Suivre une formation de sous-officier de l'armée de terre

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Publié le 29 septembre 2022

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

La formation de sous-officier de l'armée de terre vous permet d'intégrer un corps de l'armée. Le sous-officier peut occuper diverses fonctions dans l'armée comme celles de technicien, de secrétaire comptable ou de combattant.

Découvrez la formation de sous-officier de l'armée de terre, au cours de laquelle vous devez mobiliser enthousiasme, rigueur et persévérance.

Qu'est ce qu'un sous-officier de l'armée de terre ?

Le sous-officier a un grade inférieur à celui de sous-lieutenant et supérieur à celui de caporal ou de brigadier. Sa fonction principale est d'être l'auxiliaire d'un officier. Il ou elle fait le lien entre les officiers, responsables de la planification et la conception des opérations, et les militaires du rang, qui exécutent les instructions.

Ses missions

Les missions des sous-officiers varient en fonction de leur poste d'affectation. Ils ou elles peuvent exercer en tant que combattant, chef de char ou de pièces d'artillerie, chef de groupe de tir de missile ou encore pilote d'hélicoptère. De manière générale, ils assurent les missions suivantes :

  • organiser et mener une opération de reconnaissance ;

  • mener une opération d'assistance ;

  • assurer le contrôle d'une zone sensible ;

  • veiller à l'application des consignes de sécurité ;

  • identifier et prévenir les risques et les menaces ;

  • déterminer l'action à mener selon les consignes ;

  • mener et diriger des opérations militaires ;

  • rédiger des rapports sur l'évolution d'une situation ;

  • assister et secourir des militaires en détresse, des populations ainsi que des ressortissants ;

  • assurer la préparation et le contrôle du matériel militaire et des outillages ;

  • piloter ou conduire un véhicule ou un engin blindé ;

  • aménager une zone et y installer les dispositifs de combat, de défense ou de protection ;

  • effectuer des opérations de déminage ;

  • coordonner les moyens opérationnels militaires à disposition.

Spécialisations

Les sous-officiers peuvent combattre en tant que soldats ou se spécialiser dans des domaines tels que :

  • l'électronique ;

  • la mécanique ;

  • les télécommunications ;

  • la logistique ;

  • le combat ;

  • l'administration ;

  • la maintenance ;

  • la santé militaire.

Lorsqu'ils sont à la tête des opérations de maintenance du matériel militaire, ils se spécialisent dans la gestion des technologies de pointe, notamment les systèmes de transmission et de télémétrie laser ou optronique.

Assignés au combat, ils organisent les entraînements et les interventions militaires.

À mesure que les sous-officiers montent en grade, ils se voient confier un plus grand nombre de soldats. Par exemple, les sergents dirigent une troupe d'environ 10 militaires tandis que les adjudants sont en charge d'une trentaine d'hommes.

À lire également : que fait un militaire ?

Ses compétences et qualités

Les sous-officiers de l'armée de terre doivent posséder certaines compétences personnelles et qualités pour mener leurs troupes et assurer leurs fonctions, notamment :

  • maîtriser les techniques de combat ;

  • faire preuve de pédagogie ;

  • savoir manipuler une arme et utiliser les équipements de combat ;

  • savoir lire les plans et les schémas ;

  • avoir une bonne résistance psychologique.

  • sens du leadership ;

  • charisme et énergie à revendre ;

  • sens du devoir ;

  • grande mobilité et disponibilité (missions possibles à l'étranger) ;

  • sang-froid à toute épreuve.

Les sous-officiers sont de fins pédagogues qui inculquent aux jeunes recrues l'esprit d'équipe et le sens de la discipline.

Son salaire

Le salaire des sous-officiers varie en fonction de leur grade et de leur spécialité dans l'armée de terre. Un officier sous contrat spécialiste de l'armée de terre touche en moyenne 1725 € par mois.

Quelle est la formation à suivre pour devenir sous-officier de l'armée de terre ?

Certaines conditions sont requises pour suivre une formation de sous-officier de l'armée de terre :

  • avoir entre 17 et 25 ans ;

  • être de nationalité française ;

  • être titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme de niveau IV ;

  • avoir effectué sa journée de défense et citoyenneté (JDC).

Lorsque ces conditions sont remplies, vous pouvez intégrer l'École nationale des sous-officiers d’active de Saint-Maixent (ENSOA) pour un premier parcours de formation, d'une durée de huit mois. Il vous faudra ensuite effectuer une formation de 18 mois dans une école d'application en fonction de la spécialité que vous aurez choisie, sauf exceptions :

  • Si vous choisissez de devenir infirmière ou infirmier, il vous faudra suivre une formation de 36 mois.

  • Si vous souhaitez intégrer les troupes de sous-officiers de montagne, vous devrez suivre une formation de deux semaines au sein de l'École militaire de haute montagne (EMHM), avant de revenir deux mois à l'ENSOA, puis à nouveau 12 mois à l'EMHM.

À lire également : comment entrer dans l'armée ?

Contenu de la formation

Lorsque vous intégrez l'École nationale des sous-officiers d’active (ENSOA), vous recevez une formation à l’exercice du commandement.

La formation vous permet notamemnt de développer vos capacités d’expression orale et écrite, et vous familiarise à diverses tâches administratives. Vous y étudierez l’organisation de missions opérationnelles et recevrez les bases solides de l’environnement militaire. Vous y effectuerez très régulièrement des activités physiques et des exercices de secourisme.

À l'issue de votre formation à l’ENSOA, vous devenez sergent en charge de la formation et du commandement d’un groupe de combat.
Vous pourrez ensuite vous orienter vers les spécialités suivantes :

  • chef d’engins blindés ;

  • pilote de drones ;

  • contrôleur aérien ;

  • chef de groupe des forces spéciales ;

  • spécialiste en cybersécurité ou analyste d’écoute.

Ces spécialisations se choisissent au cours des différentes étapes de la formation de sous-officier de l'armée de terre.

Possibilités d'évolution

Plusieurs opportunités d'évolution ou de reconversion professionnelle s'offrent aux sous-officiers par le biais des concours internes ou de tremplin dans le civil. Ils peuvent par exemple accéder au métier de gendarme (après 5 ans), devenir maître chien.

Vous pourrez également intégrer l'École militaire interarmes (EMIA) ou devenir officier de l'armée de terre.

Le métier de sous-officier dans l'armée de terre offre de très nombreuses opportunités, il y en a pour tous les goûts ! La formation pour accéder à ce métier permet de s'aiguiller vers différentes activités suivant votre tempérament et votre domaine de prédilection. Si vous envisagez une carrière de sous-officier, n'attendez plus : vous disposez maintenant de toutes les informations nécessaires pour vous lancer.

À lire également : Découvrir les métiers de l'armée

Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération répertoriées sur Indeed au moment de la rédaction. Ces derniers peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.

Veuillez noter qu'aucune des sociétés, institutions ou organisations mentionnées dans cet article n'est affiliée à Indeed.

Découvrir d'autres articles