De l'importance du bien-être au travail à l'impact de l'IA, les enseignements tirés l'année passée peuvent vous aider à définir vos stratégies de recrutement.

Points à retenir :

  • Le bien-être au travail profite à tout le monde. La satisfaction des collaborateurs se traduit par une fidélisation, des profits et même de meilleurs performances en bourse.
  • Les responsables d'entreprise doivent encourager le personnel à se sentir aidé plutôt que menacé par l'IA.
  • L'équilibre entre vie professionnelle et vie privée reste essentiel pour les collaborateurs, surtout pour ceux issus de la génération Z. Les responsables devront plus que jamais faire preuve de transparence, en commençant par les salaires.
  • L'élimination des biais dans l'IA, et dans la société, est un processus continu. Une utilisation responsable de l'IA ainsi qu'un recrutement équitable sont essentiels pour constituer des équipes inclusives.
  • Indeed prévoit que 2024 sera une année de réconciliation entre ce que les collaborateurs attendent et ce que les employeurs peuvent leur offrir. 

En ce début d'année, nous avons demandé à plusieurs de nos expert(e)s chez Indeed de nous faire part des informations cruciales dont les responsables des talents auront besoin pour réussir en 2024. Voici leurs avis sur le bien-être au travail, l'intelligence artificielle ou encore les attentes des collaborateurs. Nous approfondirons ensuite cinq points clés en passant en revue nos meilleurs sujets de l'année passée.

Bien-être au travail

Les collaborateurs épanouis génèrent de meilleures performances pour l'entreprise, et non l'inverse. Les responsables dont les équipes sont les plus heureuses font preuve de bienveillance et d'empathie, et ne craignent pas d'être vulnérables. 

« Dans l'ensemble, seuls 27 % des collaborateurs se disent épanouis au travail. Il est grand temps de faire un travail d'introspection. Les entreprises doivent se concentrer sur les ressources dont elles disposent déjà : le temps et les talents. Il est bien plus important d'investir dans les responsables, d'aider les talents à trouver leurs points forts au travail et d'améliorer leurs compétences que d'offrir des avantages conventionnels. Vos collaborateurs se sentent-ils appréciés ? Ont-ils l'impression d'apprendre ? Sont-ils stimulés par leur travail ? Le ressenti de votre personnel est le moteur du bien-être. »

Janeane Tolomeo, directrice du marketing commercial chez Indeed et co-créatrice de l'initiative Bien-être au travail

Pour aller plus loin : les meilleurs insights pour le bien-être au travail de 2023

6 avis d'expert(e)s sur l'amélioration du bien-être au travail

Apparemment, pour obtenir la meilleure note sur le lieu de travail, il faut faire preuve de bienveillance. Une étude de l'Université d'Oxford basée sur les données d'Indeed a révélé que les entreprises dont le personnel était satisfait enregistraient un taux de fidélisation, des profits et de meilleures performances en bourse. Nous avons demandé à six expert(e)s en bien-être de nous expliquer ce que les responsables pouvaient faire pour améliorer leur lieu de travail. Parmi les exemples donnés, il est possible de citer l'optimisme, la bienveillance et l'altruisme. L'un des experts explique : « Quand je rencontre des PDG, je leur rappelle que leur première obligation morale est de venir au travail avec une attitude saine et le sourire, et non d'être désagréables. »

IA et avenir du travail

L'IA et la mondialisation des effectifs vont continuer d'influer sur le recrutement. Les responsables qui misent sur leurs équipes en formant leurs talents actuels et qui tirent parti des outils d'IA pour recruter de nouveaux profils de manière responsable sont ceux qui se démarqueront.

« Nous savons qu'à un moment donné, les emplois seront affectés par l'IA d'une manière ou d'une autre. Bien que cette technologie s'avère déjà utile pour accomplir certaines tâches efficacement, nous savons aussi qu'elle présente des vulnérabilités. L'IA ne remplace pas les personnes. Il faudra toujours quelqu'un pour gérer la technologie, résoudre les problèmes, prendre des décisions et superviser les programmes et les avancées. Pour rester compétitives, les entreprises peuvent se concentrer sur le renforcement des compétences de leurs collaborateurs, tout en soulignant le rôle important qu'ils ont à jouer dans cette évolution. »

Ryan Batty, vice-président du marketing employeur chez Indeed

Pour aller plus loin : les meilleurs insights pour l'avenir du travail de 2023

Indeed FutureWorks 2023 : recruter plus humainement à l'ère de l'IA

Lors du dernier événement Indeed FutureWorks, le PDG Chris Hyams a pris la parole pour évoquer à la fois les sentiments d'enthousiasme et d'inquiétude croissants autour de l'intelligence artificielle. Il a exposé la manière dont Indeed adopte l'IA dans le recrutement et a présenté de nouvelles offres de produits alimentés par l'IA. Plus important encore, Chris Hyams s'est engagé à maintenir l'être humain au centre de tout. « Nous ne souhaitons aucunement concevoir un robot qui nous remplacerait lors du recrutement, a-t-il plaidé. Ce que nous essayons réellement de créer, c'est un outil puissant qui décuple les possibilités pour les recruteurs. » 

