Formation d'ajusteur-monteur : toutes les clés du métier

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Publié le 6 octobre 2022

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Si la mécanique vous passionne et que vous aimez emboîter, assembler et monter des pièces d'appareils en tout genre, la formation d'ajusteur-monteur est peut-être faite pour vous. Plusieurs formations de tout niveau permettent d'accéder à ce métier et d'intégrer des secteurs d'activité très divers. Vous souhaitez vous former à ce métier ? Découvrez tout ce que vous devez savoir dans ce guide !

Que savoir avant de se former comme ajusteur-monteur ?

Avant de vous lancer dans une formation d'ajusteur monteur, savez-vous réellement en quoi consiste ce métier ? Nous vous expliquons tout en détail dans ce paragraphe.

Que fait l'ajusteur-monteur exactement ?

L'ajusteur-monteur ou l'ajusteuse-monteuse est la personne chargée de la réception, de l'assemblage et de la fixation d'ensembles et de sous-ensembles de pièces dans un système mécanique, mais n'est pas exactement mécanicien ou mécanicienne. Après avoir réceptionné les pièces comme les écrous et les vis, l'ajusteur-monteur vérifie leur conformité afin de garantir la sécurité des montages. Il travaille à partir d'un plan et repère les différents éléments, ainsi que leurs emplacements respectifs et analyse leur mode de fixation. Il contrôle ses éléments et les lime, les ponce, les perce ou les recoupe s'il constate un défaut. Ensuite, il assemble les pièces dans un ordre prédéfini en suivant scrupuleusement les consignes du document technique. Très souvent, afin d'assurer la fonctionnalité de l'ensemble mécanique, ce technicien effectue des ajustements et réalise une série de tests. Les ajusteurs-monteurs peuvent travailler dans des secteurs d'activité comme la construction aéronautique, automobile, navale et ferroviaire, mais peuvent aussi travailler au sein d'une imprimerie ou dans la métallurgie.

Quelles sont les qualités nécessaires à l'exercice de ce métier ?

Plusieurs qualités professionnelles sont nécessaires pour réussir dans la profession :

  • La rigueur et la minutie. Dans ce métier, il vous faut ajuster les éléments dans un ordre bien précis, que vous devrez parfois définir vous-même. Une seule erreur de perçage, par exemple, peut engendrer des problèmes dans toute la production. Tout défaut doit être immédiatement repéré et corrigé.

  • Un bon esprit d'analyse. Vous devez être en mesure d'analyser un plan ou une documentation technique (en français ou en anglais). L'utilisation des machines automatisées et d'outils demande parfois réflexion.

  • Une capacité d'adaptation et une grande polyvalence. Les tâches et les montages à réaliser sont très divers et vous devez savoir vous adapter, quel que soit le type de travail.

  • De la méthode. Être méthodique est indispensable dans ce métier pour savoir respecter les consignes à la lettre et effectuer les montages dans l'ordre indiqué.

  • De l'ingéniosité et de l'habileté. Dans toutes les étapes du montage, vous pouvez rencontrer des problèmes et devez trouver, à chaque fois, la solution adaptée.

Il vous faudra également faire preuve d'une excellente résistance physique, car vous travaillerez la plupart du temps debout et dans des positions parfois inconfortables. De plus, votre environnement de travail peut être bruyant, poussiéreux, très chaud ou très froid. Enfin, vous travaillerez souvent en horaires décalés.

Quelles sont les formations pour devenir ajusteur-monteur ?

Il est possible de suivre une formation d'ajusteur-monteur (ou d'ajusteuse-monteuse) par la voie initiale ou continue.

Les formations de niveau bac

Plusieurs bacs mènent au métier d'ajusteur-monteur. En voici 2 exemples.

Le bac professionnel MEI

Le bac professionnel maintenance des équipements industriels se prépare en 3 ans après la classe de 3e et permet une insertion professionnelle immédiate. À la suite de ce bac, vous pouvez toutefois poursuivre vos études par un BTS. Il est aussi possible de suivre cette formation en alternance.
Le programme de ce bac porte notamment sur :

  • la maintenance préventive et corrective des machines industrielles ;

  • l'amélioration et la modification des équipements ;

  • l'installation et la mise en service des équipements ;

  • l'analyse des systèmes automatisés et des systèmes mécaniques ;

  • les méthodes de maintenance industrielles.

Avec ce bac pro, vous avez la possibilité de travailler dans les secteurs de l'automobile, de la métallurgie ou encore dans la cimenterie.

Différents établissements proposent ce bac, dont l'UIMN Pôle formation Bretagne.

Le bac professionnel technicien outilleur

Cette formation se déroule sur 3 ans dès la fin du collège ou sur 2 ans pour les titulaires d'un CAP d'un secteur similaire. Après l'obtention de ce diplôme, vous possédez les compétences pour effectuer des opérations d'usinage, d'assemblage et de fabrication d'outils. Vous êtes en mesure de mettre en place divers procédés de fabrication utiles dans l'industrie en travaillant différentes matières comme du plastique ou du métal. Vous apprenez à mouler, découper et emboutir des matériaux.

