionnelle et entrent directement dans cette spécialité de bac pro.

Le bac pro restauration peut aussi se préparer en 2 ans à condition d'être titulaire de certains CAP du même secteur.

Poursuivre ses études après un bac pro restauration

Si l'objectif du bac professionnel reste d'entrer dans la vie active, il est parfaitement possible de compléter son parcours de formation par la suite. Il est possible de poursuivre ses études en BTS, à condition d'avoir un très bon dossier ou une mention à l'examen. La poursuite des études peut aussi être envisagée en apprentissage ou en formation continue.

Quelles formations après le bac pro restauration ?

Directement après le bac, il est possible de suivre des formations d'un an en mention complémentaire (MC). Elles sont accessibles en apprentissage ou en formation continue au sein d'un lycée professionnel ou d'un CFA (centre de formation d'apprentis). S'il n'est pas possible de poursuivre ses études après la MC, celle-ci offre un niveau de spécialisation suffisant pour exercer directement un métier très spécifique (mention pâtisserie, sommellerie, barman, accueil-réception, etc).

Le BTS hôtellerie-restauration (2 ans) est le parcours le plus fréquemment emprunté après un bac professionnel. En plus de compléter sa culture générale, il permet d'affiner ses compétences professionnelles. L'accès à ce BTS se fait par sélection en fonction du dossier scolaire des candidats. La 1re année est commune à tous les élèves. En deuxième année, les élèves ont le choix entre deux options :

  • mercatique et gestion hôtelière : cette option met l'accent sur la gestion financière et les techniques d'accueil

  • art culinaire, art de la table et du service : cette option se focalise sur la réalisation de plats, la connaissance des produits, etc.

Pour mettre en pratique les connaissances acquises, cette formation propose également 8 à 16 semaines de stage au total sur les deux années. Si vous voulez vous installer à votre propre compte, vous devrez passer un brevet professionnel, par exemple le BP Arts du service et commercialisation en restauration, le BP Barman ou encore le BP Sommelier.

Et l'alternance dans tout ça ?

Après avoir goûté au monde du travail à travers les stages, de nombreux bacheliers poursuivent leurs études via l'alternance. Ce mode d'enseignement répond aussi à leur besoin d'être rémunérés. L'alternance combine formation professionnelle et préparation à un diplôme.

Il faut bien être conscient que l'alternance demande un investissement important. Après les heures de travail en entreprise, il faut être capable de se motiver pour apprendre ses cours, faire ses devoirs, réviser, etc. En outre, les élèves n'ont bien souvent pas beaucoup de points de repère au niveau de leur apprentissage car c'est l'examen final qui décide en grande partie de l'obtention du diplôme.

Ne pas confondre avec le bac technologique STHR

Nous le disions déjà, il existe de nombreuses formations en restauration, à tel point que certaines formations sont confondues. C'est le cas du bac pro restauration et du bac technologique STHR ou bac hôtellerie.

La principale différence est que le bac technologique STHR requiert de poursuivre ses études, alors qu'il est possible d'accéder au marché du travail directement après le bac pro restauration. Les lycéens qui optent pour le bac STHR le font généralement parce qu'ils veulent renforcer leurs connaissances théoriques avant de se spécialiser dans l'hôtellerie, la restauration et le tourisme.

Quel métier après un bac pro restauration ?

Le baccalauréat professionnel restauration donne accès à des métiers liés à la préparation culinaire mais aussi au service, que ce soit en restauration à caractère social (collectivité, restaurant scolaire, hôpital, etc) ou commercial (restaurant gastronomique, traditionnel, brasserie, etc). Ce diplôme offre de nombreux débouchés dans différents métiers de la restauration.

Généralement, le titulaire d'un bac pro restauration va entamer son parcours professionnel dans certaines fonctions, qui dépendent aussi du type d'établissement (restaurant traditionnel, gastronomique ou collectif). À mesure qu'il gagne de l'expérience professionnelle, il peut évoluer vers d'autres fonctions. Petit tour d'horizon de ces premiers débouchés :

  • Barman : cet employé assure la préparation et le service de boissons et cocktails derrière son comptoir. Les fonctions du barman varient notamment en fonction du type d'établissement dans lequel il travaille.

  • Sommelier : responsable de la cave du restaurant et de la carte des vins, le sommelier ou la sommelière est très polyvalent et occupe aussi un rôle de commercial les stocks des restaurants et assure la bonne conservation des bouteilles.

  • Maître d'hôtel : homme ou femme, le maître d'hôtel est la personne qui accueille les clients d'un restaurant. Sa principale mission est de veiller à la satisfaction du client pendant toute la durée du repas. Mais son rôle va bien plus loin !

  • Chef de rang : cette fonction de superviseur des salles de restauration collectives et traditionnelles est une profession particulièrement diversifiée.

  • Serveur : le serveur/la serveuse est un élément clé du monde de la restauration. Il fait le lien entre la cuisine et la salle et reflète l'image du restaurant qui l'emploie.

La gastronomie française étant très appréciée à l'étranger, le bac pro restauration permet aussi d'envisager de s'expatrier et de partir travailler à l'étranger. Il faudra pour cela maîtriser au moins une langue étrangère.

Vous avez maintenant une meilleure vue sur ce que vous pouvez faire après le bac pro restauration. S'il est possible de poursuivre des études, la finalité première de ce bac professionnel est d'entrer directement dans la vie active. L'avantage est qu'il ouvre la porte à un large éventail de métiers de la restauration.

À lire également : Comment rédiger une lettre de motivation de serveuse ?

Découvrir d'autres articles