Les tendances de l'emploi dans 6 pays expliquées par nos économistes

Où que vous soyez, la compréhension et la maîtrise des différences entre les marchés du travail à travers le monde sont essentielles pour développer les bonnes stratégies de recrutement. En France, les recruteurs avisés privilégient les compétences plutôt que les études. Au Royaume-Uni, le recrutement inclusif est essentiel à la suite du Brexit. En Allemagne, l'offre de services de garde d'enfants subventionnés ou d'horaires plus souples peut contribuer à attirer davantage de femmes sur le marché du travail. Au Japon, les chercheurs d'emploi visent l'obtention de salaires compétitifs. Nous avons demandé aux économistes d'Indeed Hiring Lab de décrire la situation dans leur région et d'expliquer ce que cela signifie pour les employeurs à la recherche des talents pertinents dans un marché du travail tendu, affaibli par le vieillissement de la population, le faible taux de natalité et le ralentissement de l'immigration. 

Utiliser des outils RH basés sur l'IA de manière responsable

Qu'il s'agisse d'examiner des CV, d'évaluer des candidatures, de rédiger des descriptions de poste ou d'identifier des perspectives de promotion du personnel, l'IA est déjà intégrée dans de nombreuses fonctions RH. Cependant, ces outils ne sont pas parfaits et, sans une attention particulière, l'IA peut perpétuer, voire amplifier, les biais liés au recrutement. Pour lutter contre ce phénomène, nous avons présenté quatre stratégies qui aideront les entreprises à s'assurer que leur utilisation de l'IA est impartiale, éthique et efficace. 

Un meilleur emploi pour une vie plus épanouie

L'équilibre entre vie professionnelle et vie privée est peut-être le critère le plus important d'un emploi pour les talents d'aujourd'hui. Tout commence dès la publication de l'offre d'emploi, avec la transparence salariale, et se poursuit même après le départ du collaborateur de l'entreprise.

« Le besoin d'un équilibre entre vie professionnelle et vie privée existe bel et bien et va perdurer. Les talents de la génération Z l'exigent : ils attendent de la transparence en matière de rémunération, de congés payés, de performances et même autour d'autres aspects du fonctionnement de l'entreprise. Au niveau de la direction, les membres plus âgés, qui n'ont jamais appliqué ce niveau de transparence, peuvent estimer que ces talents pensent avoir tous les droits. Toutefois, ils doivent faire évoluer leur approche, car la nouvelle génération est tout simplement plus avisée en ce qui concerne son bien-être. » 

Lori Aiken, vice-présidente de la gestion des talents au niveau mondial chez Indeed

Pour aller plus loin : les meilleurs insights pour un meilleur travail de 2023

Faire tomber les barrières au recrutement

Avec le recrutement basé sur les compétences, les candidatures sont évaluées selon les aptitudes, les capacités et les performances avérées, et non pas seulement selon les diplômes. Cette approche ouvre un nouveau champ des possibles pour les talents pertinents, tout en fournissant aux employeurs un vivier de talents bien plus important, motivé et prêt à être formé, déjà fort d'un parcours professionnel et de compétences transférables.

Écarts de salaire homme/femme : les entreprises font-elles l'autruche ?

En France, près d’un salarié sur deux juge son salaire insuffisant (44%). Mais si ce mécontentement est partagé par les actives et les actifs, le chiffre est encore plus élevé parmi les femmes : 48% d’entre elles s’estiment en effet insatisfaites de leur salaire contre 41% des hommes.. Si la grande majorité des personnes interrogées, dirigeants et salariés confondus, s’accorde à dire que les inégalités salariales ne devraient plus exister, certaines mesures visant à les enrayer semblent constituer de réels points de clivage. C’est le cas de la transparence totale des salaires de l’intégralité des membres de l’entreprise, solution rejetée par les dirigeants mais souhaitée par près de 7 salariés sur 10.

IA et diversité, équité, inclusion et appartenance

Pour créer un lieu de travail divers et inclusif, il est essentiel de comprendre et d'atténuer nos biais, vis-à-vis de nous-mêmes et de nos technologies.

