10 métiers du développement durable à connaître

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Publié le 6 octobre 2022

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

L'intérêt grandissant du public pour les questions environnementales suscite de nombreuses vocations pour les métiers du développement durable. L'actualité joue sans doute un grand rôle dans cette dynamique, mais les abondantes opportunités d'emploi dans le domaine permettent ensuite de les concrétiser.

Le secteur du développement durable est en effet plus varié et complexe qu'il n'y paraît. Voici donc un petit tour d'horizon de cette discipline fascinante et de 10 métiers particulièrement porteurs.

Qu'est-ce que le développement durable ?

Le développement durable est un modèle économique prenant en compte la préservation des écosystèmes et des ressources naturelles, sans perdre de vue les objectifs sociaux. Dit autrement, il s'agit d'une manière d'organiser la société pour lui permettre d'exister sur le long terme en s'appuyant sur trois piliers :

  • l'efficience économique ;

  • l'équité sociale ;

  • le maintien de l'intégrité de l'environnement.

Peu développé jusqu'à la seconde moitié du XXe siècle, le concept a progressivement pris de l'ampleur suite aux crises écologiques qui ont marqué les dernières décennies. Pour inverser la tendance, la communauté internationale s'est donné pour objectif de concevoir un modèle économique permettant de subvenir à ses besoins sans nuire à son écosystème : le développement durable.

10 métiers du développement durable pour une carrière florissante

De nombreux métiers du développement durable consistent à mener des actions visant à encourager un usage responsable des ressources naturelles. En France comme ailleurs, les entreprises questionnent en effet de plus en plus leur impact sur la planète. Elles s'interrogent notamment sur le rôle qu'elles peuvent jouer pour limiter le gaspillage, la surconsommation et la pollution.

Plusieurs labels, agréments et fonctions ont ainsi été créés dans les organisations afin de répondre à ces besoins, et le développement durable fait dorénavant partie intégrante de leur quotidien. Pour vous aider à vous y retrouver, voici 10 des nombreuses professions que l'on peut exercer dans le domaine du développement durable.

1. Agrobiologiste

Aussi appelée agriculture biologique, l'agrobiologie désigne l'ensemble des méthodes permettant de produire des denrées alimentaires dans le respect des sols et de la nature. En France et dans d'autres pays européens, ces professionnels doivent respecter des règles strictes, notamment en ce qui concerne l'utilisation de produits chimiques.

Au quotidien, un agrobiologiste est généralement amené à conseiller des exploitants qui souhaitent se reconvertir dans la production bio ou à les aider à maintenir leurs certifications. Il doit donc connaître la réglementation sur le bout des doigts et se tenir à jour des modifications appliquées.

2. Chef de projet en biodiversité

La principale mission d'un chef de projet en biodiversité consiste à mettre en œuvre des stratégies pour limiter l'impact de l'activité humaine sur la nature. En d'autres termes, c'est à lui que revient la grande responsabilité d'étudier et d'évaluer les répercussions que peuvent avoir les projets d'une organisation sur l'environnement.

Les chefs de projet en biodiversité exercent souvent pour le compte d'entreprises de construction (BTP, sociétés autoroutières, etc.), de grandes industries (centres d'enfouissement, carrières, mines, etc.) ou dans la fonction publique (construction de logements, aménagement du territoire, préservation des espaces naturels, etc.). De plus en plus de postes sont également proposés par des cabinets de conseil ou des bureaux d'études spécialisés dans les questions environnementales.

3. Chef de projet en énergies renouvelables

Le chef de projet en énergies renouvelables a pour mission de diriger l'implantation de sites solaires, éoliens, hydrauliques ou géothermiques. Avec son équipe, il choisit ainsi le lieu d'installation en fonction de critères techniques et environnementaux, détermine la stratégie à adopter et suit les travaux jusqu'à la mise en service.

Plusieurs formations aux énergies renouvelables permettent d'acquérir les compétences nécessaires pour exercer cette fonction très recherchée. Sachez toutefois que la plupart des postes de chef de projet en énergies renouvelables disponibles sont offerts par des institutions publiques ou de grandes entreprises du secteur.

4. Éco-conseiller

Un éco-conseiller est un référent de l'organisation en matière d'analyse d'impact de ses activités sur le milieu naturel. Il conseille notamment les chefs d'entreprises sur les stratégies environnementales à adopter et supervise la gestion des projets de développement durable mis en œuvre.

Plusieurs formations dans le domaine de l'environnement peuvent conduire à une carrière d'éco-conseiller ou d'éco-conseillère. De plus, ce professionnel peut être amené à travailler pour tous types d'entreprises, même si les grands groupes et les agences environnementales restent, pour le moment, les plus importants pourvoyeurs d'emploi du secteur.

