10 métiers dans le secteur de la biodiversité et leurs missions

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Publié le 6 octobre 2022

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

Les métiers de la biodiversité partagent un objectif clair : limiter l'impact des activités humaines sur les écosystèmes. À l'heure actuelle, plus de 30 000 espèces animales et végétales sont en effet menacées, et cette liste ne cesse de s'allonger. Les professions dédiées à la protection de la faune et de la flore sont donc devenues essentielles, et leur nombre ne cesse de croître. Découvrez, dans cet article, 10 métiers de la biodiversité qui pourraient vous plaire.

Qu'est-ce que la biodiversité ?

Ratifiée par la France en 1994, la convention sur la diversité biologique de 1992 définit ce concept comme « la variabilité des organismes vivants de toute origine, y compris, entre autres, les écosystèmes terrestres, marins et autres écosystèmes aquatiques et les complexes écologiques dont ils font partie. » En d'autres termes, il s'agit d'étudier l'ensemble des éléments vivants de notre planète, qui incluent notamment les animaux, les plantes et les bactéries, ainsi que leurs interactions.

Les métiers de la biodiversité, aussi appelés métiers verts, ont dès lors pour objectif de protéger ce patrimoine. Beaucoup de professions du secteur sont encore tournées vers la recherche, mais les applications pratiques sont de plus en plus nombreuses à mesure que la conscience écologique se développe autour du globe. Et cette dynamique crée d'importantes opportunités d'emploi dans des domaines très divers.

10 métiers de la biodiversité à découvrir

Les métiers de la nature ont le vent en poupe et, dans ce secteur en pleine expansion, les professions de la biodiversité occupent une place centrale. En effet, la protection des espèces est un enjeu majeur pour relever les défis écologiques auxquels nous sommes confrontés. Voici donc 10 idées de carrière pour contribuer à préserver nos écosystèmes.

1. Animateur nature

Les animateurs et animatrices nature travaillent pour le compte de réserves naturelles, d'écomusées, d'associations de protection de la faune et de la flore ou encore de structures éducatives. Ces professionnels sont chargés d'organiser et d'encadrer des activités liées à la préservation des écosystèmes, qu'il s'agisse de rencontres de sensibilisation et d'information ou de sorties et visites sur le terrain.

Leurs principales missions consistent à démocratiser les connaissances autour de la biodiversité et à attirer l'attention de publics divers sur les questions environnementales. Les animateurs nature jouent, à ce titre, un rôle crucial dans l'évolution des mentalités et des comportements individuels.

2. Technicien en gestion des écosystèmes

Les techniciens en gestion des écosystèmes aménagent et entretiennent des espaces naturels de manière à préserver leur diversité biologique et à mettre en valeur leurs particularités. Pour ce faire, ils doivent connaître et respecter à la lettre les réglementations et recommandations en vigueur.

Leurs missions consistent notamment à tailler des haies, planter les espèces recommandées, appliquer des traitements ou installer des équipements (passerelles, clôtures, poubelles, panneaux, etc.). Les techniciens en gestion des écosystèmes sont donc des acteurs de terrain occupant une fonction centrale pour éviter les dommages liés à la fréquentation ou à l'altération des espaces naturels.

3. Paysagiste

Les paysagistes conçoivent et réalisent des projets d'aménagement paysager permettant de sauvegarder la biodiversité. Véritables spécialistes de l'entretien et de l'embellissement des espaces verts, ils sont notamment consultés lorsqu'un projet d'aménagement est mis en œuvre. Des postes de paysagistes peuvent par ailleurs être disponibles dans toute la France.

Pour mener à bien leur mission, ils élaborent des plans et surveillent les travaux et plantations tout au long du chantier. Ils doivent également être en mesure de concilier les contraintes environnementales et budgétaires afin de proposer des solutions viables et respectueuses de l'environnement.
Le salaire d'un paysagiste s'élève en moyenne à un peu moins de 30 000 euros par an.

4. Gestionnaire de site protégé

Les gestionnaires ou conservateurs de site protégé sont chargés de mettre en place des stratégies permettant de préserver le patrimoine d'une zone protégée. Il s'agit d'une fonction à fortes responsabilités impliquant de pouvoir encadrer des équipes pluridisciplinaires, notamment composées de scientifiques, d'intervenants culturels, de responsables environnementaux, de conducteurs de travaux et de représentants des collectivités territoriales.

Leur travail consiste à valoriser les espaces dont ils ont la charge et à coordonner les mesures de protection et de surveillance. Ils ont aussi pour mission de faire connaître leur site et de mettre en place des actions afin de sensibiliser le public à la biodiversité.