Le programme de cette formation est axé sur plusieurs domaines, comme l'élaboration du processus de réalisation d'un outillage ou les opérations d'assemblages de pièces.

Cette formation est dispensée en CFA ou en lycée professionnels comme le lycée Guynemer à Oloron (64).

Le bac professionnel aéronautique option structure

Ce bac pro se prépare en 3 ans après la 3e et permet de travailler dans la construction ou dans la maintenance des aéronefs (avions, hélicoptères…). Vous y apprenez à réaliser des opérations techniques et à en assurer la traçabilité. Vous appliquez les procédures qui permettent de garantir la sécurité des vols, selon la démarche qualité du secteur. Vous maîtrisez le jargon technique et savez lire une documentation en français et en anglais. Ce diplôme vous permet de travailler dans la construction aéronautique, les ateliers de maintenance, les compagnies aériennes ou encore dans les sociétés d'assistance technique. L'option structure de cette formation vous donne les compétences nécessaires pour réaliser des interventions sur l'ossature et l'enveloppe de l'appareil.

Plusieurs établissements proposent ce bac pro, comme le lycée polyvalent Jean Taris à Peyrehorade (40).

Les formations de niveau Bac +2

Si un bac est suffisant pour exercer le métier d'ajusteur-monteur, il est parfois bénéfique de poursuivre ses études pour accéder à des postes à responsabilité.

Le BTS CPRP PU

Le BTS conception des processus de réalisation de produits, option A production unitaire est accessible à toute personne titulaire du bac et se prépare en 2 ans. Ce BTS forme des experts en procédés de production par addition ou enlèvement de matières. Vous intervenez à tous les niveaux de la chaîne des éléments mécaniques.

Les admissions à ce BTS se font sur dossier et parfois sur tests et entretien individuel.

Cette formation est accessible dans plusieurs établissements en France comme la Fab'Academy du pôle formation UIMM- Centre du Mans.

Le BUT GMP

Le BUT génie mécanique et productique est accessible après un bac et se déroule sur 2 ans. Le programme de cette formation porte essentiellement sur des matières scientifiques et technologiques. Vous y apprenez :

  • la mécanique ;

  • les sciences des matériaux ;

  • l'informatique ;

  • le dimensionnement des structures.

La formation technologique est principalement axée sur l'ingénierie mécanique en production de produits, la métrologie, l'électricité, l'automatisme, la CAO design.

Ce BUT propose 5 parcours différents, dont :

  • Le parcours conception et production durables. Ce parcours vous forme à l'installation du processus de fabrication en fonction des normes environnementales.

  • Le parcours innovation pour l'industrie. Ce parcours vous forme à l'utilisation des outils de créativité et d'aide à l'innovation industrielle.

Après l'obtention de ce BUT, vous pouvez travailler dans les bureaux d'études ou dans tous les secteurs de l'industrie mécanique. Il vous est également possible de poursuivre vos études en école d'ingénieur ou en master.

Ce BUT est proposé dans plusieurs IUT comme l'Université de Toulon à la Garde (83).

Le TP monteur qualifié d'équipements industriels

Le titre professionnel monteur qualifié d'équipements industriels est une des nombreuses formations que vous pouvez suivre dans le cadre d'une reconversion professionnelle ou d'une validation des acquis et de l'expérience (VAE).

Ce TP vous apporte les compétences nécessaires pour réaliser un montage à l'unité ou en petites séries. Vous apprenez à adapter et à régler les systèmes mécaniques, ainsi que les sous-ensembles de machines et de prototypes susceptibles d'être automatisés. À savoir que cette formation est répertoriée au RNCP.

Le CQPM ajusteur monteur industriel

Cet enseignement professionnalisant vous apporte plusieurs compétences utiles au métier, telles que :

  • la capacité à analyser un plan d'exécution ;

  • les compétences pour définir une gamme opératoire ;

  • la capacité à définir la matière première à utiliser en fonction du projet ;

  • les connaissances pour vérifier la conformité de certaines pièces par rapport au plan d'exécution ;

  • les compétences pour ajuster une pièce correctement.

Le programme de cette formation porte sur l'ajustage, l'usinage conventionnel, la métrologie, le tournage et le fraisage.

Vous y apprendrez également à lire des plans et à maîtriser le vocabulaire technique, ainsi que le décodage d'un dessin.

Si vous choisissez de vous former dans ce métier, vous n'aurez aucune difficulté à trouver du travail à la fin de vos études. Depuis plusieurs années, l'industrie peine à recruter des ajusteurs-monteurs dans tous les secteurs d'activité. D'ailleurs, si vous aimez monter des éléments, il existe d'autres métiers similaires comme celui de monteur-câbleur.

Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.

Découvrir d'autres articles