5. Responsable RSE

Le responsable RSE (responsabilité sociale des entreprises) est chargé de piloter la politique de son organisation en matière de développement durable. Travaillant parfois en lien avec le service HSE (hygiène, sécurité et environnement) pour les questions réglementaires, c'est avant tout un stratège capable d'influencer la culture et les pratiques dans l'ensemble de l'entreprise.

Il s'agit d'un secteur en plein essor et les postes de responsable RSE ne trouvent pas toujours preneur. Plusieurs formations en responsabilité sociale des entreprises ont donc été récemment créées. Pour information, le salaire moyen d'un ou d'une responsable RSE s'élève à plus de 41 000 € par an.

6. Responsable du traitement des déchets

Un responsable du traitement des déchets a pour mission de superviser la collecte et la gestion des déchets générés par les entreprises ou les particuliers. Il travaille également avec de nombreux collaborateurs spécialisés dans le recyclage, l'assainissement des surfaces ou les techniques d'élimination.

Il s'agit d'une problématique centrale pour les questions environnementales. Les opportunités d'emploi dans le domaine du traitement des déchets sont donc particulièrement importantes pour les personnes en reconversion professionnelle ou ayant suivi une formation initiale en développement durable. Sachez enfin que des connaissances en traitement des eaux usées peuvent être un véritable atout pour progresser dans le secteur.

7. Hydrobiologiste

Un hydrobiologiste est chargé d'étudier et d'analyser la qualité de l'eau. On fait généralement appel à ses compétences en cas de contamination avérée ou pour mener des études d'impact ainsi que des actions de prévention. Professionnel de terrain, il est souvent en déplacement, mais doit aussi être à son aise dans un laboratoire.
Il existe plusieurs voies permettant de devenir hydrobiologiste, mais les postes à pourvoir se limitent habituellement aux grandes entreprises de gestion des eaux ainsi qu'aux collectivités territoriales et organismes de recherche publics.

8. Ingénieur environnement

L'ingénieur environnement est le garant du respect des normes et réglementations environnementales au sein de son organisation, qu'elle soit publique ou privée. Les études d'impact et les analyses font partie de son quotidien. Il œuvre notamment auprès de la direction pour mettre en place des stratégies respectueuses de la planète permettant de maintenir la productivité de l'entreprise.

Il est également possible de se spécialiser dans les domaines de la dépollution, des risques industriels ou du traitement des déchets. Les doubles compétences en droit de l'environnement, santé ou développement urbain se révèlent par ailleurs très utiles pour trouver un poste d'ingénieur environnement et progresser dans le secteur.

9. Météorologue

Ce spécialiste des phénomènes atmosphériques dispose d'une expertise essentielle pour prévoir les changements climatiques et mettre en œuvre les actions appropriées. Sa mission consiste à analyser des données et à générer des prévisions afin d'anticiper les risques de catastrophes naturelles et d'aider les entreprises comme les particuliers à planifier leurs activités.

Le parcours pour devenir météorologue est très balisé et le nombre d'emplois disponibles assez limité. Pour augmenter ses chances de trouver un emploi, il peut donc être judicieux de compléter ses compétences en se tournant vers d'autres métiers de l'environnement.

10. Océanologue

Les océanologues ont pour mission d'étudier les fonds marins et leurs habitants afin de mieux comprendre leur fonctionnement et leur évolution. Véritables chercheurs, ces professionnels sont avant tout chargés de réaliser des observations et des prélèvements qui leur permettront d'émettre des hypothèses ainsi que des recommandations pour préserver la faune et la flore maritime.

Plusieurs cursus permettent de devenir océanologue et de travailler, par la suite, dans la recherche, l'enseignement ou l'industrie.

Les métiers du développement durable sont donc nombreux, d'autant plus que bien d'autres fonctions gravitent autour de cette problématique d'actualité. Par exemple, les personnes peu intéressées par les disciplines scientifiques souhaitant tout de même travailler dans ce domaine pourraient exercer en tant que juristes ou journalistes spécialisés dans les questions environnementales. Il s'agit de ce fait d'un secteur d'avenir particulièrement prometteur, permettant, en outre, d'œuvrer pour le bien-être de la planète.

Les salaires énoncés reflètent les informations sur la rémunération répertoriées sur Indeed au moment de la rédaction. Ces derniers peuvent varier en fonction de l'organisation qui recrute ainsi que de l'expérience, de la formation et du lieu de résidence du candidat.

Découvrir d'autres articles