Offre spéciale 

Pour bien démarrer votre recrutement, profitez d'un crédit de 100 € pour sponsoriser votre première annonce.*

Les annonces sponsorisées génèrent en moyenne 2 fois plus de candidatures que les annonces non sponsorisées**.
  • Attirez les meilleurs talents
  • Augmentez votre visibilité dans les résultats de recherche.
  • Soyez plus visibles, plus longtemps

Créer un environnement de travail positif

Aujourd’hui, l’expérience de travail s’articule autour d’un poste et d’une mission, mais les salariés attendent de plus en plus un engagement proactif de l’entreprise en faveur d’un environnement de travail positif et motivant. En effet, plusieurs études ont démontré que les salariés attendent de leurs entreprises qu’elles leur offrent non seulement un travail motivant, un salaire attractif, des perspectives d’évolution intéressantes mais également un lieu et une atmosphère de travail propices à leur développement professionnel mais aussi personnel. Faisons le point sur ce sujet et découvrons tous les aspects, tendances, idées et astuces pour créer un environnement de travail positif et ainsi garder vos équipes motivées.

Publier une annonce

Qu’est-ce que l’environnement de travail ?

Il n’existe pas de définition officielle du terme environnement de travail, mais on peut le présenter comme la combinaison du cadre et de l’ambiance dans lesquels évolue les salariés au sein (ou en dehors) d’une entreprise. L’environnement de travail peut se matérialiser en prenant en compte plusieurs facteurs que nous allons passer en revue. Ces facteurs peuvent être factuels et objectifs, ou plus subjectifs et personnels. C’est pourquoi cette notion est souvent liée à la culture d’entreprise et au message que l’entreprise souhaite faire passer à ses collaborateurs en termes d’empreinte sociale.

Comprendre la notion d’environnement de travail positif

Partez de l’idée qu’une entreprise fonctionne un peu comme une famille. Quand il règne une atmosphère et un climat agréables, tout le monde trouve sa place ; la famille se porte bien et tous les membres sont heureux. Dans l’entreprise, c’est un peu la même chose. La direction a des objectifs qu’elle souhaite atteindre. Il s’agit souvent d’obtenir de bons résultats commerciaux et une bonne productivité, de gagner la confiance de ses clients et de s’imposer sur le marché. Les salariés, quant à eux, attendent de l’entreprise qu’elle leur offre bien sûr un emploi, mais qui les intéresse et les motive. Ils attendent également un salaire correspondant à leurs efforts et à la valeur qu’ils estiment avoir, mais aussi de pouvoir s’épanouir dans leur vie professionnelle. Ainsi, la notion d’environnement de travail positif pourra avoir différentes significations et implications auprès de vos salariés. C’est pourquoi l’une des premières approches, de plus en plus pratiquée de nos jours, consiste pour une entreprise de mener une enquête de satisfaction auprès de ses collaborateurs afin de connaître leurs attentes et de savoir comment se manifeste pour eux un environnement de travail positif. On distingue des éléments purement professionnels et d’autres qui ont trait à des valeurs humaines et relationnelles.

Les aspects professionnels d’un environnement de travail positif

Pour se sentir heureux et épanouis dans leur travail, les collaborateurs doivent avant tout trouver un intérêt et un but dans leur fonction. Ils doivent apprécier ce qu’ils font et se sentir utiles. C’est pourquoi il est important de bien penser vos descriptions de poste pour équilibrer les missions de vos collaborateurs en évitant de :

Pour enrichir l’environnement de travail, vous pourrez être amené à revoir votre approche de divers éléments purement professionnels.

Contenu des missions

Respectez la description du poste que vous avez confié à vos collaborateurs. Quand un salarié intègre l’entreprise, il s’attend à faire un travail précis, tel qu’il en a discuté lors de son recrutement. Si vous vous éloignez trop de ces missions dans le quotidien de son poste, la déception et la frustration risquent de le gagner. Ne les surchargez pas de travail, ou à l’inverse, ne les laissez pas sans rien faire juste pour les avoir sous la main en cas de besoin (après le burn-out, on découvre aujourd’hui le bore-out ou ennui au travail). Essayez de confier des missions qui ne soient pas trop répétitives . L’ennui est le pire ennemi de la motivation. Il est donc impératif de garder vos troupes mobilisées en leur proposant de varier les tâches de leur quotidien.

