Les métiers de la gestion : explications et exemples

Par l'équipe éditoriale d'Indeed

Publié le 10 juin 2022

L'équipe éditoriale d'Indeed est diversifiée et talentueuse. Elle est composée de rédacteurs, de chercheurs et de spécialistes qui ont accès aux données et aux informations d'Indeed pour fournir des conseils utiles afin de guider votre parcours professionnel.

À travers les intitulés de formation et d'offres d'emploi, vous avez sûrement déjà vu à de multiples reprises la mention « gestion ». Mais en quoi consistent véritablement les métiers de la gestion ? Ceux-ci s'insèrent au cœur du fonctionnement et du développement des entreprises, et ils sont ainsi très nombreux et diversifiés. Dans cet article, vous découvrirez le rôle de la gestion pour les entreprises plus précisément, ainsi que cinq exemples des métiers de la gestion les plus répandus.

Le secteur de la gestion

La gestion rassemble les fonctions qui participent au fonctionnement des entreprises. Il s'agit d'organiser, d'administrer et de mettre en place les ressources matérielles, financières, et humaines nécessaires pour assurer le développement et la pérennité de l'entreprise. La gestion consiste ainsi à s'assurer du bon déploiement de la stratégie, de la coordination des acteurs et des opérations, et finalement de l'atteinte des objectifs fixés. Elle offre une vision d'ensemble de l'entreprise, tout en mesurant, en contrôlant et en coordonnant les actions individuelles de ses différents acteurs.

Les métiers de la gestion

Les métiers de la gestion sont nombreux et variés, et se situent à tous les niveaux hiérarchiques, depuis l'assistant jusqu'au directeur. Les fonctions de la comptabilité sont parfois considérées comme relevant de la gestion, car la comptabilité joue un rôle significatif dans le fonctionnement et le développement d'une entreprise. Toutefois, celle-ci répond à une obligation légale, quand le rôle de la gestion porte davantage sur la performance opérationnelle.

Voici cinq exemples des métiers de la gestion les plus répandus :

1. Contrôleur de gestion

Le contrôleur de gestion gère la définition, la planification et le suivi du budget de l'entreprise. Il établit des prévisions, coordonne le déploiement d'un planning avec les responsables opérationnels et met en place des outils permettant de suivre les résultats qu'il analyse, afin de vérifier si les objectifs sont atteints et de détecter d'éventuels écarts entre les chiffres prévisionnels et les chiffres réalisés.

Sa formation

Pour devenir contrôleur de gestion, il faut être titulaire d'un diplôme de niveau Bac +5, en gestion ou en économie, et idéalement avec une spécialisation ou une option comptabilité. Si vous vous arrêtez au niveau Bac +2 ou +3, vous pourrez prétendre à un poste d'assistant contrôleur de gestion. Voici quelques exemples d'établissements et de Masters vous permettant d'accéder au métier de contrôleur de gestion :

  • École de commerce avec spécialisation finance, contrôle de gestion et audit

  • Instituts d'Études Politiques (IEP)

  • Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion (DSCG)

  • Master Comptabilité Contrôle Audit (CCA)

  • Master pro en finance, comptabilité, contrôle de gestion

Ses compétences

Le contrôleur de gestion doit démontrer un excellent esprit d'analyse lui permettant d'interpréter des résultats chiffrés. Il présente également d'importantes capacités d'organisation et de communication, afin de collaborer de façon efficace avec les autres départements de l'entreprise.

2. Directeur administratif et financier

Le directeur administratif et financier coordonne les activités liées à l'administration, à la comptabilité et aux finances d'une entreprise. Sous la supervision et en collaboration avec le directeur général, il veille à la pérennité financière de l'entreprise par le suivi de la stratégie et des résultats générés. Son rôle est également d'assurer la transparence et la fiabilité des comptes d'un point de vue à la fois comptable et juridique.

Sa formation

Pour accéder au poste de directeur administratif et financier, il faut à la fois justifier d'un diplôme de niveau Bac +5 et d'un certain nombre d'années d'expérience. Voici quelques exemples de diplômes envisageables :

  • Instituts d'Études Politiques (IEP) avec option finance

  • MBA Expert en Audit et Contrôle de Gestion

  • Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion (DSCG)

  • Master Comptabilité Contrôle Audit (CCA)

  • Master en sciences de gestion avec option comptabilité

Ses compétences

Le directeur administratif et financier doit bien évidemment faire preuve de leadership et d'esprit d'équipe pour diriger les différents départements qu'il supervise. Il démontre un grand sens des responsabilités et n'a pas peur d'investir de son temps et de sa personne pour aider l'entreprise à atteindre ses objectifs.