« Chez Indeed, nous continuerons à nous concentrer sur l'IA en 2024 en raison de ses répercussions sur la diversité, l'équité et l'inclusion. L'intelligence artificielle est constituée de données qui, pour leur part, ne sont pas artificielles. Elles proviennent des humains. Et chaque humain, même moi qui dirige ces travaux, a des biais. Indeed a publié son premier ensemble de principes relatifs à l'IA l'année dernière et s'est publiquement engagée à utiliser ses algorithmes de manière impartiale. Elle a également assuré développer une équipe diverse et représentative des chercheurs d'emploi afin de se concentrer sur cet important sujet. »

Misty Gaither, vice-présidente de la division Diversité, équité, inclusion et appartenance chez Indeed

« Je pense sincèrement que cet optimisme ne doit pas nous aveugler face aux risques réels de l'IA, car c'est en y répondant que nous pourrons tirer pleinement parti de cette avancée unique de notre époque, et ainsi créer un avenir plus équitable avec l'IA. »

Trey Causey, responsable de l'éthique en matière d'IA chez Indeed 

Pour aller plus loin : les meilleurs insights pour la diveristé et l’inclusion de 2023

Transidentité au travail : adopter des actions d'inclusion

La transidentité est un sujet d’actualité dans le monde du travail. Si les entreprises ont bel et bien conscience de l'importance d'intégrer les personnes trans, elles risquent de se faire accuser de « transwashing » si les efforts ne sont pas sincères et réels. À travers l'étude « Inclusivité et transidentité en entreprise » réalisée en août 2023 en partenariat avec OpinionWay, nous mettons en lumière les attentes, la perception et la réalité sur le marché du travail actuel, autant du point de vue des salariés cherchant un nouvel emploi que des salariés participant au recrutement.

S'engager pour la diversité, l'équité, l'inclusion et l'appartenance

Le sigle DEIA+ signifie Diversité, Équité, Inclusion et Appartenance. Le symbole « + » représente l'engagement d'Indeed à rester flexible et ouverte d'esprit. Dans notre étude récente, 72 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles envisageraient de refuser une offre d'emploi ou de démissionner si elles pensaient que les responsables ne soutenaient pas les initiatives DEIA+. Qu'est-il donc possible de faire ? Tout d'abord, menez une analyse pour comprendre où se situe votre entreprise sur ces sujets afin de mettre au jour les axes d'améliorations. Où allez-vous chercher vos talents ? Quel est le taux de promotion en fonction des genres, de l'origine ethnique, de l'âge ou d'autres données démographiques ? Rassemblez les données. Ensuite, mettez en œuvre les changements nécessaires.


La Grande Fracture

Les employeurs ne peuvent pas donner aux chercheurs d'emploi et à leurs effectifs tout ce qu'ils attendent. Toutefois, pour attirer et retenir les talents les plus pertinents, les responsables doivent identifier où se situent les lacunes et faire tout ce qui est en leur pouvoir pour les combler, ou du moins pour les atténuer.

« Il y a toujours eu un écart entre ce que les chercheurs d'emploi et les travailleurs désirent pour un poste et ce que les employeurs sont prêts à offrir. Mais à la suite de la Grande Démission, et maintenant avec l'augmentation des obligations de retour au bureau, une nouvelle tendance émerge. Les employeurs doivent y prêter attention pour 2024 et nous allons la suivre de près sur Indeed Lead. Nous avons appelé ce phénomène "la Grande Fracture". Sa résolution sera déterminante dans la course aux talents. »

James A. Martin, rédacteur en chef d'Indeed Lead

Pour aller plus loin : exemples de la Grande Fracture

Ghosting en recrutement : des données récentes dévoilées sur ce phénomène touchant candidat(e)s et recruteurs

En 2023, 57 % des recruteurs et des talents affirment avoir déjà pratiqué le ghosting en recrutement, à savoir le comportement qu'adopte un(e) candidat(e) ou un employeur pour disparaître du processus de recrutement. Pour donner une explication détaillée de ce phénomène aux chef(fe)s d'entreprise, découvrez l'étude d'Indeed qui décrit pourquoi le ghosting est utilisé, quelles stratégies les employeurs peuvent adopter pour le réduire et ce que ce comportement révèle au sujet des processus de recrutement dans leur ensemble.

Résistance face au retour au bureau : comment motiver votre personnel

Le travail hybride sort vainqueur du bras de fer pour le retour au bureau. Il améliore le bien-être au travail et constitue un outil de recrutement compétitif dans un marché de l'emploi tendu. « Les entreprises qui réussissent le mieux aujourd'hui adoptent la flexibilité », affirme Priscilla Koranteng, directrice globale des ressources humaines d'Indeed. « Elles ne se contentent pas de mettre en œuvre des politiques de retour au bureau, mais proposent également à leur personnel un lieu de travail qui leur donne envie de revenir. » Pour ce faire, des expert(e)s recommandent de repenser les bureaux pour qu'ils s'adaptent à tous les styles de travail, en mettant l'accent sur l'équité, l'inclusivité et l'appartenance, et en créant des opportunités pour que chaque personne puisse nouer des liens constructifs.