Organisation hiérarchique

Après des décennies centrées sur une hiérarchie verticale, où le patron avait un statut quasi-paternel et tout puissant dans l’entreprise, on voit aujourd’hui apparaître de plus en plus des organisations hiérarchiques de type horizontale. C’est un des éléments que citent souvent les employés quand ils parlent de ce qu’est pour eux un bon manager. Ce mode de fonctionnement s’articule autour de l’idée de collaboration, de communication ouverte où les collaborateurs peuvent participer à la prise de décision et à la gestion des projets. La parallèle pourrait être faite avec l’idée de démocratie participative où le responsable de service ou le chef d’entreprise sont des mentors ou des guides, plus que des membres de la direction imposant des décisions. L’idée sous-jacente est de décloisonner les relations et de permettre à chacun de s’exprimer librement afin que chaque voix soit entendue. Vous n’avez bien sûr pas l’obligation de répondre ou de satisfaire à toutes les demandes et la notion de respect hiérarchique reste valable. C’est à vous d’adapter ce concept à vos équipes, à leurs attentes et à vos propres besoins.

Formation et évolution de carrière

Le temps où un salarié passait sa carrière entière à un même poste, dans la même entreprise, est révolu. Aujourd’hui, les collaborateurs souhaitent suivre les évolutions de la société, se former aux nouvelles tendances et technologies et l’entreprise est l’un des lieux incontournables pour cela. Que ce soit directement en remplissant les missions qui lui sont confiées (par exemple une formation avancée sur Excel pour un employé qui devra s’en servir au quotidien pour extraire des rapports et divers tableaux comptables) ou à titre plus personnel (par exemple une formation en anglais alors que le poste ne le nécessite pas de manière absolue), proposer et faciliter les formations au sein de vos équipes les valorise et constitue un élément clé d’un bon environnement de travail. De même, si vous êtes à l’écoute des attentes d’évolution de vos équipes, que vous favorisez leur développement, leur volonté de prendre plus de responsabilités ou de changer de poste, vos salariés se sentiront entendus et motivés.

Aménagement du temps de travail et télétravail

La société évolue rapidement et la récente pandémie de Covid-19 a mis sur la table l’impératif du travail à distance, que beaucoup de salariés réclamaient déjà, sans toujours grand succès auprès de leur direction. Depuis quelques années, les entreprises doivent s’adapter aux demandes de temps partiel pour raisons familiales et de congés parentaux pour profiter d’un meilleur équilibre entre vie privée et professionnelle. En tant que dirigeant, vous devrez juger de la pertinence de ces mesures et de leur faisabilité en fonction de vos besoins, mais si un collaborateur vous sollicite pour un aménagement de son temps de travail ou de son lieu de travail, concentrez-vous sur ce que vous pouvez y gagner et non pas sur l’absence du salarié tel jour de la semaine. En lui offrant un temps ou lieu de travail adapté à ses attentes, le salarié sera plus susceptible de se concentrer à 100 % sur sa tâche.

Aménagement de l’espace et des outils de travail

Travailler dans un espace agréable favorise la productivité des collaborateurs. Leur offrir un environnement physique plaisant est donc une part importante de votre contribution en tant qu’entreprise. Il est plus facile de mieux travailler à l’écart du bruit, avec du matériel à jour et fiable, dans des bureaux ergonomiques et bien lumineux. Si la tendance actuelle est aux espaces ouverts et animés, demandez-vous si l’open space est avantageux pour vos salariés ou plutôt un élément perturbateur. Selon les cas, il peut stimuler la collaboration ou être source de distraction… À vous de faire un arbitrage pertinent en fonction des besoins et enjeux des postes de travail. N’hésitez pas à proposer des sièges plus ergonomiques, des luminaires adaptés, voire des casques à annulation active de bruit pour stimuler la productivité de vos collaborateurs. Assurez-vous de mettre à la disposition de vos équipes du matériel performant, des ordinateurs à jour (matériel et logiciels) et de proposer des fournitures de bureau adaptées aux besoins. Nul besoin de choisir la surabondance, concentrez-vous sur l’essentiel.

Les aspects humains d’un environnement de travail positif

Dans vos efforts de mise en place un environnement de travail positif, vous pourrez également adopter une approche plus humaine et relationnelle en lien avec les éléments que vous aurez développés au niveau humain et ainsi impliquer les valeurs et la motivation de vos salariés. Vous pourrez agir sur des éléments relevant de la psychologie humaine et du sentiment d’appartenance. On parle de plus en plus de culture d’entreprise et tous ces éléments peuvent y trouver leur place.