5. Technicien de production en biotechnologie

Les techniciens et techniciennes de production en biotechnologie développent traditionnellement des molécules visant à être utilisées dans l'industrie cosmétique, agroalimentaire ou pharmaceutique. Ils exercent toutefois de plus en plus dans la recherche, notamment en tant que responsables de banques de molécules ou du développement de nouvelles substances plus respectueuses de l'environnement.

La biotechnologie recouvre donc actuellement de nombreux domaines allant de l'agriculture à la génétique marine, en passant par les biocarburants et les techniques de dépollution. Nécessitant des compétences tout autant en biologie qu'en informatique, ce domaine conviendra particulièrement aux personnes à la recherche d'un secteur pluridisciplinaire tourné vers l'avenir.

6. Administrateur de bases de données

Les administrateurs ou gestionnaires de bases de données exerçant au service de la biodiversité ont pour mission de collecter, traiter et mettre à disposition toutes les données disponibles sur les êtres vivants et leur évolution. Ce sont donc des maillons essentiels pour répertorier les espèces et comprendre les répercussions des activités humaines sur les écosystèmes.

Il existe de nombreuses formations pour devenir administrateur de bases de données. Le secteur est par ailleurs très dynamique et offre de nombreuses opportunités de carrière. Sachez enfin que le salaire d'un administrateur de bases de données s'élève à un peu plus de 44 000 € par an.

7. Botaniste

Spécialistes de la biologie végétale, les botanistes étudient les plantes, les fleurs, les fruits, les légumes et les arbres. En d'autres termes, leur travail consiste à répertorier des informations relatives à la physiologie, la croissance et la reproduction de l'ensemble des espèces végétales ainsi qu'à leur environnement.

Les botanistes sont avant tout des chercheurs passant une bonne partie de leur temps dans des laboratoires, mais leurs activités les mènent aussi fréquemment sur le terrain. Leur rôle se révèle également essentiel pour répertorier les espèces menacées et développer des stratégies de préservation.

Les formations permettant de devenir botaniste sont nombreuses, mais les opportunités d'emploi du secteur restent toutefois relativement limitées.

8. Zoologistes

Les zoologistes sont des spécialistes des animaux. Ils étudient leurs organismes, leurs modes de vie ainsi que leurs écosystèmes afin d'assurer le succès des projets de protection des espèces auxquels ils participent.

Ces professionnels sont généralement amenés à travailler dans des laboratoires de recherche ainsi que dans des parcs zoologiques, où ils participent à de nombreuses observations de terrain. Ils sont donc aux premières loges pour répertorier les espèces animales en danger d'extinction et proposer des solutions concrètes pour les préserver.

Il existe plusieurs formations pour devenir zoologiste et de nombreuses possibilités de spécialisation. Parmi les plus populaires, on peut par exemple citer les métiers de nutritionniste animalier, de physiothérapeute ou encore de biologiste marin.

9. Écologistes

Les écologistes, ou environnementalistes, sont des spécialistes de la défense de la nature et de l'environnement qui militent pour diffuser leurs idées. Ils peuvent œuvrer dans de nombreux domaines, mais exercent le plus souvent dans la recherche, la politique, le journalisme ou l'aménagement du territoire.

La majeure partie de leurs activités se concentre sur des travaux administratifs et scientifiques. Ils rédigent, à ce titre, de nombreux rapports, articles et ouvrages visant à diffuser leurs connaissances sur le monde et les écosystèmes qui le composent.

De nombreuses formations en environnement permettent d'acquérir des compétences dans le domaine de l'écologie, mais toutes n'offrent pas des chances identiques en matière d'insertion professionnelle.

10. Vétérinaire faune sauvage

Les vétérinaires ou soigneurs faune sauvage sont des spécialistes de la santé des animaux. Leur mission consiste essentiellement à soigner les animaux sauvages et à exercer un suivi médical afin d'éviter les blessures et la transmission des maladies.

Il s'agit donc d'un métier de terrain, qui conviendra particulièrement aux personnes ayant suivi des études de vétérinaire et souhaitant exercer au grand air. Leurs fonctions peuvent par ailleurs les amener à participer à des actions de sensibilisation du public et de réintroduction des espèces en milieu naturel.

Pour information, un vétérinaire gagne en moyenne un peu plus de 30 200 € par an, mais ses revenus peuvent être bien plus importants si ses compétences lui permettent de soigner des espèces peu communes.

Les métiers de la biodiversité sont nombreux et offrent un large éventail de possibilités. Il s'agit, de plus, d'un secteur en pleine expansion qui a de fortes chances de se développer encore davantage à l'avenir.

À lire également : Les métiers de l'environnement qui pourraient vous intéresser

Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération répertoriées sur Indeed au moment de la rédaction. Ces derniers peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.

Découvrir d'autres articles