3. Office manager

Le rôle de l'office manager est d'assister une personne ou une équipe dans ses tâches, notamment au point de vue administratif. Il joue le rôle d'intermédiaire entre les interlocuteurs externes et les acteurs internes de l'entreprise. C'est-à-dire qu'il prend les informations et les messages, et doit s'assurer de les transmettre au service adéquat. Par ailleurs, après quelques années d'expérience, ses responsabilités peuvent évoluer, et il pourra alors par exemple être en charge du suivi de la comptabilité et de la coordination des ressources humaines.

Sa formation

Il n'existe pas de formation dédiée au métier d'office manager, mais le plus souvent, un diplôme de niveau minimum Bac +2 assorti de quelques années d'expérience professionnelle est requis. Voici quelques exemples de cursus que vous pouvez suivre pour devenir office manager :

  • BTS Support à l'Action Managériale (SAM)

  • BTS gestion de la PME

  • Licence professionnelle management et gestion des organisations

  • BUT Gestion des Entreprises et Administration (GEA)

  • École spécialisée en management ou gestion

Ses compétences

L'office manager se doit avant tout d'être polyvalent, car la nature de ses tâches est très diversifiée. Il se montre flexible et réactif, afin d'assister de façon rapide et efficace son supérieur ou l'équipe dont il fait partie.

À lire également : Qu'est-ce que la gestion administrative ?

4. Assistant import-export

L'assistant import-export gère les aspects logistiques et administratifs des commandes de l'entreprise. Il prend les commandes, prépare les contrats, s'occupe de la facture et s'assure que les produits arrivent à bon port et en bon état. Il s'occupe également des procédures règlementaires, notamment en ce qui concerne les documents douaniers.

Sa formation

Le niveau de diplôme minimum requis de façon générale pour devenir assistant import-export est un Bac +2. Pour accéder à la profession, vous pouvez suivre l'un des cursus suivants :

  • BTS Assistant de Gestion PME-PMI

  • BTS Commerce international

  • Licence Pro Assistant de gestion import-export (AGIE)

Ses compétences

L'assistant import-export doit être particulièrement organisé, car il doit gérer les différents aspects des commandes, depuis la signature du contrat jusqu'à l'arrivée des marchandises à leur destination finale. Il fait preuve d'une grande capacité d'adaptation, qui lui permet de jongler entre les contrats, les prestataires et les différents projets qu'il coordonne.

À lire également : Quelle formation pour travailler dans l'import-export ?

5. Chef d'équipe

Comme son titre l'indique, le chef d'équipe coordonne et supervise les activités de l'équipe qu'il encadre. Le chef d'équipe est spécialisé dans un certain domaine, et exerce ainsi par exemple en tant que chef d'équipe marketing, vente, finance ou encore restauration. Il occupe un rôle fondamental pour l'entreprise puisqu'il est responsable du succès de son équipe et du bon déroulement des opérations.

Sa formation

Le chef d'équipe est en général titulaire d'un diplôme de niveau Bac +2, au minimum. Selon le nombre d'années d'expérience et le secteur d'activité, les exigences peuvent toutefois varier. Certaines entreprises privilégient des profils avec un diplôme de niveau moindre, mais qui possèdent déjà une grande expérience professionnelle ; d'autres préfèrent choisir des candidats aux diplômes Bac +5 et accordent alors moins d'importance à l'expérience. Voici quelques exemples de parcours que vous pouvez suivre pour devenir chef d'équipe :

  • Licence en management

  • BTS contrôle industriel et régulation automatique

  • DUT gestion industrielle et organisation

Ses compétences

Le chef d'équipe démontre un important leadership, qui lui permet de fédérer son équipe autour d'objectifs communs. Il est également organisé et fait preuve d'une importante aisance relationnelle.

Comme vous pouvez le remarquer à travers ces cinq exemples, les métiers de la gestion sont relativement variés. De l'assistant au directeur, il existe des fonctions à tous les niveaux hiérarchiques, et dès lors accessibles pratiquement à tous les niveaux d'études. Toutefois, il sera généralement apprécié des recruteurs que vous possédiez un diplôme de niveau Bac +2 au minimum, dans la comptabilité ou la gestion. Pour certains postes, il sera également indispensable que vous puissiez justifier d'une certaine expérience professionnelle.

Découvrir d'autres articles