Favoriser des relations humaines positives

L’esprit d’équipe, la confiance, le sentiment d’appartenance étaient auparavant rarement évoqués dans le cadre professionnel. Nous avons parlé de hiérarchie verticale, mais vous pouvez déjà vous impliquer dans une démarche de consultation ouverte de vos salariés en demandant à vos responsables d’équipe d’observer une politique de « porte ouverte » où le responsable est disponible pour les membres de son équipe. Il est en effet plus simple de travailler en bonne confiance et de désamorcer les tensions ou conflits dès qu’ils surviennent plutôt que d’attendre que la situation dégénère. Les collaborateurs qui se sentent écoutés et consultés seront plus à même de se sentir en confiance et de fournir un travail consciencieux.

Offrir de la reconnaissance

De nombreux salariés souffrent d’un manque de reconnaissance de la part de leur entreprise ou de leur manager. Il est important de savoir reconnaître le travail effectué mais aussi l’implication des équipes dans la réussite d’une entreprise. Qu’il s’agisse d’avoir fourni un travail supplémentaire pour remporter un contrat client, de participer à la vie de l’entreprise et aux efforts de développement, l’humain a besoin de reconnaissance pour se sentir apprécié et valorisé. Loin du concept « d’employé du mois » que certaines entreprises suivaient auparavant et qui pouvaient être stigmatisant pour certains, vous pouvez envisager de fêter les anniversaires, célébrer les réussites commerciales en vous réunissant et en citant les noms des collaborateurs ayant joué un rôle important dans le succès, organiser des fêtes en fin d’année mais aussi de « faire le point » avec certains collaborateurs pour les féliciter et donner un aspect positif à la conversation que vous entretenez avec eux. Les entretiens de fin d’année sont souvent perçus comme anxiogènes par les salariés. Faites-en une occasion de souligner également les réussites et les progrès réalisés.

Inclusion

Que ce soit à l’école, au travail, dans les cercles sociaux, à la télévision, l’inclusion est aujourd’hui un terme qui s’impose à tous dans la société. On entend par là le fait de faire des efforts afin d’intégrer toute personne, quelle que soit sa sensibilité, son genre, sa couleur de peau, son orientation sexuelle ou religieuse. Un environnement de travail positif doit permettre à chacun d’exprimer son individualité et éviter de stigmatiser une personne ou un groupe de personnes en raison de son appartenance ou affiliation à ce qui pourrait être considéré comme une minorité. Employez-vous à célébrer les différences parmi vos collaborateurs, voyez chaque aspect de leur personnalité comme une force et permettez-leur d’exprimer toute leur individualité dans le respect des normes régissant vos activités. En tant qu’entreprise, vous n’en serez que plus forts et pourrez toucher un public plus large au sein de votre clientèle.

Proposez des activités en dehors du travail

On parle de plus en plus de team building et de nombreuses entreprises organisent des événements ou activités visant à renforcer l’esprit de cohésion. Vous pouvez envisager de participer à des ateliers créatifs, des cours de yoga, des sessions de paintball dans le cadre d’une grande journée d’entreprise où les niveaux hiérarchiques sont effacés le temps d’une journée. Au-delà du fait que vos équipes pourront décompresser et passer un bon moment, vous pourriez rapidement voir des améliorations au niveau des relations entre collègues et départements. Une fois de retour au travail, l’impact n’en sera que positif.

Quels sont les bénéfices d’un environnement de travail positif ?

Comme nous l’avons vu plus haut, travailler dans un environnement positif peut offrir de véritables avantages à l’entreprise mais aussi aux salariés. Un collaborateur heureux de venir au travail appréhendera son implication d’une toute autre manière et sera plus volontaire à s’engager et à défendre les intérêts de l’entreprise. Il en résulte des gains de productivité favorables à des meilleurs résultats commerciaux et financiers. Une bonne communication permet de réduire les conflits engendrés par des incompréhensions et évite les pertes de temps à en gérer les conséquences. Des salariés épanouis au travail sont moins absents, moins malades et moins susceptibles de quitter l’entreprise. De même, ils seront plus enclins à recommander votre entreprise autour d’eux et sur les réseaux sociaux, et ainsi vous permettre de recruter plus facilement des talents.

Publier une annonce

Prêt à commencer?

Publier une annonce

* Indeed fournit ces informations gratuitement aux utilisateurs de ce site. Veuillez noter que nous ne sommes pas des conseillers juridiques ni en recrutement. Nous ne sommes pas responsables du contenu de vos descriptions de poste. Aucune des informations fournies ici ne garantit quelque performance que ce soit.